1 (Modifié par Lolosi 24/02/2017 à 16:29)

Intégrer une hypokhâgne au lycée Henri-IV

Bonjour à tous!

Ayant toujours adoré les matières littéraires, j'envisage depuis la première de faire une prepa littéraire après le bac. Je suis actuellement en Terminale S dans un bon Lycée. J'ai toujours eu de très bonnes notes, dans les matières littéraires notamment, jusqu'à cette année. En effet, là où mes notes dans les matières littéraires sont restées inchangées, mes notes en physique et en maths ont considérablement chutées et ont donc fait baisser ma moyenne car ce sont les plus gros coefficients du bac S.
Je suis passée de 16 en première à 12 au premier trimestre de Terminale. 
A l'aube de la saisie des voeux dans APB, je suis donc un peu sceptique quant à mes chances d'intégrer une grande prepa parisienne ! J'ai eu de très bonnes notes au bac de français mais je me demande si cela suffit, ou bien si un Lycée comme HIV regarde les notes des élèves dans toutes les matières (y compris scientifiques) bien que celles-ci ne soient pas enseignées dans la prepa demandée. Est-ce que quelqu'un pourrait me renseigner à ce sujet svp?? Les modalités de recrutement à HIV se limitent-elles aux notes? Peut-on espérer intégrer cette prepa avec 12 en TS, et de bonnes notes dans les matières littéraires...?

En espérant que quelqu'un puisse m'éclairer sur ce sujet...

2

Intégrer une hypokhâgne au lycée Henri-IV

Oui, c'est tout à fait possible, les professeurs ne se basent pas sur la moyenne générale mais regardent les notes dans les matières littéraires.L'important est qu'il n'y ait pas de problèmes de discipline ou de sérieux dans les matières scientifiques.

3 (Modifié par Lolosi 01/03/2017 à 16:56)

Intégrer une hypokhâgne au lycée Henri-IV

D'accord, merci de cette réponse; je suis un peu rassurée.
Les profs de mon Lycée me découragent car ils sont persuadés que pour rentrer à Henri IV il est nécessaire d'avoir 17 de moyenne générale!  Mais bon, qui ne tente rien n'a rien!

4

Intégrer une hypokhâgne au lycée Henri-IV

Ne les écoute pas: car que veut dire 17/20?
Dans certains grands lycées, le premier de la classe n'a que 14 de moyenne. Dans d'autres où l'on note à la louche (ou à la discrimination positive), 17/20 est une moyenne banale...
Ce qui compte, ce sont les appréciations. Si tu as à la fois de l'aisance, des connaissances solides et une grosse capacité de travail, tu es prêt pour Henri IV.

Intégrer une hypokhâgne au lycée Henri-IV

Je suis tout à fait d'accord avec vous! Malheureusement, j'ai parfois l'impression que dans ce système les notes pèsent plus lourd qu'une réelle motivation, de bonnes appréciations et un goût indéniable pour les lettres!
Je vous remercie de votre message

6

Intégrer une hypokhâgne au lycée Henri-IV

Jean-Luc Picard a écrit :

Ne les écoute pas: car que veut dire 17/20?
Dans certains grands lycées, le premier de la classe n'a que 14 de moyenne. Dans d'autres où l'on note à la louche (ou à la discrimination positive), 17/20 est une moyenne banale...
Ce qui compte, ce sont les appréciations. Si tu as à la fois de l'aisance, des connaissances solides et une grosse capacité de travail, tu es prêt pour Henri IV.

J'ajoute que j'ai passé dimanche dernier quelques heures avec un élève de première année en prépa HEC à HIV. Il venait, ai-je cru comprendre (il n'a pas creusé car nous étions ensemble pour faire autre chose), d'un lycée moyen, voire pas trop bon. Il m'a dit qu'un tiers de sa classe venait du secondaire d'HIV et que les élèves concernés avaient une culture générale sensiblement meilleure que celle des deux autres tiers venant d'un peu partout. La prépa HIV ne recrute donc pas seulement à l'aune de ses propres bacheliers.
(Je précise que cet élève est un gros bosseur.)

Intégrer une hypokhâgne au lycée Henri-IV

Henri IV réserve également quelques places à des élèves issus de Lycées qui ne sont pas très bons voire classés ZEP. Mais ces places demeurent limités, et c'est rare! Je pense qu'ils opèrent malgré tout à une sélection essentiellement basée sur les notes et les appréciations des élèves afin et qu'ils recherchent des "profils" types...

8 (Modifié par Hippocampe 03/03/2017 à 22:35)

Intégrer une hypokhâgne au lycée Henri-IV

Bonsoir Lolosi,

Le gars en question m'a dit deux trucs étonnants.

1
Il est boursier et interne. Les élèves internes et non boursiers logent dans l'internat d'HIV mais les internes boursiers logent dans un internat du quartier avec des élèves de différents lycées du coin. Cet internat ne sert que d'internat, c'est un bâtiment où il n'y a aucun établissement scolaire. Il n'y a même pas de réfectoire. À chaque étage il y a une cuisine. Aux élèves de se débrouiller.
Quand j'étais moi-même interne (je n'étais pas à HIV), nous avions du boulot mais c'était facile de travailler : trois minutes pour aller des salles de classe jusqu'à son "box" (depuis, les box ont été remplacés par des chambres) et trois minutes pour aller de son box au réfectoire où nous n'avions qu'à mettre les jambes sous la table pour avoir un bon repas. Et toute la soirée 'avant et après le repas) pour bosser avec les copains de sa classe.
Pour lui, c'est plus compliqué.
Heureusement, c'est un bosseur et il a l'air doué.

2
Dans son lycée (je parle d'avant le bac et HIV) il a eu deux charlots comme profs de maths, celui de seconde et celui de terminale. Le lycée essayait de virer celui de terminale depuis quinze ans (mon gars a peut-être exagéré), car il ne faisait jamais en entier le programme.
(Ce gars est un ami d'un ami. C'était pour faire des maths, justement, que j'étais avec lui dimanche. En effet, pour faire les maths de sa prépa HEC, il étudie différents trucs qui s'appuient sur les connaissances acquises en terminale. Mais justement, en terminale, il n'a pas tout vu. Nous avons donc fait des maths de terminale. Bizarre situation.)
Était-il dans un des lycées dont tu parles, je ne sais.

9 (Modifié par Abatin 04/03/2017 à 08:56)

Intégrer une hypokhâgne au lycée Henri-IV

Il est possible d'être interne externé, auquel cas le "problème" de se faire à manger disparaît. Pour ce qui est de la sélection, elle prend en compte essentiellement classement et appréciations. Les notes sont trop variables pour jouer autant.
Quant à un profil type, je ne sais pas. Henri IV, comme toutes les prépas je pense, prend des élèves qu'il croit susceptibles de réussir le concours. Le reste a peu d'importance pour eux à mon avis.

Intégrer une hypokhâgne au lycée Henri-IV

Bonsoir Hippocampe,

Les internats du quartier sont justement réservés aux élèves qui vivent dans des "quartiers défavorisés". Ces "internats de la réussite" leur permettent justement d'étudier dans des conditions optimales mais tout le monde n'y a pas le droit!
Quoi qu'il en soit, quelque soit l'endroit d'où l'on vienne, je pense que les prépas sélectionnent des élèves en qui ils voient une réelle motivation et une envie d'approfondir ses connaissances dans une filière... La sélection est tout de même rude!!
Mais bon, que ce soit à HIV ou ailleurs, si on veut réussir, on réussit...