1

Mémoire de master en début de L3 de lettres modernes

Bonjour à tous,

Je vous présente d'office mes excuses : le sujet du mémoire en Master a été battu, rebattu, débattu et tout ce qui se termine en -tu (sauf tutu...et abattu....).

Je suis actuellement en vacances, mais j'ai validé une L2 Lettres modernes il y a maintenant quatre ans. Je m'inscris en L3 Lettres modernes en septembre.

Je suis passionnée de littérature et j'écris moi-même un roman depuis un an.

J'ai déjà une idée relativement précise du sujet de mon mémoire de master. En voici le titre (à faire évoluer car ce n'est qu'une idée globale de ce que je souhaite traiter) : La place du discours descriptif dans la littérature fantastique : une porte ouverte sur l'imaginaire symbolique ?

En terme de corpus, je souhaite investir l'oeuvre majeure de J.K. Rowling, Harry Potter, celle de Robin Hobb, L'Assassin Royal, Barjavel et éventuellement Tolkien (mais pas sûre de pouvoir maîtriser son univers).

Ma deuxième passion est le cinéma (Aronofsky, les frères Cohen, Eastwood, Fincher, McTeigue, Kubrick, Lynch, Gus Van Sant, entre autres...).

Ma question est donc : pensez-vous que je puisse décemment intéresser un directeur de mémoire sur ma première problématique ? Sachant que j'ai le plan, une motivation démesurée et une passion absolument massive pour ce sujet...

Autrement, pensez-vous qu'il serait préférable que je tente de conjuguer deux de mes passions, littérature et cinéma, afin d'avoir plus de chance d'intéresser quelqu'un ?

Pour finir... Je ne suis même pas encore en L3, mais j'ai soif de thèse, et le sujet que je souhaite présenter sous forme de mémoire est un sujet pour lequel je ne saurais étachanger ma soif : est-il possible d'en faire une thèse ?

Je remercie d'avance ceux qui voudront bien m'éclairer de leur lanterne (au besoin, je peux fournir lampe et pile  ).

2

Mémoire de master en début de L3 de lettres modernes

Une première remarque : je crois que le "fantastique" ne correspond pas à la littérature sur laquelle tu aimerais travailler, et correspond plutôt à des oeuvres comme le Horla ou à certaines Fictions de Borgès. Cependant je ne suis pas chercheur en lettres, je ne sais pas tant quelle est la posture actuelle du milieu universitaire là-dessus mais j'appellerais plutôt ça de la fantasy ou du merveilleux.
Une deuxième remarque : ton corpus semble très large, surtout si tu veux y ajouter Tolkien qui pratique une forme encore différente !

Ce que je pourrais te conseiller, c'est d'essayer d'écrire un projet de recherche tel que tu aimerais le présenter à un.e directeur.trice de recherche. Je suis en train de le faire (pas en lettres cependant), ce qui m'amène 1) à commencer à chercher 2) à définir mon sujet 3) à modifier pas mal de choses et à être plus clair sur mes intentions et sur l'orientation globale de ma recherche.

Pour les personnes que cela pourrait intéresser, en cherchant un peu je suis tombé là-dessus http://lpcm.hypotheses.org/ et là-dessus https://www.fabula.org/actualites/les-e … _64670.php ou encore sur ça https://www.fabula.org/actualites/poeti … _52914.php ça te donne pas mal de noms de chercheur.ses qui travaillent sur ce type de sujets, bien que beaucoup ne soient pas sur la même période ou le même type de littérature.

Bon courage !

3

Mémoire de master en début de L3 de lettres modernes

Au temps pour moi, c'était bien de fantasy que je souhaitais parler, je ne sais pas pourquoi j'ai écrit "fantastique" ! 
Je craignais que mon corpus soit trop maigre, d'où l'idée d'y ajouter Tolkien, d'autant que Barjavel, que j'adore au demeurant, n'entre pas vraiment dans ma problématique puisque c'est plutôt de la science-fiction.

Non, l'univers qui m'intéresse, c'est la fantasy, la question est, a-t-elle sa place dans la littérature universitaire ? Ou bien dois-je plutôt m'orienter vers des auteurs plus "classiques", comme Camus, Musset, Chateaubriand ?

Mémoire de master en début de L3 de lettres modernes

Bonsoir

Je pense que tout sujet  traité avec sérieux peut être le sujet d'un mémoire.

J'ai par contre un peu de mal à comprendre ce que tu veux démontrer "la place du discours descriptif : une porte ouverte sur l'imaginaire symbolique"

Je ne comprends pas ce qu'est "un imaginaire symbolique" Ce terme est-il "validé"?

