Baudelaire, Moesta et errabunda

Bonjour/Bonsoir,

Alors voilà mon problème : je suis actuellement en classe de seconde et j'ai décidé de faire un commentaire de texte sur mon temps libre pour m'améliorer voire peut être prendre un peu d'avance sachant que je n'en ai encore jamais fait en classe !

Alors, j'ai pris un des sujets de commentaire du bac 2016 qui concernait

Moesta et errabunda

, des Fleurs du Mal de Charles Baudelaire. Je suis partie tout d'abord de l'objet d'étude qui était "Ecriture poétique et quête du sens, du Moyen-Âge à nos jours" et j'ai essayé de formuler la problématique suivante : En quoi ce poème montre-t-il la recherche d'une société meilleure ?
J'ai élaboré un plan en 2 parties avec 3 idées dans chaque :

I - Départ d'un monde misérable
1- Titre qui reflète la tristesse
2- Lié à l'oeuvre dont il fait partie
3- Description initiale révélatrice

II - A une description de la perfection mais qui semble inaccessible
1- Enumération des qualités d'un monde utopique
2- Réel désir d'y accéder
3- Expressions qui reflète le désespoir

Donc voilà j'aimerais que vous me donniez vos avis sur mon plan car sachant que c'est mon tout premier commentaire, j'ai conscience qu'il y ait de fortes chances pour que mes idées ou ma problématique soient mal choisies et/ou impertinentes (mais c'est bien pour cela que je vous demande conseil!). Et également si vous avez quelques idées pour une 3e partie ou d'idées complémentaires je suis preneuse car je ne pense pas réussir à faire une copie double avec juste ce que j'ai trouvé ici !

Merci d'avance 

2

Baudelaire, Moesta et errabunda

Bonsoir,

Pour une première tentative en seconde, un très bon début.
Comment améliorer ce premier jet ?
- Quel sens donnes-tu à "impertinent" ? Ce n'est pas l'antonyme de pertinent.
- La problématique aurait pu être plus précise si elle était partie du titre : moesta et errabunda (triste et vagabonde). En quoi l'âme du poète est-elle triste et vagabonde, déchirée entre spleen et idéal ?
- les idées sont suffisantes, mais tu ne sembles pas avoir assez creusé le texte pour nourrir ton argumentation.
- si tu veux créer une troisième partie, il te faut scinder la deuxième.

Par exemple (avec une reformulation)
Un monde gris et étouffant
Le désir d'un ailleurs
Une quête impossible

Baudelaire, Moesta et errabunda

Merci beaucoup pour votre réponse qui m'est très utile ! Lorsque j'ai dit que mes idées pouvaient être impertinentes j'ai voulu dire plutôt que mes idées pourraient être un peu banales voire sans intérêt pour répondre à ma problématique.

J'ai cependant encore une question à propos de la problématique, vous dites que je peux partir du titre pour la préciser mais je pensais qu'on devait forcément partir d'un objet d'étude, cela voudrait dire que si on ne m'en propose pas je peux choisir une problématique de mon choix ?

Merci d'avance 

4

Baudelaire, Moesta et errabunda

Bonjour,

La problématique s'inscrira forcément dans un objet d'étude.
Ici si tu mentionnes "poète" tu fais référence à l'objet poétique, de même en cherchant l'intention de l'auteur tu t'intéresses au sens.
D'une manière générale relier un extrait à son titre et à celui de l'oeuvre permet de préciser le projet de l'auteur.

5

Baudelaire, Moesta et errabunda

En complément ...

"... cette fonction sublime de berceuse"

Poème de l'oscillation
entre spleen et idéal
entre Agathe et le moi du poète
entre le ici - maintenant et l'ailleurs
entre l'immobilité et le rêve de voyage
entre la terre et le ciel
entre l'horizontalité et la verticalité
entre douleurs et amour
entre hier et l'enfance et le aujourd'hui
entre les interrogations et les exclamations
entre l'apparent désordre des évocations visuelles, sonores  et olfactives et la structure rythmée par le même vers encadrant chaque quintil
entre le connu et l'inconnu
entre les expéditions possibles (Inde/Chine) et le voyage imaginaire, voire métaphorique

Baudelaire, Moesta et errabunda

Merci beaucoup pour votre aide Jean-Luc, cependant floreale je ne suis pas sûre de savoir où je pourrais ajouter cela, une nouvelle partie ? Une nouvelle idée ? (Je ne dois pas avoir totalement compris je pense aha !)

7

Baudelaire, Moesta et errabunda

En fait, floréale a écrit un poème illustrant l'anaphore. 

Baudelaire, Moesta et errabunda

Voilà, merci à tous pour votre aide, je viens de finir de le rédiger ! Plus qu'à attendre de voir si la prof veut bien y jeter un coup d'oeil 
Bonne continuation !