Peut-on ne pas savoir ce que l'on sait ?

En fait, non ce n'est pas un exposé oral que l'on doit faire, mais bel et bien une explication d’un texte philosophique à l'écrit (Cf, BO à propos des épreuves du BAC)... 

Peut-on ne pas savoir ce que l'on sait ?

Ca y est j' ai rendu mon devoir ce matin, finalement j' ai pris le deuxième sujet
avec un plan thématique ( car dans ce cas-ci, je ne Dissertation pas vraiment !)

I.Rechercher un sens à son existence, un but.
II.Rechercher sa place dans la société (ou l' ordre du monde)
III. La recherche du bonheur ?

Et je pense m' en être assez bien sorti ( je vois déjà venir les " MAIIIIS NON, CEST TOUT FAUUUX !" ) et j' attend non sans impatience que le professeur les rende.

Pour info, la citation (complète) est de Aragon :
"Que faut-il faire de nos jours ?
Que faut-il faire de nos nuits ?"

Peut-on ne pas savoir ce que l'on sait ?

C'est marrant, les jeunes d'aujourd'hui répondent commes les Grecs anciens : ce qu'il faut faire, c'est trouver sa place dans un ordre pré-établi, celui du cosmos ou de la cité... Il n'y a donc plus rien à construire ? à transformer ? à révolutionner ?

14

Peut-on ne pas savoir ce que l'on sait ?

ENS
Trouver sa place n'exclut en rien construire, révolutionner, transformer....

Ça pourrait s'appeler la continuité de la pensée philosophique dans un contexte socio-culturel.

Pourquoi parles-tu des jeunes?

Peut-on ne pas savoir ce que l'on sait ?

JSC a écrit :

ENS
Pourquoi parles-tu des jeunes?

Parce que je suis vieux