1

Le master en lettes n'a-t-il vraiment que l'enseignement comme débouché ?

Bonjour bonjour !  (j'ai trouvé des topics en rapport avec ce sujet mais ils datent de 2007 alors j'en ai fait un nouveau, désolée si ce n'était pas la marche à suivre...)

Je suis donc nouvelle ici, j'ai eu l'occasion de découvrir votre forum à de nombreuses reprises et je dois dire qu'il m'a beaucoup plu !
Je me suis donc inscrite pour enfin discuter avec vous et peut-être trouver des réponses.

Voilà j'ai une licence Humanités lettres et sciences sociales, et je voudrais  peut-être travailler dans l'édition (je ne suis plus très sûre ...) ou dans des métiers culturels comme assistante bibliothécaire.
Bon déjà ... je suis consciente de la difficulté d'entrer dans le monde éditorial, même pour un poste d'assistant éditeur (ce que je convoite) et donc j'aurais voulu faire un master lettres pour être plus généraliste et pouvoir m'orienter comme je le souhaite une fois ma décision prise.
Seulement voilà .... on m'a toujours dit et j'ai bien souvent remarqué que le master lettres était plutôt destiné aux gens qui souhaitaient faire de la recherche et être enseignant. Or, ce n'est pas DU TOUT un métier que j'envisage.
J'aurais donc souhaité avoir des témoignages de personnes qui auraient fait un master lettres sans pour autant souhaiter être enseignant ou l'être devenu ... Ou même toute autre forme de conseil d'ailleurs !!

j'implore donc votre aide pour ce périple professionnel 

Le master en lettes n'a-t-il vraiment que l'enseignement comme débouché ?

Bonjour

J'ai essayé de trouver des témoignages écrits qui peuvent te donner des idées autres que celle de poursuivre dans l'enseignement.
j'ai d'abord trouvé une série de témoignages écrits assez négatifs (il faut avoir un "pedigree" =connaître des gens , avoir du piston pour trouver du travail) et qui n'étaient pas de témoignages récents, datant de 6 ans déjà(au moins)
Ensuite j'ai trouvé des témoignages inclus dans un article de journal (qui ne vont pas refléter toute la réalité)mais je te les propose:

http://www.lemonde.fr/campus/article/20 … 01467.html

As-tu essayé de discuter avec des bibliothécaires autour de toi?(bibliothèques de quartier) Ils sont sympa et pourront de donner une idée de ce qui est attendu .Une autre idée : aller parler à des vendeurs FNAC; Dans les premiers témoignages , beaucoup d'anciens étudiants mettaient l'accent sur l'importance de travailler pendant ses études , quitte à mettre plus de temps pour terminer un master .Je trouve que c'est un excellent conseil pour faire peut-être des rencontres (on ne sait jamais)
Après des études dans une grande école d'interprétation qui demande a minima une licence de langues (à laquelle j'ai ajouté un master US -échange avec ma fac-+deux années de droit) je me suis aperçue que ce n'était pas aussi exaltant que cela ....j'étais bien ennuyée. Pas de possibilité de piston par ailleurs.....Heureusement j'allais à une chorale et un jour une amie de la chorale m'a dit qu'elle quittait son poste dans une société d'assurances (elle coordonnait les relations internationales )Elle m'a présentée , j'ai eu le poste .Puis je suis partie car il me fallait du "sens" à ce que je faisais et j'ai fait des remplacements de profs. J'avais un peu la désagréable sensation d'avoir échoué dans mon parcours ,( ce qui était totalement idiot ) car à 30 ans, je repartais de zéro (en fait non j'avais acquis de l'expérience et des compétences)et surtout j'avais suivi mes rêves( qui finalement ne m'ont pas tant apporté que cela,mais il fallait que je le sache ) Ensuite j'ai passé des concours dans l'enseignement . Je suis prof.Je trouve cela un peu dur en ce moment. Je suis sans doute un peu lassée , cela arrive dans tous le métiers.

