11

Sujets du bac français 2017, séries S et ES - Dissertation

Bonjour,
Comme les autres Premières de France j'ai passé l'écrit de français jeudi et depuis je suis dans un profond état d'anxiété.
En effet, j'ai pris la dissertation et j'ai vraiment peur d'avoir échouer. Cette angoisse est d'autant plus forte que je suis bonne en français et que je devais prendre des points sur cette matière pour compenser d'autres plus faibles et que je vise une prépa littéraire très sélective post bac.... Mon plan était le suivant :

I) Le rapport du personnage au réel, une composante essentielle à sa construction

A) Une part de la personnalité du personnage
a) le personnage rêveur ( ex : Jeanne, Une Vie, Maupassant )
b) le personnage réaliste et rationnel ( Julien Sorel, Le Rouge et le Noir, Stendhal )
B) une caractéristique qui défini les actions du perso
a) exemple de Ferdinand Bardamu, Voyage au bout de la nuit, Céline )
b) exemple de Ludo Fleury, Les Cerfs VoLants, Gary
C) le rapport du personnage au réel : contraste ou unité avec le monde élaboré par le romancier
a) unité ( Etienne Lantier, Germinal )
b) contraste, rapport à la fiction ( textes du corpus )

II) D'autres sources de construction
A) La place de l'auteur
a) L'autobiographie ( Jules Valles, L'Enfant )
b) indentification entre auteur et personnage ( "Madame Bovary c'est moi", Flaubert )
B) Rejet ou encrage dans la tradition littéraire
a) Personnage conforme à l'idéal romanesque ( La princesse de Clèvre, Madame de Lafayette )
b) rejet de la tradition ( mouvement littéraire du Nouveau Roman
C) un personnage qui s'articule autour d'un message à faire passer
a) le personnage de roman engagé ( Cannibale, Didier Daeninckx )
b) un personnage porte parole de l'auteur ( Les lettres persanes, Montesquieu )

Voilà, j'espère que vous pourrez m'aider à y voir un peu plus clair.....

Honey

12 (Modifié par Juliamm 19/06/2017 à 21:43)

Sujets du bac français 2017, séries S et ES - Dissertation

Bonsoir Honey12,

(Je ne suis absolument pas professeure de français, mais je me permets tout de même de donner mon avis, qui ne sera donc pas le point de vue d'une professionnelle, mais simplement celui d'une bachelière scientifique qui est passée par là l'année dernière  )

Ton travail me paraît bon. Le plan que tu as choisi est cohérent et répond bien à la question, mais je constate surtout que tu as utilisé un bon nombre d'exemples variés pour illustrer tes propos, ce qui est une bonne chose.
La qualité de ta rédaction est également évaluée. Il est quelque peu difficile d'en juger sur un forum, mais à premiere vue, tu sembles écrire plutôt bien.

Je ne préfère pas m'avancer sur la note que tu auras (on ne sait jamais avant les résultats... personnellement, j'aime mieux éviter les pronostics  ). Néanmoins, ne te fais pas trop de soucis à ce sujet. Si la note est bonne, tant mieux; si ce n'est pas le cas -ce qui m'étonnerait, mais il est difficile de juger une copie complète sans l'avoir vue-, cela ne te fermeras absolument pas les portes d'une classe préparatoire.

Dans tous les cas, bon courage pour l'oral s'il n'est pas encore passé!

13

Sujets du bac français 2017, séries S et ES - Dissertation

je pense que la question pouvait difficilement être vue comme le rapport du personnage à la réalité. La question c'était par son rapport à la réalité. Donc c était plutôt le perso qui évolue, se construit dans le roman par rapport à SA réalité (celle choisie par le romancier). Ca allait dans le sens du corpus, comment la fiction influe et est-elle ressentie, non ?

14

Sujets du bac français 2017, séries S et ES - Dissertation

Pleemore a écrit :

Bonjour/bonsoir à tous
Comme tous les première j'ai passé le bac français ce jeudi 15 juin en prenant la dissertation évidemment.
Le problème c'est que ma problématique de départ n'est pas la même, disons j'ai souhaité aborder un autre aspect du sujet que celui du personnage romanesque s'inspirant du réel.
A mes yeux la problématique proposé pouvait contenir deux sujets possibles.
Le personnage de roman se construit en s'inspirant du réel.
Mais moi j'ai opté pour une autre vision qui peut être est fausse je ne sais pas ... montrer la construction du personnage romanesque au travers de son rapport à la réalité. non pas la réalité des hommes mais la réalité du personnage romanesque.
J'ai donc consulté les divers corrigé tous mettent en avant la première problématique sauf un seulement je ne sais pas si il est valable voila le lien : http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/ … miere.html
Donc je ne sais pas j'ai personnellement interpréter que le personnage de roman se construisait seul en se confrontant a SA réalité, je vous laisse donc avec mon plan et dites moi si, c'est du hors sujet des choses sont elles a sauver voila.