Une des fonctions du discours descriptif est en effet de laisser place à l'imaginaire....

J'ai trouvé cet article de 2012 qui peut t'intéresser (surtout l'une des réactions d'un des lecteurs de l'article qui s'étrangle lorsqu'il voit l'adjectif nouveau accolé à fantasy) : http://www.lexpress.fr/culture/livre/bi … 92271.html

Jette un coup d'œil à Wikipédia sur le terme "fantasy" juste pour te donner une idée des œuvres qui s'y trouvent. Il ne s'agit pas que de s'informer , bien sûr.

Je pense que l'intervenant qui ta répondu t'a bien aiguillé (comment procéder ainsi que dans la richesse de ses liens)

Il me paraît difficile d'éviter Tolkien si tu veux aborder le merveilleux.

Il serait bien de voir dés la rentrée si un directeur de thèse  serait d'accord pour te suivre dans ton mémoire.

Je tiens à préciser que je ne suis pas prof d'université de français (j'enseigne l'anglais).

Bonne lecture

Mémoire de master en début de L3 de lettres modernes

Je vois mal un enseignant habilité des recherches s'engager à encadrer une thèse qui débutera au mieux dans 4 ans. Même pour le mémoire de master, cela me parait prématuré.

6

Mémoire de master en début de L3 de lettres modernes

Bonsoir !

Alors, en fait ce qui m'intéresse dans la fantasy, ce sont les descriptions qui installent le lecteur dans un univers riche, familier, confortable (mais aussi effrayant, anxiogène etc).

Pour prendre l'exemple de Harry Potter, l'école de Poudlard est précisément décrite ; tant dans son architecture que dans ses habitudes, les repas, les cours, les différentes salles, les enseignants, les matières, les modalités d'enseignement, les différentes créatures qui y habitent etc.

En ce sens, on peut considérer que cette abondance descriptive sollicite les imaginaires ; c'est une "littérature-peinture", une littérature synesthésique.

Mais il y a aussi une dimension symbolique et mythologique très prégnante dans l'univers de Rowling, qui propose une oeuvre à plusieurs lectures.

Mon objectif serait de montrer l'importance du discours descriptif dans la distillation d'images, de symboles et de mythes dans l'imaginaire du lecteur. Au-delà d'un simple état des lieux, j'aimerais ouvrir ma réflexion sur les messages que cela peut (veut ?
) véhiculer.

Je réalise que je ne suis pas totalement au clair avec ma problématique. Arg...

7

Mémoire de master en début de L3 de lettres modernes

Non, l'univers qui m'intéresse, c'est la fantasy, la question est, a-t-elle sa place dans la littérature universitaire ? Ou bien dois-je plutôt m'orienter vers des auteurs plus "classiques", comme Camus, Musset, Chateaubriand ?

Je t'ai donné, dans mon premier message, plusieurs liens menant vers des colloques ou assimilés portant sur la fantasy, organisés par des chercheur.ses ce qui montre que ce genre a toute sa place dans le milieu universitaire français, même si je suppose que ces études sont plus avancées dans le domaine anglo-saxon.

En ce sens, on peut considérer que cette abondance descriptive sollicite les imaginaires ; c'est une "littérature-peinture", une littérature synesthésique.

C'est marrant, je ne l'ai jamais perçu comme ça au cours de mes différentes lectures des livres, puisque la description dans HP à mon sens est intrinsèquement liée à l'action et laisse rarement place à de vraies pauses narratives qui seraient descriptives. J'aurais pour exemple la salle commune de Poufsouffle qui n'est jamais décrite, celle de Serdaigle qui doit attendre le 7... Je sais que ce sont les films et les jeux vidéos qui m'ont aidé à me faire une idée de la géographie de Poudlard, même si les indications sont assez nombreuses dans les livres elles dépendent surtout des endroits où Harry se rend. Mais je peux et j'espère me tromper !

Mémoire de master en début de L3 de lettres modernes

Bonsoir

Je trouve que Serdaigle te donne de bonnes pistes : les as -tu consultées?

Tu peux profiter du temps avant ton mémoire pour voir ce qui a été dit (et faire des lectures appropriées) . Je comprends que tu aimes Harry Potter :beaucoup d'élèves veulent le présenter au bac mais je leur dit d'enrichir leurs propos alors  de lectures plus travaillées. Je pense que tu comprendras que ce n'est pas ce qui se fait de plus qualitatif ....

Ce qui me paraît très intéressant c'est tout ce qu'Harry Potter a généré comme produits dérivés...jusqu'à la visite guidée de Poudlard!!