1

Cursus littérature médiévale

Bonjour à tous! Je suis nouveau sur ce forum. Je ne sais pas s'il y a coutume de se présenter dans une section particulière ou pas...Je le ferai très brièvement ici. Je m'appelle Umberto et je suis italien (vous vous en doutiez...). J'ai suivi toute ma scolarité en Italie (Liceo Classico) et je suis à présent en khâgne à LLG en spé LC. Je me pose des questions par rapport à mon cursus futur: j'aimerais en effet exercer le métier d'enseignant-chercheur dans le domaine des littératures médiévales. Ma question: si je devais avoir le concours (c'est toujours aléatoire, m'a-t-on dit) pas de soucis, ou presque. Si inversement il s'avérait que je ne l'aie pas, que faire ? Khuber et ainsi intégrer le master d'études médiévales de Paris IV (sans l'assurance d'avoir Normal Sup') sans faire d'ancien français (oui bon j'en fais de mon côté mais ce n'est pas la même chose...) ou rejoindre les bancs de la fac en L3? Ensuite, quelle agrégation ? LC o Grammaire (j'aurais tendance à exclure LM car, si je devais échouer, j'aurais au moins la possibilité d'enseigner les langues anciennes en prepa) pour avoir plus de possibilité d'avoir un poste en langues et littératures médiévales ? Et, in fine, est-il possible de faire une thèse qui touche à la fois la littérature médiévale française, anglaise et scandinave? Je vous remercie et je reste ouvert à tôt conseil,
Bisous!

Cursus littérature médiévale

Bonsoir Umberto,

Attends les résultats d'Ulm ! Tu auras des éléments de réponse pour cette année et pour l'année prochaine. Si tu ne l'as pas cette année, que tu t'en sens capable, et que tu en as envie, khûber peut être une bonne solution.

Pour la thèse, tout est possible tant que c'est cohérent dans le projet de recherche. Mais tu en es très loin, donc tu verras plus tard.

Je sais que l'oisiveté gagne les khâgneux cette semaine, leur rappelant qu'il y a une vie en dehors du concours, mais vraiment, attends les résultats et reviens poser ta question quand tu auras ces éléments supplémentaires, je pense.

Bonnes vacances et bon courage.

3

Cursus littérature médiévale

Merci pour ta réponse! (Puis-je te tutoyer ?) en effet, après les écrits il y a un moment de relaxation, mais l'histoire ancienne m'appelle tout de même au devoir. Ma question portait aussi sur le choix du master: est-ce que le master d'études médiévales peut convenir? Parce qu'il n'a pas vocation à préparer les épreuves de l'agrégation (notamment le thème grec est le seul exercice auquel je suis étranger). Et sur l'agrégation elle-même : LC o grammaire option ancien français? Si je voulais faire recherche en linguistique médiévale je n'aurais pas de doute, mais voulant traiter la littérature....
merci encore pour ta réponse!

Cursus littérature médiévale

après les écrits il y a un moment de relaxation

Grosse erreur. Prépare activement l'oral...sauf si tu es déjà fin prêt.

le thème grec est le seul exercice auquel je suis étranger

Ne fait-on plus de thème grec en khâgne en section lettres classiques ?

Est-ce que le master d'études médiévales peut convenir?

Si tu te destines à des études sur la période médiévale, cela me paraît une évidence.
Si tu n'intégrais pas Ulm, il y aurait sûrement possibilité de suivre des cours de thème grec à la faculté.
Je me souvent pour ma part avoir suivi, il y a bien longtemps des cours de thème latin, et uniquement ceux-là à la fac, lorsque j'ai passé l'agrégation, car c'étaient les seuls que je trouvais intéressants.
On peut toujours se débrouiller, et comme te le disait Artz, tu as le temps d'y penser.
Pour l'instant concentre-toi sur ta réussite à Ulm, tous mes voeux t'accompagnent !

Cursus littérature médiévale

Grosse erreur. Prépare activement l'oral...sauf si tu es déjà fin prêt.

... Mais repose-toi tout de même avant ! ... sauf si tu es déjà fin reposé.

Ne fait-on plus de thème grec en khâgne en section lettres classiques ?

Non, c'est un thème de latin et une version grecque.

6

Cursus littérature médiévale

Je confirme : thème latin et version latine et grecque. Je suis en Italie jusqu'au 1er mai: repos et un peu de travail, cum grano salis! Merci à tous! Oui en effet, j'ai le temps, mais je m'inquiète parce que je remarque que la plupart des médiévistes (à comprendre, les thésards en littérature médiévale que je connais) ont passé l'agrégation de LM après un cursus LM, du coup je voulais savoir si rester en LC était bien ou pas!

7 (Modifié par Ascagne 24/05/2017 à 15:45)

Cursus littérature médiévale

Il y a aussi des LC qui font de la langue et de la littérature médiévales : je suis agrégé de LC et je fais ma thèse dans ce domaine. Cependant, j'ai fait un master recherche assez généraliste avant de choisir de faire mon mémoire sur la littérature médiévale.
La filière de lettres classiques oblige beaucoup moins à fréquenter la littérature médiévale, qui au fond n'est présente aux concours qu'à l'agrégation, où l'on doit forcément passer à l'oral l'épreuve d'explication d'un texte médiéval.

Cela signifie qu'un LC n'a pas le même rapport à la matière que les LM, qui doivent forcément passer du temps sur la phonétique historique, la lexicologie du français, etc. Forcément, si le LC veut se spécialiser dans cette matière, il va devoir étudier ces points et compenser l'éventuel retard. J'imagine que cela peut jouer face à la "concurrence" lors d'une candidature pour un contrat doctoral. Le soutien d'un directeur ou d'une directrice de recherche peut compenser cet aspect. En tout cas, il me semble logique de se renseigner, par exemple dès la L3, avec des professeurs, pour voir ce qui est possible, et de considérer les conditions d'accès aux différents Master spécialisés.

Ma question portait aussi sur le choix du master: est-ce que le master d'études médiévales peut convenir? Parce qu'il n'a pas vocation à préparer les épreuves de l'agrégation (notamment le thème grec est le seul exercice auquel je suis étranger).

Dans les faits la plupart des master recherche ont peu de lien avec l'agrégation, mais au-delà des entraînements personnels, selon les cas, il est possible de suivre des cours d'agrégation, par exemple en demandant aux enseignants-chercheurs concernés (enfin, dans ma fac de province, c'était d'autant plus possible qu'il y avait peu d'agrégatifs LC).

Enfin, avoir une vraie maîtrise du latin et avoir fait LC, cela permet de travailler sur le latin médiéval, en plus du travail sur l'ancien français (voire par extension d'autres langues vernaculaires médiévales).

Et, in fine, est-il possible de faire une thèse qui touche à la fois la littérature médiévale française, anglaise et scandinave?

Il est possible de faire une thèse sous co-direction, avec des spécialistes issus de domaines/de sections différents, même si cela ne présage pas forcément d'une double qualification, j'imagine !