Comment "entretenir" ses connaissances et sa culture générale sur le long terme ?

Bonjour,

Voilà, ma question vous paraîtra peut-être un peu bête, mais en prenant un peu de l'âge, je commence à me rendre compte que mon cerveau est une vraie passoire. Alors que j'ai eu l'impression pendant plusieurs années que mes apprentissages étaient "cumulatifs", là j'ai l'impression d'oublier les choses d'une année sur l'autre alors même que sur le moment, je crois très bien les maîtriser. Alors certes, ce n'est pas forcément essentiel de pouvoir pour chaque branche de la connaissance qui nous intéresse, se rappeler avec précision les noms, les dates, les subtilités de chaque courant, etc. mais bon c'est un peu désespérant je trouve de se rendre compte qu'après coup, il ne nous reste que des bribes ou un léger vernis et qu'on n'est même plus capable de mobiliser ces connaissances-là dans le cadre d'une argumentation ou d'une compréhension plus globale du monde qui nous entoure.

Pour pouvoir entretenir la mémoire à long terme, j'imagine qu'il faudrait relire sans cesse les mêmes choses ou sur des thématiques voisines, mais si jamais vous avez quelques astuces, je suis preneuse :-)

Je vous remercie beaucoup par avance !

2 (Modifié par Yvain 10/03/2017 à 18:38)

Comment "entretenir" ses connaissances et sa culture générale sur le long terme ?

Alors certes, ce n'est pas forcément essentiel de pouvoir pour chaque branche de la connaissance qui nous intéresse, se rappeler avec précision les noms, les dates, les subtilités de chaque courant, etc. mais bon c'est un peu désespérant je trouve de se rendre compte qu'après coup, il ne nous reste que des bribes ou un léger vernis et qu'on n'est même plus capable de mobiliser ces connaissances-là dans le cadre d'une argumentation ou d'une compréhension plus globale du monde qui nous entoure.

C'est peut-être :
- Parce que ce bagage ne constituait pas une culture profonde, authentique. Il faut réinventer l'histoire de la littérature à partir des textes, non faire entrer ceux-ci, avant même de les lire ou en les lisant superficiellement, dans les "tiroirs" donnés par les manuels, fussent-ils les meilleurs.
- Parce que cela ne vous intéressait pas vraiment à l'époque.
- Parce que votre objectif n'est pas d'aimer, mais de connaître.

Sans vous faire de procès d'intention. 

3

Comment "entretenir" ses connaissances et sa culture générale sur le long terme ?

Je pense aussi que des connaissances non utilisées s'émoussent. Les connaissances emmagasinées n'ont peut-être jamais été amenées à être utilisées, sollicitées, et donc se perdent.

Comment "entretenir" ses connaissances et sa culture générale sur le long terme ?

Je vous remercie beaucoup pour vos réponses ! Étonnamment non, jusqu'à très récemment, je n'ai jamais été guidée par le désir d'accumuler des connaissances pour le simple plaisir de l'accumulation. (Pardonnez moi ce langage économiste )J'aimais vraiment ce que j'apprenais et pourtant une bonne partie de ce que j'ai su à un moment donné s'est volatisé. Maintenant, je dois préparer des concours, alors je commence à avoir une vision plus utilitariste de la culture effectivement, car aussi moche que ça puisse être, l'enjeu devient bien de rentabiliser le capital culturel acquis.  C'est là que je pense à toutes les connaissances que j'avais ou que j'aurais dû avoir et que je ne suis plus en mesure de restituer.

Enfin, ça me confirme dans l'idée que je dois seulement avoir une mauvaise mémoire