I le personnage se construit exclusivement par son rapport a sa réalité.

a) il se construit dès la naissance avec l'attribution d'une classe sociale, le rôle du personnage est de représenter une classe sociale, une partie de la société
Les rougont maquart

b)le personnage de roman évolue en vivant dans un monde particulier il doit affronter des épreuves ce qui le fait mûrir évoluer c est aussi ça la construction, le rôle du perso est de représenter un contexte historique, roman d apprentissage.
Nana ou père goriot

c)le personnage de roman évolue en se confrontant a la société elle même. l'homme contre les autres, le rôle du personnage est de présenter la société en la confrontant, aborder ici la thématique de la destruction du personnage plutôt que sa construction avec le colonel chabert broyé par la société

II Une construction par un rapport a la fiction

a) le personnage est un équivalent fictionnel d une personne or une personne est ce qu elle est en fonction de ses choix et de son expérience c est l'habitus ou l existentialisme de sartre. ainsi la fiction permettant de laisser des souvenirs elle fait ainsi partie de l être et a participé a sa construction, laisse des souvenirs on cite le texte du corpus.

b)La fiction peut influencer le personnage bien plus profondément en lui donnant une image erroné de la réalité en modelant ses désirs ses illusions, le personnage assimile presque complètement la fiction.
madame bovary illusion de l'amour, désillusion provoque maladie nerveuse et entêtement puis renoncement a la vie

c)le personnage romanesque se construit en fonction du lecteur, c est le rapport a la fiction que va entretenir le lecteur qui va permettre la création du personnage.
on citera alors la modification de Butor

III le personnage romanesque se construit prend parfois son origine dans une réalité qui le dépasse la notre

a) le personnage a une part autobiographique représente parfois une époque une vision de la vie de l'auteur madame bovary c'est moi dira flaubert, le personnage de la mère dans un barrage contre le pacifique

b) le personnage peut avoir pour essence un cadre plus général s'attachant a la mémoire collective par le biais de l histoire le colonel chabert ayant réellement existé,
Etienne lantier représentation de zola a certain moment notamment la fin, madame bovary prenant son origine dans le suicide d une femme ayant commis l'adultère

Conclusion se termine par la citation d aragon " le romancier est l'historien du présent alors que l'historien est le romancier du passé"puis problématique découlant de cela

Dans l introduction j insiste sur le fait que personnage et personne ne sont pas oppose et sont même semblable je montre également que l univers d un roman s apparente au notre, tout cela permet le cheminement jusqu’à la problématique ou seul la réalité du personnage m intéresse.

voila dites moi si vous avez un plan similaire en tout cas au vu du corriger présent au dessus je n 'ai réellement pas l'impression d'avoir fait un hors sujet et je trouve la réflexion en accord avec le cheminement proposé dès la question du corpus, de plus je ne savais pas qu'un sujet pouvait retomber c'est cela qui m'a orienté dans une direction différente, la simple imitation du réel avait déjà été abordé il n'y a pas si longtemps dans la dissertation. Bref j'ai l'impression d'avoir fourni un travail plus grand que le plan demandé à la base et d'avoir travailler dans le vent si c'est un hors sujet.
Et si par miracle ce n'est pas un hors sujet et ce que cette vision différente des autres pourrait me rapporter des points et me distinguer des autres dissertations?
Merci de m'avoir lu en tout cas et j'attends avec impatience vos retours.

Ce plan est excellent : vous avez parfaitement saisi la problématique dans sa complexité ( il ne fallait pas réduire le sujet à '' est-ce que le personnage est réel ou non '', mais bien comprendre le rapport du personnage au réel : celui-ci se construit-il contre un réel qui s'oppose à lui, ou bien avec lui ? ) : aucune inquiétude sur votre note !

Sujets du bac français 2017, séries S et ES - Dissertation

Est-ce que je peux soumettre le plan que j'ai utilisé ? J'ai un peu peur d'être hors sujet...

Amorce : Les rêveries du promeneur solitaire

I - La confrontation à la réalité comme moyen principal dans la construction du personnage de roman

  • a) Les éléments de l'environnement conditionnent le personnage (ex : Meursault dans L'étranger, qui est totalement soumis aux éléments).

  • b) Quand la réalité a raison du rêve (ex : Voyage au bout de la nuit, où Ferdinand Bardamu d'engage dans la guerre, porté par des rêves de héroïsme, mais déchante de ses idéaux face à la réalité de la guerre).

II - L'influence de la fiction : une nécessité ?

  • a) La fiction pour s'échapper de sa condition (ex : Winston dans 1984, qui tient un carnet qui lui permet de développer sa pensée - et de devenir un opposant politique.

