31

Crainte pour l'enseignement du latin et du grec...

Je crois que JSC parlait de ton orthographe ... 

Nous sommes (les jeunes d'aujourd'hui) une génération sacrifiée de l'orthographe et de la grammaire française. Et je pense que c'est aussi pour ça que le latin est déserté, parce que sans bonnes connaissances grammaticales, pas moyen de comprendre un texte latin !

32

Crainte pour l'enseignement du latin et du grec...

Je confirme désolée Manon moi aussi j'avais compris au sujet de l'écriture    ..........
Il n'empêche que l'apprentissage du latin et du grec (attention aux esprits qui font des "h" ! ) permet de bien améliorer son orthographe et notamment son vocabulaire par l'étymologie ... La prof de grec nous a demandé en contrôle de déterminer ce qu'est un "scialithique " (euuuuh désolée je ne sais plus exactement comment ça s'écrit comme quoi  ) ; étymologiquement "qui dissout l'ombre" il s'agissait des grosses lampes dans les hôpitaux ........

Crainte pour l'enseignement du latin et du grec...

Bonjour!

  Je suis nouvelle dans ce forum et je le trouve très, très bien construit.

  Alors, je suis élève dans un lycée parisien et pour la seule classe de première nous sommes plus d'une vingtaine à étudier le grec ancien (3 heures par semaine), et en latin nous formons en tout deux classes de vingt-sept et vingt-six élèves (trois heures par semaine également). Notre lycée emploie à ma connaissance trois professeurs de latin-grec mais si on rajoute le collège et les prépas, ils doivent bien être sept ou huit à enseigner ces matières en plus du français.

  La demande des élèves ne diminue pas au fil des années, au contraire elle croît; il me semble qu'ils seront encore davantage à les étudier l'année prochaine, bien que mon lycée soit dit très "scientifique".

  Je pense alors que le vrai danger est la concentration de ces matières dans des lycées "élitistes" et donc de ne pas garantir l'accès à cet enseignement partout. La création de parcours "d'excellence" dans les lycées en difficulté me semble une idée à creuser.

34

Crainte pour l'enseignement du latin et du grec...

je rentre en seconde en latin et en première en grec (cned pour le grec), j'ai 14 ans et personne ne fait de langues anciennes chez moi, sauf mon père qui en a fait un peu. heureusement, ces deux dernières années j ai eu un prof de latin (LC de surcroît) qui était déçu de ne pas pouvoir enseigner le grec ( mon petit bahut n'a pas ça sur son tracteur) et qui m'a aidée alors que j'étais sur le point d'abandonner à l'issue de ma première année qui n'avait pas été concluante . je ne regrette pas d'avoir entamé une deuxième année . pourquoi est-ce que j'étudie les langues anciennes ? c'est beau, tout simplement beau, et bien foutu ; ces langues ont un côté rigoureux, dû aux systèmes de déclinaisons et de cas ;du reste, c'est un plus pour la culture et l'étude du français . pour la survie du patrimoine des langues anciennes ... 

Crainte pour l'enseignement du latin et du grec...

Mon avis est que la mentalité du peuple français comporte depuis longtemps le rejet des élites. Souvenez-vous du fameux  la République n’a pas besoin de chimistes  des juges de Lavoisier. Et que sont les études littéraires, en particulier les études du latin et du grec, sinon des gadjets pour élites ?
C’est là qu’il faut rechercher la désaffectation pour les études littéraires en général, et celle du grec en particulier. Elles sont beaucoup trop élitiste, et la pression anti-élitiste de l’environnement sociologique français est énorme ! Aux yeux d’un étranger, cette mentalité est suicidaire pour la France, mais les choses sont ainsi, on ne peut pas les changer facilement. Il me serait facile de développer, dans tous les azimuts, mais cela m’amènerait bien évidemment à des considérations beaucoup plus générales, d’ordre moral et politique notamment, que le résident que je suis ne s’autorise pas à exprimer.
Je ferai seulement remarquer que la France est le seul pays d’Europe qui admet l’entrée d’illettrés en 6ème et que le niveau moyen des écoliers et étudiants français y est l’un des plus mauvais, selon les critères internationaux.

36

Crainte pour l'enseignement du latin et du grec...

Cessons de nous considérer comme une élite! Il faut que les gens comprennent que nos sommes ici comme étant la sauvegarde de notre culture générale. 
  Je vais jeter un pavé dans la mare: est ce que ça vous intérresse de former une association de lettres classiques; mélangeant les étudiants avec les professeurs. Evidemment, je lance juste une idée, mais je voudrais savoir si certains seraient d'accord avec ce projet.

37

Crainte pour l'enseignement du latin et du grec...

Quel pavé ? Cela existe déjà !

38

Crainte pour l'enseignement du latin et du grec...

Comme celle-ci ?

Évidemment, plus on en aura, meilleur ce sera. Et le forum sur les langues anciennes est déjà bien actif.

39

Crainte pour l'enseignement du latin et du grec...

Deliquescence a écrit :

Évidemment, plus on en aura, meilleur ce sera. Et le forum sur les langues anciennes est déjà bien actif.

10 fois moins de fréquentation que la rubrique "filière littéraire".

40

Crainte pour l'enseignement du latin et du grec...

Deliquescence a écrit :

Comme celle-ci ?

Évidemment, plus on en aura, meilleur ce sera. Et le forum sur les langues anciennes est déjà bien actif.

Je pensais aussi à celles-là
http://pallas.zeblog.com/page/2

http://langoo.free.fr/ala/index.php?opt … ;Itemid=41