1

Paul Éluard, Tu vois le feu de soir qui sort de sa coquille...

Bonjour, je dois faire une analyse du poème Miroir brûlants de Paul Eluard, Mais le problème c'est que je n'arrive pas à comprendre si eluard à un regard péjoratif ou mélioratif de la ville ! Pouvez-vous m’aidez ?

Merci d'avance

2

Paul Éluard, Tu vois le feu de soir qui sort de sa coquille...

De quel poème parles-tu ?

NOUS SOMMES



Tu vois le feu de soir qui sort de sa coquille

Et tu vois la forêt enfouie dans la fraîcheur



Tu vois la plaine nue aux flancs du ciel traînard

La neige haute comme la mer

Et la mer haute dans l’azur



Pierres parfaites et bois deux secours voilés

Tu vois des villes teintes de mélancolie

Dorée des trottoirs pleins d’excuses

Une place où la solitude a sa statue

Souriante et l’amour une seule maison



Tu vois les animaux

Sosies malins sacrifiés l’un à l’autre

Frères immaculés aux ombres confondues

Dans un désert de sang



Tu vois un bel enfant quand il joue quand il rit

Il est bien plus petit

Que le petit oiseau du bout des branches



Tu vois un paysage aux saveurs d’huile et d’eau

D’où la roche est exclue où la terre abandonne

Sa verdure à l’été qui la couvre de fruits



Des femmes descendant de leur miroir ancien

T’apportent leur jeunesse et leur foi en la tienne

Et l’une sa clarté la voile qui t’entraîne

Te fait secrètement voir le monde sans toi.

3

Paul Éluard, Tu vois le feu de soir qui sort de sa coquille...

oui c'est lui !

4

Paul Éluard, Tu vois le feu de soir qui sort de sa coquille...

Est-ce une ville ? Je l'ignore.

Poème énumératif.

L' anaphore  "Tu vois" sollicite des images visuelles qui sont convoquées et qui l'une à côté de l'autre, composent un paysage .... surréaliste avec le feu et l'eau, le minéral, le végétal, les hommes et les animaux. Et pour finir, l'évocation de la femme, de l'enfant, de la clarté.

https://books.google.fr/books?id=ih0LCw … mp;f=false

5 (Modifié par Thomas1245 14/05/2017 à 13:06)

Paul Éluard, Tu vois le feu de soir qui sort de sa coquille...

c'est dur !
Mais dit moi, Animaux-Les hommes... ect ce sont des métaphores, ils nous comparent et comparent la ville avec la nature

6

Paul Éluard, Tu vois le feu de soir qui sort de sa coquille...

Ne cherche pas à "comprendre". Ce n'est pas ainsi qu'on aborde un poème. Ecoute (Dis toi que ce poème a été mis en musique)
Lis le à voix haute et pense à toutes les "images" que ces vers évoquent chez le lecteur. Ce que tu imagines à l' extérieur de toi et ce qui fait écho en toi.

C'est un poème "à voir" et "à entendre".

Tu vois le feu de soir qui sort de sa coquille...
Miroirs brûlants

7

Paul Éluard, Tu vois le feu de soir qui sort de sa coquille...

C'est comme une vague, un moment c'est violent, et ça redevient calme.

8

Paul Éluard, Tu vois le feu de soir qui sort de sa coquille...

Ce que tu ressens est donc le résultat d'images mentales : lesquelles ... ?

9 (Modifié par Thomas1245 14/05/2017 à 13:20)

Paul Éluard, Tu vois le feu de soir qui sort de sa coquille...

Je vois surtout un paysage calme, tout est parfait, comme si Eluard était Optimiste. Peut-être que Eluard cherche à nous faire rêver ?

10

Paul Éluard, Tu vois le feu de soir qui sort de sa coquille...

Le paysage que tu vois est forcément composite. Regarde les différentes évocations de ce "puzzle".