1 (Modifié par Maahnou 21/09/2016 à 19:27)

Lais de Marie de France - Lai du Frêne

Bonsoir,

J'ai un commentaire composé a l'oral a faire pour le 5 octobre sur le lai de Frêne de Marie de France, je sais de quoi ça parle etc, cependant je bloque sur l'élaboration d'une problématique et d'un plan si quelqu'un peu m'aider ce serait sympa merci d'avance.

Je pense parler de la religion et de l'abandon j'ai quelques notes là dessus mais je ne sais pas comment organiser mon travail.

Je vous met l'extrait ci-dessous.

http://zupimages.net/up/16/38/1z8z.jpg
http://zupimages.net/up/16/38/rg3f.jpg
http://zupimages.net/up/16/38/s1z6.jpg

2 (Modifié par Yvain 21/09/2016 à 21:18)

Lais de Marie de France - Lai du Frêne

Cherche dans les directions suivantes :
- L'enfant de naissance illustre abandonnée, recueillie, puis heureuse et fortunée. Un "happy end" qui satisfait le lecteur par sa morale ou l'œuvre de la Providence ?
- L'amour de l'autre qui n'est pas à confondre avec l'amour de soi-même : Frêne fait l'admiration de tout le monde par son attitude noble, son abnégation quand son ami doit se marier avec sa sœur. C'est là une forme d'amour courtois très originale. On peut penser à la charité chrétienne, mais le rôle de la religion n'est pas explicitement mis en valeur par l'auteure.
- La vertu, les sentiments nobles, le regret de la faute (les médisance de la mère de Frêne et de Coudre) récompensés : là encore, comment interpréter ces heureuses destinées ?

Lais de Marie de France - Lai du Frêne

Merci beaucoup jacquesvaissier de ta réponse.

Mais par contre pour le second point, ça ne entre pas dans mon extrait, ça se passe après mon passage ce point non?

Lais de Marie de France - Lai du Frêne

Ah ! Je n'ai pas regardé le texte que tu as posté, j'ai parlé du lai dans son ensemble... Oui, il faut adapter.

5 (Modifié par Maahnou 21/09/2016 à 21:28)

Lais de Marie de France - Lai du Frêne

Oui, voilà c'est ça le soucis, c'est que je trouve pas comment m'organiser dans l'extrait, ça aurait été le lai dans son ensemble j'aurai eu pleins de choses à dire.

Lais de Marie de France - Lai du Frêne

Nous reprendrons cela demain après-midi, si ce n'est pas trop tard. En attendant, essaye de trouver un certain nombre d'idées, jette-les sur le papier et organise-les ensuite ; ne cherche pas de "plan" alors que tu n'as pas assez de matériaux.
Dans ton extrait, il est évident que l'action de la Providence est mise en valeur : cherche à le montrer en observant de quelle manière s'effectue le trajet de la servante, ce qui lui arrive juste après sa prière, la conformation de l'arbre, etc...
Il faut aussi s'intéresser aux personnages : la meschine, le portier, l'abbesse : ils ont tous un point commun : cherche-le.

7 (Modifié par 22/09/2016 à 13:59)

Lais de Marie de France - Lai du Frêne

D'accord je vais donc faire tout ça et nous reprendrons demain, en tout cas merci beaucoup !

Bonne soirée à toi.

Bonjour,

Je reviens vers vous pour l'exposé, en ayant bien réfléchis je vais faire une partie sur la providence et une partie sur les figures maternelles

Cependant pour le point commun des 3 personnages je ne vois pas.

Lais de Marie de France - Lai du Frêne

Attention au terme de Providence ; c'est moi qui l'ai employé, mais il ne faut pas faire comme si c'était un thème explicite. En fait, Marie de France est partie de légendes celtiques dans lesquelles le merveilleux joue un rôle important, comme dans les contes. Parler ici de merveilleux serait ici tout aussi abusif que de parler de religion, mais il faut remarquer que la servante ne rencontre aucun obstacle dans sa recherche d'un monastère dans une ville qu'elle ne connaît manifestement pas ; de même, le frêne va se trouver derrière elle aussitôt sa prière finie, et conformé exactement pour y contenir un enfant. J'y vois avant tout la nécessité d'aller assez "vite" dans le récit (et tu pourras en profiter pour faire une analyse de la progression narrative). Ce n'est qu'à un niveau plus profond qu'on peut voir dans cette facilité l'œuvre de la Providence.
Je te conseillerais un premier niveau où tu présenterais les éléments traditionnels du conte, dont certains deviendront beaucoup plus tard des éléments obligés dans les romans populaires : l'abandon d'un enfant de naissance illustre, le fait qu'il soit recueilli sans difficulté, et surtout sa reconnaissance ultérieure grâce à des signes (l'étoffe), mais ici on sort de ton extrait. Dans un second niveau, tu pourrais t'attacher aux personnages pour montrer qu'ils sont tous vertueux (c'est ce que je voulais te faire dire) ; or généralement, des figures comme celle de l'abbesse, par exemple, n'ont pas le beau rôle dans la littérature du MA. D'autre part, ces personnages ne sont pas réductibles à leurs fonctions, comme dans un conte. On peut supposer que l'auteure ne s'est pas contentée de nous raconter une "belle histoire". D'où une assez grande originalité et une question : comment doit-on réagir à la lecture de ce récit ? Comment construire son sens ? Ne nous offre-t-il pas une symbolique ? Mais on dépasse encore ici le cadre de ton extrait.
N'oublie pas de faire des remarques de forme et d'écriture à chaque argument que tu avances : il ne faudrait surtout pas séparer la forme des idées. Je ne sais pas à quel niveau tu es, mais si tu es dans le supérieur, sache que les citations doivent toujours être faites dans la langue originale.