1

Futurs élèves d’hypokhâgne au lycée Molière (2017-2018)

Bonsoir,
j'entre en hypokhâgne au lycée Molière à la rentrée prochaine et je voulais savoir si certains prévoyaient d'y être aussi...

Futurs élèves d’hypokhâgne au lycée Molière (2017-2018)

Salut ! Je serai au lycée Molière mais en tant que khube (et on recommence, ahaha la prepa n'a pas de fin !), si tu as des questions n'hésite pas !
J'attendais la création de cette discussion, cela fait il de moi quelqu'un d'effrayant ? 

3

Futurs élèves d’hypokhâgne au lycée Molière (2017-2018)

Non, pas effrayant mais fascinant plutôt ! Je voulais savoir combien de temps tu travaillais en hypokhâgne en-dehors des heures de cours, et si l'on trouvait du temps à consacrer à nos activités personnelles et à nos amis ? Les questions que tout le monde se pose quoi...

Futurs élèves d’hypokhâgne au lycée Molière (2017-2018)

Alors déjà, réponse facile à une question complexe : franchement, ça dépend des périodes, et ça dépend aussi de toi pour ce qui est du travail hors cours. L'idéal serait bien sûr de travailler autant d'heures qu'il y a d'heures de cours (en répartissant sur la semaine) mais franchement, l'hypokhâgneux modele est rare  et je n'en faisais pas partie (dm faits au dernier moment -joie des nuits blanches en cascade-)
Pour les activités personnelles et les amis, je te répondrai bien oui, oui et oui direct. Il faut faire du sport, il faut continuer son instrument si on en fait, faire du théâtre, etc. Apres, il est vrai que tu risques parfois d'avoir à décliner les invitations de tes amis hors prepa (ou de prepa, d'ailleurs) à aller boire la veille des concours blancs.

5 (Modifié par anastasiamelie.m 15/06/2017 à 14:32)

Futurs élèves d’hypokhâgne au lycée Molière (2017-2018)

Bleuha a écrit :

Salut ! Je serai au lycée Molière mais en tant que khube (et on recommence, ahaha la prepa n'a pas de fin !), si tu as des questions n'hésite pas !
J'attendais la création de cette discussion, cela fait il de moi quelqu'un d'effrayant ? 

Mon dieu, je crois savoir qui est cette future khûbe aux nuits blanches !
Je plussoie ma camarade : toujours garder une activité, pour décompresser et ne pas s'enfermer dans la prépa.
Après, pour le temps de travail hors cours, c'est du cas par cas. Pour les langues, par exemple, on nous conseille souvent de travailler par jour au moins 30 minutes pour chaque langue, vivante ou morte. Mais qui le fait réellement ? Mais je pense que tu pourras vraiment savoir combien de temps tu dois consacrer à tes révisions, devoirs, etc. que lorsque tu seras en prépa à la rentrée, et que tu auras constaté quelles sont tes matières faibles, celles qui demandent le plus de travail... Pour l'instant, je te conseille plutôt de profiter de l'été pour lire, lire et lire ce qui te plaît, dans tous les domaines (bon, s'il y a des incontournables que tu n'as pas lu, essaye de les lire également cet été).