11

Contrairement à la littérature qui fait rêver, la science fait progresser l'humanité

Petite parenthèse à l'occasion de la réouverture de ce sujet : s'il arrive parfois que la science fasse rêver, il me semble que la littérature participe toujours aux progrès de l'humanité, à son bien-être, à son bonheur, à ses réflexions, à son intelligence, à sa sensibilité, à ses connaissances... la liste me paraît infinie. 

12

Contrairement à la littérature qui fait rêver, la science fait progresser l'humanité

Il peut y avoir des pans sulfureux de la littérature qui ne font pas progresser l'humanité.

13

Contrairement à la littérature qui fait rêver, la science fait progresser l'humanité

Historiquement, c'est tout à fait vrai.

Les écrits les moins recommandables peuvent aujourd'hui nous servir de support de réflexion et peut-être à comprendre pourquoi tel ou tel événement est arrivé, et à éviter qu'il ne se reproduise.

Aujourd'hui, ces écrits néfastes, même s'ils existent encore très certainement, me paraissent remplacés par la propagande qui se diffuse à travers les moyens de communication électronique.

Qu'en pensez-vous ?

14

Contrairement à la littérature qui fait rêver, la science fait progresser l'humanité

un autre point qui pourrais être soulevé dans un argumentaire autour de cette question, c'es que l'immense majorité des découvertes majeures dans le domaine scientifique repose justement sur des publications, soit ce qui est nommée " Littérature scientifique "... Les progrés des savoirs scientifiques doivent êtres communiqués  pour pouvoir participer au grand oeuvre de " progrés de l'humanité ", autrement dit ce progrès est pratiquement subordonné à la littérature, si on la prend au sens large 
L'inverse est bien plus contestable, si on peut éventuellement parler de science littéraire ( en tant que science humaine ) il s'agira plus souvent de champs restreint tels que la phonétique, la lexicologie ... Qui plus est, la compréhension littéraire reste une affaire de perception, de subjectivité sensible, les hypothèses qui sont formulées dans l'analyse littéraire ne pouvant être vérifiées la plupart du temps, ce qui contrevient à un des principes les plus importants du raisonnement scientifique.

15

Contrairement à la littérature qui fait rêver, la science fait progresser l'humanité

La littérature n'est pas une science, c'est pourquoi elle peut faire rêver.
Rappelons que la science  est un ensemble structuré de connaissances qui se rapportent à des faits obéissant à des lois objectives (ou considérés comme tels) et dont la mise au point exige systématisation et méthode.
Des écrivains comme Zola ont essayé d'introduire la méthode scientifique dans leur univers romanesque, sans se montrer très convaincants.
En fait la littérature est une activité subjective, la communication d'un univers intérieur, une perception personnelle de la réalité...
La question qui reste posée est de définir préalablement ce qu'est un progrès de l'humanité, et de savoir si dans ses rêves, notamment les utopies, la littérature ne peut pas, elle aussi, faire progresser l'humanité.
Cette notion de progrès née au Siècle des Lumières, en partie pour affirmer un salut possible en dehors des religions, a quand même connu une grave crise au cours du XXe siècle.