  • b) L'imaginaire pour s'échapper (ex : Noces à Tipasa, le narrateur d=se laisse à des rêveries, saisi par la beauté du paysage).

III - Une complémentarité nécessaire

  • a) Une trop grande déconnexion au réel peut être dangereuse( ex : Frédéric dans L'éducation sentimentale, qui est amoureux de Marie Arnoux, mais la relation deviendra impossible du fait de l'inactivité de Frédéric, qui idéalise l'amour mais ne fait rien).

  • b) Des personnage à la recherche d'équilibre (ex : Du côté de chez Swann, le jeune Marcel cherche à sévader avec la lanterne magique, mais reste distant du spectacle imaginaire que cela lui offre).

Conclusion : Les personnages ne se construisent pas uniquement par leur rapport au réel, ils se construisent également par leur imagination, leurs pensées... Les personnages les plus complexes sont peut-être, in fine, ceux qui ont un rapport équilibré entre confrontation au réel et à l'imaginaire. Ouverture : Comment l'écriture permet-elle de s'évader ?

Je vous remercie par avance.

16

Sujets du bac français 2017, séries S et ES - Dissertation

Un ensemble cohérent, des exemples pertinents.

17 (Modifié par Invité 29/06/2017 à 14:11)

Sujets du bac français 2017, séries S et ES - Dissertation

Bonjour !
J'ai également choisi la dissertation lors de l'écrit du bac de français, parce que d'habitude je reussissais bien mes dissertations ! Sauf que là je me suis pris la tête avec le sujet donc je pense avoir raté ! Voici mon plan:

I- Le personnage se construit par son rapprochement à la réalité

1) personnages réels qui évoluent bien par la réalité (La mort est mon métier Robert Merle et In the sea there are crocodiles de Fabio Geda)

2) personnages qui acceptent leur realite/condition pour devenir meilleurs: La vie devant soi Romain Gary, et Les Miserables Victor Hugo)

3) personnages détruits par la réalité: Bardamu et Gervaise Macquart (je n'ai pas toujours cité les noms Des oeuvres et des auteurs parce qu'ils sont très connus, c'est grave ?)

II- personnages se construisent par leur éloignement de la réalité

1) romans fantastiques dans lequel le rapport à la réalité n'est pas clair La Venus d'Île même si ce n'est pas un roman (ça craint je sais) et j'ai aussi parlé du voyage dans le temps avec un roman de Stephen King mais honnêtement je n'ai aucune idée de ce que cette partie fait ici.

2) personnages peuvent accomplir leurs reves: Eugène de Rastignac, et après je ne sais plus  je n'ai pas tout mis sur mon brouillon, mais je suis sûre d'avoir mis un second exemple

3) ils peuvent vivre dans une illusion et se détruire à cause de ça : Claude Lantier et Emma Bovary

III- il peut se construire en étant à la fois loin et proche

1) JE NE SAIS PAS CE QUE JAI MIS DANS CETTE PARTIE :') (je n'ai pas mis ma troisième partie sur mon brouillon donc c'est bête)

2) le genre littéraire permet cette ambiguïté : le vol d'Icare de Queneau et Les liaisons dangereuses de Laclos, personnages et nous-mêmes avons existence sur papier => questions sur l'existence

3) Une réponse à cela: l'existentialisme (grosse bourde, je n'ai pas expliqué ce que c'était ) et donc présent dans Le Procès de Kafka le personnage n'existe pas vraiment c'est en fait l'intériorité de l'écrivain et donc une chose ni tout à fait reelle ni tout à fait irréelle

J'ai donc un peu divague et mon plan n'est pas très clair (surtout vers la fin).

Autre problème: tout cela fait 16 pages (j'en ai fait 4 pour le corpus) en sautant tout de même des lignes mais bon, ça me paraît vraiment excessif, et ça l'est certainement !

J'ai conclu en disant que la question était ambiguë car le terme réalité est très complexe à définir et que cela relèverait plus de la philosophie, et d'un coup, comme un cheveu sur la soupe, j'ai ouvert sur le personnage de théâtre ! J'ai aussi dit que le personnage de roman se construisait (presque) forcément par son rapport à la réalité, car pour moi rapport signifie le choix d'une distance (donc loin ou pres). J'ai pas mal essayé de definir les termes ce qui fait peut-être que je me suis pris la tête et ai donc rendu une réflexion tres brouillon ! Néanmoins, je pense/espere avoir montré que j'ai réfléchi au sujet car j'y ai vraiment réfléchi mais j'ai peur que l'examinateur pense que je voulais juste balancer des choses pour écrire beaucoup de pages !

Vous pensez que la note peut être vraiment catastrophique ou ça peut aller s'il y a quand même des connaissances et une syntaxe normalement pas trop mauvaise (je ne me suis pas relue mais normalement je ne fais pas énormément de fautes, après on ne sait jamais)

Merci d'avance !