Y a-t-il une haine de la raison ?

Bonjour,

J'aurais besoin d'aide pour une dissertation en philosophie: j'ai développé quelques idées mais sans grande conviction.
Le sujet est celui ci: Y a t il une haine de la raison?
J'ai déjà quelques piste en partant de l'analyse de la phrase: y a t il une haine extérieure qui s'opposerait à la raison ou bien est ce la raison qui est haineuse? Dans ce cas i y aurait contradiction: la raisonest censée faire preuve de rationalité tandis que la haine est une passion qui se fait ressentir de manière spontanée et irréfléchie...

D'emblée ce sujet m'a également fait penser à la croyance qui entretient un rapport conflictuel avec la raison, un rapport de haine? La raison est rationnelle alors la croyance ne peut se développer qu'en étant irrationnelle mais également tant qu'elle se rend compte de son irrationalité ( mais en réflécchissant peut être est ce déjà faire preuve de raison: see credo quia absurdum)

Bref j'ai conscience que ces pistes ne me mènent pas loin...
merci d'avance pour votre aide.

2

Y a-t-il une haine de la raison ?

http://www.univ-conventionnelle.com/La- … _a225.html

Y a-t-il une haine de la raison ?

Merci mais je voulais d'abord savoir si mes idées étaient bonnes ou bien complétement à coté de la plaque

Y a-t-il une haine de la raison ?

Pour ma part, je pense que les questions que tu te poses ne sont pas "complètement à côté de la plaque".
Le fait de s'interroger sur haine de la raison n'est pas dénué de sens, étant donné l'ambiguïté de l'expression.
Les rapports entre croyance et raison ne me semblent pas non plus sans intérêt.
On pourrait également s'interroger sur le sentiment et la raison.
Le texte du Phédon proposé est intéressant à cet égard.
Je ne suis pas pour ma part spécialiste de philosophie, mais peut-être ce sujet fait-il suite à une étude de texte de Kant (Fondements de la métaphysique des moeurs). =>

"...Plus une raison cultivée s'occupe de poursuivre la jouissance de la vie et du bonheur, plus l'homme s'éloigne du vrai contentement. Voilà pourquoi chez beaucoup et chez ceux-là mêmes qui ont fait de l'usage de la raison la plus grande expérience, il se produit, pourvu qu'ils soient sincères pour l'avouer, un certain degré de misologie c'est à dire de haine de la raison. En effet après avoir fait le compte de tous les avantages qu'ils retirent, je ne dis pas de la découverte de tous les arts qui constituent le luxe ordinaire, mais même des sciences (qui finissent par leur apparaître aussi comme un luxe de l'entendement), toujours est-il qu'ils trouvent qu'en réalité ils se sont imposés plus de peine qu'ils n'ont recueilli de bonheur : aussi à l'égard de cette catégorie plus commune d'hommes qui se laissent conduire de plus près par le simple instinct naturel et qui n'accordent à leur raison que peu d'influence sur leur conduite, éprouvent-ils finalement plus d'envie que de dédain. En ce sens il faut reconnaître que le jugement de ceux qui limitent fort et même réduisent à rien les pompeuses glorifications des avantages que la raison devraient nous procurer relativement au bonheur et au contentement de la vie, n'est en aucune façon le fait d'une humeur chagrine ou d'un manque de reconnaissance envers la bonté du gouvernement du monde, mais qu'au fond de ces jugements gît secrètement l'idée que la fin de leur existence est toute différente et beaucoup plus noble...."

Y a-t-il une haine de la raison ?

Merci pour votre aide:

J'ai pu établir un plan et j'aimerais savoir ce que vous en pensez:

I - Haine de la raison ou comment la raison est une source d'insatisfaction
A- 1 défaaut de confiance dans la raison lié à un manque de raisonnement (Le Phédon)
B- La raison face à des réalités proprement humaine: son incapacité à nous mener au bonheur (Fondation de la métaphysique des moeurs
C- La croyance: se plonger dans un arrière monde volontairement (le croyant est différent du crédule) dénué de raison; ou mieux qui dépasserait la raison

II- La haine de la part de la raison: volontés d'éradiquer d'autres formes de vérités (ou moyens pour accéder à la vérité?)
A- La tendance qu' a la raison de se contempler elle même, haine de la raison pour le réel (Critique de la raison pure) fameuse image de la colombe
B- La sacralisation de la raison, les sciences classiques reposent sur un principe de raison (pour reprendre le titre d'Heidegger) qui consiste à éclairer toute présence en la ramenant à sa raison suffisante
C- aucune idée


