1 (Modifié par Jehan 20/11/2016 à 16:01)

La place du jeu du poète dans la section "Tableaux parisiens"

Bonjour, je dois faire une préparation de texte sur la section les tableaux parisiens de Baudelaire et la place du "je" du poète dans cette section et n'y arrive pas. Quelqu'un pourrait m'aider s'il vous plait?

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

La place du jeu du poète dans la section "Tableaux parisiens"

Du "jeu" ou du "je" ?

3 (Modifié par floreale 21/11/2016 à 08:13)

La place du jeu du poète dans la section "Tableaux parisiens"

Paysage ;
Le Soleil ;
Le Cygne ;
Les Sept Vieillards ;
Les Petites Vieilles ;
Les Aveugles ;
À une Passante ;
Le Squelette laboureur ;
Danse macabre ;
L'Amour du mensonge ;
Rêve parisien

Si la question porte bien sur le JE, il faut lire ces poèmes de façon tabulaire :
- Un JE d' énonciateur est-il parfois présent ? Qui représente-t-il ?
- Que révèlent ces poèmes sur les thèmes chers à Baudelaire ?
- Que disent-ils de ses obsessions ?
- Que révèlent-ils sur sa conception de la poésie ? De ses aspirations ? De son idéal ?
- Retrouve-t-on la richesse du titre choisi pour le recueil ?
- Que nous apprennent-ils sur le regard du promeneur ? De sa vision du monde ? De son originalité ?

Je veux, pour composer chastement mes églogues, ...

Je vais m'exercer seul à ma fantasque escrime ...

Je vois ce malheureux, mythe étrange et fatal ...

Je pense à la négresse amaigrie et phtisique ...
Je pense aux matelots oubliés dans une île ...

Je guette, obéissant à mes humeurs fatales ...
Ah ! J'en ai suivi de ces petites vieilles ...

Vois, je me traîne aussi mais plus qu'eux hébété...

Recueille-toi, mon âme en ce grave moment ...

Je n'ai pas oublié, voisine de la ville ...

Si par une nuit bleue et froide de décembre,
je la trouvais tapie en un coin de ma chambre .../...
Que pourrais-je répondre à cette âme pieuse ...

J'avais banni de ces spectacles
Le végétal irrégulier ...
J'ai vu l'horreur de mon taudis ...