1 (Modifié par Faraha 25/10/2016 à 22:07)

Dissertation sur le roman épistolaire

Bonjour,
J'ai un sujet de dissertation à faire sur le roman épistolaire. N'ayant jamais étudier ce genre là, j'ai du mal à m'en sortir.
Voilà le sujet: "La lettre abolit au profit du présent et de la première personne les écrans que le recul du temps et de la narration à la troisième personne interposent entre le lecteur et le héros."
Sachant que je dois traité le sujet par rapport à l'oeuvre de Rousseau Julie ou La Nouvelle Héloïse et La correspondance d'Abélard et Héloïse.
Ma problématique est "En quoi la lettre est-elle un moyen privilégié contrairement à un récit au passé et raconté à la troisième personne de liée une complicité entre le héros et le lecteur?"

Voici mes titres de plans

1- Complicité héros-lecteur
2-Les limites de la lettre
3- La lettre comme technique littéraire

Voilà mes idées sachant que j'ai vraiment du mal à partir sur des éléments fiables.

2

Dissertation sur le roman épistolaire

Bonsoir,

La problématique est compliquée, quoique pertinente.
En fait ce sujet demande de vérifier si le passage du récit au discours dans le roman épistolaire favorise (ou renforce) l'identification du lecteur au héros.
Remarque : la correspondance d'Héloïse et Abélard n'appartient pas au genre romanesque.
Le plan résultant sera dialectique
Si tu partages l'avis
OUI (examen des avantages du discours, la lettre devient un long monologue théâtral propice à la révélation de l'intériorité, la caractérisation des personnages...)
MAIS des inconvénients (les repères spatio-temporels sont diffus, la trame des événements offre des ellipses...)
d'où un genre plus porté sur l'analyse que sur l'action et restreint à la focalisation interne.

Dissertation sur le roman épistolaire

Merci pour tes éclaircissements.
Oui j'ai oublié ce point concernant La Correspondance d'Abelard et Heloise.
Donc je dois plus me pencher  sur un plan dialectique ? J'ai pensé à cela mais après j'ai pas trouvé de troisième partie assez cohérente.
Sachant ce sujet pour moi met en avant l'opposition entre roman écrit au passé et lettre au présent. Après il y a la question de l'énonciation qui pose problème pour moi. Car elle pose les limites de l'écriture épistolaire.