III- La contardiction entre les termes
A- L'incompatibilité des deux termes les raison ne demeure raisonnable qu'en temps qu'elle fait l'épreuve de la rationalité et non de la haine sinon cela reviendrait à dire que la raison se hait elle même (pas de référence..)
B- La haine comme acte de négation de toute problématicité, jalais la violence de la haine ne sert la raison,
Carl Schmitt La notion du politique quand on ne peut éviter la guerre cela ne signifie pas le triomphe de la raison mais au contraire son échec.
C- aucune idéé




Ce que je repproche à mon plan
1 il me manque deux parties
2 je n'ai pas de référence poue toutes mes parties (je sais bien que la philo ne consiste pas à prier devant les saints patrons de la philo mais tout de même ça fait sérieux)
3 la contradiction entre les termes ne me semble pas exploiter dans toutes les parties (je ne fais un focus que dans la 3 ème) or ce type de sujet en "y a t il" consiste à mettre perpétuellement en relation les termes...
Merci d'avance pour vos conseils!

6 (Modifié par Yvain 26/12/2016 à 12:40)

Y a-t-il une haine de la raison ?

1 il me manque deux parties

Voilà bien justement le culte de la raison (d'une certaine raison) !

Je ne suis pas du tout philosophe, mais dites-moi comment la raison peut-elle haïr quelque chose ?
Et d'abord, qu'est-ce que c'est ? Je ne le lis nulle part dans votre plan.

Y a-t-il une haine de la raison ?

Quand vous me dites qu'est ce que c'est je suppose que vous me demandez une def de la raison:

Je le définirais comme un certain effort d'intelligibilité: un effort pour établir, décrire, expliquer et faire connaître l'Etat véritable des choses. Quand je dis que la raison peut être amenée à haÏr je veux dire par là que la raison à parfois tendance à rejeter l'objet sur lequel elle porte pour le détruire et ainsi le faire oublier: ex: lorsqu'elle se contemple elle même elle veut faire oublier à quel point la raison doit faire fond sur des données réelles et s'établir par elle même: "des pensées sans matière sont vides" (Kant).

Je ne sais si c'est ce que vous vouliez me faire dire

8 (Modifié par fidji45 26/12/2016 à 20:10)

Y a-t-il une haine de la raison ?

Bonsoir


Je ne suis pas prof de philosophie mais je vous propose des pistes:

-je vous conseille vraiment  de relire le texte proposé par Floréale :il y a des éléments à piocher : le philosophe met en garde contre le fait de se détourner de la raison, il met aussi en garde contre son propre cheminement à ce moment précis,(car il est face à la mort ): il y aurait donc des conditions pour raisonner.
Ce texte porte les termes de votre sujet : essayer de le creuser davantage :il ne se rattache pas qu'à une sous partie;

Je sens comme une course à trouver le "bon" nombre de sous-parties (et des références à chaque fois) mais je n'ai pas l'impression que vous utilisiez votre faculté à raisonner ...comme trop souvent , hélas! chez les élèves

Voilà pourquoi il est important de savoir ce que "raison " signifie (vous avez fait ce travail)
faites la même chose pour "haine"

Quand vous parlez de "croyances" faites bien attention: il y a les croyances limitantes (négatives ) et postitives .

La haine s'exerce à l'encontre d'autrui : il y a donc des croyances limitantes  envers autrui.


Vous pouvez faire ce devoir mais à chaque fois , posez-vous pour vous demander : Est-ce bien mon sujet ? Ce que je dis est-il cohérent avec l'ensemble: avant de trouver un plan et des références d'auteurs,  il est intéressant de "tordre" les termes du devoir, de les manipuler . Vous trouverez ainsi des idées , que vous pourrez hiérarchiser dans un plan .

Vous citez Kant  "des pensées sans matière sont vides" et vous dites la raison  qui oublie l'objet sur lequel elle porte se contemple elle-même . Comme je ne suis pas familière avec cette pensée , merci de me dire si c'est vous ou  Kant qui ajoutez  que la raison va se "haïr" et ce que cela veut dire ? Merci .
attention peut-être à être précis pourquoi "peut-être amenée" (ce n'est pas toujours le cas ?)
autre manque de précision: la raison  "à tendance à" rejeter l'objet (pourquoi ne pas écrire quand la raison rejette l'objet sur laquelle elle porte ....)
de même porte-t-elle sur "un objet" ou un "sujet" ?