Ceci pour te dire que j'étais partie avec une idée chevillée au corps et j'ai finalement travaillé dans trois domaines: l'interprétariat et la traduction/les assurances/ l'éducation, avec un effet d'entraînement : mes connaissance et expérience en langues m'ont permis d'avoir le poste dans les assurances (et mon amie de la chorale/ceci dit si je n'avais pas eu ces connaissances, elle ne m'aurait pas proposé le poste)et ma double expérience du monde du travail me rend crédible aux yeux de mes élèves (ils savent que je n'ai pas été seulement prof et me demandent des conseils...que j'essaie de leur donner)

Il n'y a pas de fatalité et la vie bouscule nos choix.

Il y a une formation qui me semble intéressante ;celle de documentaliste informatique (je ne sais pas si l'intitulé est exact) Connais -tu par ailleurs des écoles comme le Celsa ? Il faut être très prudent dans le monde de la documentation/édition où les postes se raréfient (je te comprends , c'est un domaine passionnant). Je crois qu'il est important de "mettre un pied" dans l'entreprise par n'importe quel moyen .On parle de la difficulté à avoir un poste /un métier : je n'ai pas trouvé non plus des portes grandes ouvertes quand je suis arrivée .Donc vraiment aller sur le terrain, travailler pendant son Master/ faire partie de groupes (chorales!!)/ être dans un mouvement associatif : tout cela te permettra d'avoir des renseignements et de l'expérience.
Demande -toi où tu aimerais travailler , essaies de bien définir ton projet , prends ton courage à deux mains ,tu as autant de légitimité qu'une autre et lance-toi!! La détermination , de l'expérience dans le monde du travail comptent beaucoup.
Ceux en poste ont aussi commencé quelque part!

(j'avais un diplôme d'animatrice et de directrice de centres de loisirs et de l'expérience et animation et encadrement : c'est un bon point aussi) Si tu te débrouilles en anglais/une autre langue, peut- être pourrais-tu travailler un ou deux mois à l'étranger?
Jette un coup d'œil au(x) numéro(s)de l'Onisep: que faire avec un bac L/après des études en lettres/lettres et sciences sociales;
J'allais souvent au CRIJ (appelé aussi CIDJ) pour consulter des fiches métiers, regarder les annonces pour des jobs étudiants. Je sais qu'il y a un site qui est dédié aux jobs étudiants (tu peux trouver assez facilement sinon ,dis le moi)

Tu vas trouver!

3

Le master en lettes n'a-t-il vraiment que l'enseignement comme débouché ?

Bonjour !

Premièrement, merci pour ton message, très complet je dois dire ! J'ai effectivement déjà demandé à des bibliothécaires (je suis en service civique dans une médiathèque à Paris) et ils m'ont tous plus ou moins affirmé qu'il était possible de faire bibliothécaire (en vacataire du moins) avec un master lettres. Effectivement tu l'as dit, rien n'est immuable et je pourrai toujours me réorienter, j'essaye en tout cas maintenant de centrer un peu plus mon projet professionnel et pense me diriger vers les métiers de la bibliothèque en premier choix 

Merci de ton témoignage et de ta gentillesse !

Le master en lettes n'a-t-il vraiment que l'enseignement comme débouché ?

Avec grand plaisir 

5

Le master en lettes n'a-t-il vraiment que l'enseignement comme débouché ?

Bonsoir,
il y a master et master. Comme vous avez un projet professionnel bien défini, il faudrait vous diriger vers un master professionnalisant (et non un master recherche) Parmi ceux-ci, le master destiné exclusivement à l'enseignement primaire et secondaire est le master MEEF 1er ou 2nd degré. C'est un master professionnalisation et qui assure, à la réussite du concours en fin de master 1, un poste comme professeur stagiaire. Il existe d'autres masters professionnalisant dans le domaine des lettres, ceux d'édition ou des lettres appliquées par exemple. C'est à voir en fonction des universités et c'est sans doute ce qui vous conviendrait le plus.