Pluriel de dépôt-vente

Bonsoir,

Henry a écrit :
Et pour notre exemple je dis : des dépôts-ventes = des dépôts qui sont en même temps des lieux de ventes.

Dans ce cas (en prenant le problème à l'envers), le pluriel "dépôts-ventes" (dépôts qui sont des lieux de ventes) devrait correspondre à un singulier : "dépôt-ventes" (un dépôt qui est en même temps un lieu de ventes... ce qui ne correspond pas à la réalité...

LE pluriel "dépôts-vente" (dépôts pour la vente, pour mettre des objets en vente) me semble plus logique.

Muriel

12

Pluriel de dépôt-vente

Quelle est la différence entre les dépôts de vente et le pluriel de dépôt-vente?

13

Pluriel de dépôt-vente

Edy a écrit :

[…]

Je serais curieux de connaître les résultats de l’enquête faite ici par notre webmestre. On sera sûrement déçus.

Bonsoir Edy !

Les résultats partiels (car il nous reste une question à poser) sont ici :

Connaissez-vous les recommandations françaises de 1990 contenant certaines rectifications de l’orthographe de la langue française ?
- Non : 295 votes / 81,5%
- Oui : 67 votes / 18,5%
(362 votes ; fin du sondage : 14 mai 2007)

Vous efforcez-vous d’appliquer les rectifications orthographiques françaises de 1990, au moins en partie ?
- Oui : 352 votes / 53,9%
- Non : 301 votes / 46,1%
(653 votes ; fin du sondage : 9 juin 2007)

Bonne soirée !

Cyril

Pluriel de dépôt-vente

OUI Muriel H.

Votre analyse pertinente n'est pas à rejeter, et tout ceci vous en convenez je suppose, comme le dit aussi EDY, n'arrange pas nos affaires.

Je crois que nom + nom devrait TOUJOURS se mettre au singulier sans le S et les deux avec S au pluriel et hop on n'en parlerait plus : simple et facile à expliquer et à comprendre.

(bien sûr des mots composés tels un espace-temps conserve son S au singulier mais devient des espaces-temps...)

Sur ces bonnes paroles je n'interviens plus sur ce sujet.

@

Pluriel de dépôt-vente

Bonsoir !

Muriel a l'esprit d'une lexicographe : son analyse semble imparable.

La différence entre dépôts de vente et dépôts-vente ?
Je ne la vois pas ; dans les deux cas, celui qui veut vendre un objet le met en dépôt dans un magasin spécialisé, qui le vendra en son nom ou pour son compte au prix minimum convenu et qui retiendra sur le prix sa rémunération de mandataire ou de commissionnaire.

Merci, cher Cyril, pour cette première estimation.
Mais comment peut-on s'efforcer de les appliquer (352) si on le les connaît pas (295) ? Ou alors on se fie a priori au dictionnaire ?

16

Pluriel de dépôt-vente

Edy a écrit :

Bonsoir !

La différence entre dépôts de vente et dépôts-vente ?
Je ne la vois pas ; dans les deux cas, celui qui veut vendre un objet le met en dépôt dans un magasin spécialisé, qui le vendra en son nom ou pour son compte au prix minimum convenu et qui retiendra sur le prix sa rémunération de mandataire ou de commissionnaire.

Donc un contournement possible de cette difficulté


Edy a écrit :

Mais comment peut-on s'efforcer de les appliquer (352) si on le les connaît pas (295) ? Ou alors on se fie a priori au dictionnaire ?

"There are lies, damned lies and statististics" (Mark Twain ou Benjamin Disrali, selon) = il y a des mensonges, des fichus mensonges et (puis) les statistiques.

17

Pluriel de dépôt-vente

Il n'y a plus de difficulté pour le pluriel des noms composés ; je vous renvoie au lien que j'ai indiqué aujourd'hui à 16h58.  Les décisions prises par l'Académie Française et parues au Journal Officiel DOIVENT être respectées.

Pluriel de dépôt-vente

Bonsoir, Léah !

Selon ma brochure 1990 Le Robert, les recommandations sur le singulier et le pluriel des noms composés ne concernent que verbe + nom et préposition + nom.
Un nom tel que dépôt-vente n'a donc pas été pris en compte.

Pluriel de dépôt-vente

Bonsoir à tous...


En effet, le lien de Léah, malheureusement, ne permet pas de clore le sujet...

Je voulais justement faire remarquer que des "simplifications" abusives ont surtout pour effet de compliquer les choses en enlevant à la langue son caractère logique, cohérent, en ne faisant plus raisonner, en faisant agir les locuteurs comme des robots qui apprennent par coeur des règles absurdes et complexes auxquelles, évidemment, ils ne comprennent rien...

Pour cela, je me joins volontiers à ceux qui ont raisonné par rapport au sens du mot, et des deux mots qui ont servi à le former, afin de prôner le pluriel "dépôts-vente".

Quoique, justement... Je me demande s'il ne serait pas encore plus logique que d'écrire dans ce cas "des dépôt-vente", car je ne vois pas bien en quoi le premier "mot" (en diachronie) devrait être traité différemment du second...

Alors, pourquoi ne pas choisir carrément entre "des dépôt-vente" ou "des dépôts-ventes"? La proposition "des dépôts-vente" n'est-elle pas une preuve d'hésitation?


Au fait, j'ai été chagriné de lire d'Édy: "Dieu ! Que le français est inutilement compliqué !"... Justement, après avoir réfléchi, réalisé l'analogie avec "timbres-poste", trouvez-vous que tout ceci soit vraiment vain? Est-ce qu'on ne comprend pas mieux la langue en se posant ce genre de questions? Pour moi, maîtriser la langue, c'est avoir la liberté de penser...

20

Pluriel de dépôt-vente

Pour moi il est clos, je me range à la décision légale en France.