Je vous dis cela car j'ai étudié le droit  en parallèle de mes études de langues et en droit civil , je mettais des exemples et sans réfléchir , je mettais "en fait" quand on est ....et mon professeur barrait tous les "en fait" rageusement (!!) pour écrire en DROIT;

Cette année là était consacrée  au droit administratif et au droit civil . Hors ce dernier repose sur un ensemble de Droits (rassemblés dans le Code Civil) et le droit administratif porte sur des Faits(ah!!) , une ensemble de décisions (jurisprudence)

Je crois que votre professeur appréciera que vous soyez précis dans vos réflexions et que cela évitera non seulement les confusions mais que vous soyez entraîné vers du hors sujet .

Encore une fois j'essaie de vous guidez , le sujet est déroutant ,il faudrait poser des éléments simples sur le papier .

Par exemple : la haine (comment est-elle définie, qui la ressent envers qui?...)

La raison : une définition: qui raisonne à quel sujet ? Pourquoi , un raisonnement  peut-il être contesté? (regardez votre deuxième partie : la haine de la part de la raison ? La raison peut-elle "ressentir" de la haine . Vous voyez , cela ne colle pas.)

Je termine en vous disant que l'on peut aussi partir de "faits de langues " Que veut-t-on dire par "j'ai raison"? ,Peut-on avoir raison contre tous ? (part de la subjectivité / objectivité) pourquoi vouloir "avoir raison"  etc....encore une fois en tournant autour des  notions du sujet donné "la haine de la raison"  en les mettant en relation , les idées viennent......


Encore une fois relisez le texte qui contient plusieurs idées .


Interrogez-vous : quel est l'opposé de la haine? (cela peut ouvrir des portes de réflexion)

Y a t-il une" contradiction" entre les termes?(votre partie III  ) (cela voudrait dire que si je remplace "haine " par ce qui se rapproche le plus de son opposé : la compassion, Il n'y a plus de "contradiction")? . les termes ne sont pas contradictoires  ils surprennent.....il faut donc les analyser.
Il y a des personnes qui ont de la haine pour la raison(ou plus exactement les gens qui raisonnent , car elles préfèrent envisager la vie sans remise en cause : dans ce sens aucune contradiction.

Par contre ces gens qui "raisonnent" ne raisonnent-t-ils pas parfois "dans le vide ? Peut -on "raisonner" de tout (n'y a-t-il pas aussi des évènements qui se ressentent avant tout : si une personne qui m'est chère , meurt, à quoi me sert la raison (car suis -je capable de "raisonner" sur l'au-delà) (cf le texte fourni par Floréale(!)
N'est-ce pas à ce moment là que les "des pensées sans matière sont vides"?...



Bon courage

Y a-t-il une haine de la raison ?

Bonjour,
Merci pour votre aide
pour répondre à votre question au sujet de Kant, je n'ai pas dit que la raison "va se hair" (se hair elle même) mais elle rejette au contraire ce qui n'est pas elle: c'est là tout le danger d'une raison "pure" une raison "une pensée sans matière" càd sans données réelles et qui réfléchit dans le vide: on en fait l'expérience  parfois lorqu'on réfléchit sur un sujet, on élabore toute une théorie grâce à notre raison mais lorsqu'on passe à la pratique, lorqu'on veut confronter notre théorie au réel cela ne marche pas comme nous l'avions prévu.

J'ai moi même une question: une de vos pistes est celle ci "qui raisonne à quel sujet" ou la haine "qui la ressent envers qui?" comme s'il n'y avait qu'un sens or mon raisonnement s'appuie sur cette ambiguité: le sujet epnsant peut ressentir de la haine envers le raisonnement et la raison peut aussi avoir de la haine: mais il est vrai que vous me faites souter sur un point: la raison ne peut pas ressentir de la haine...

10

Y a-t-il une haine de la raison ?

Bonjour


Il faut être précautionneux et donner une place au sujet qui raisonne . Je vous donne le lien qui explique La Critique de la Raison Pure , qui vous mènera vers la Critique De La Raison Pratique vers Notre Capacité à Juger de Kant.

Vous trouverez dans le premier développement des références à d'autres auteurs , tels Descartes ....

Il y a une colonne sur le côte droit qui contient toutes sortes d'informations ;

Mais allez voir :

http://la-philosophie.com/critique-de-l … -pure-kant