1

Étymologie de "bannir"

Bonjour,

Apparemment le mot bannir vient du francique " bannjan ", proclamer, convoquer des troupes.

Alors quel fut le cheminement qui engendra le sens actuel exclusif de " chasser, exclure, exiler "?

Merci

Étymologie de "bannir"

Cela vient apparemment du mot ban
http://www.cnrtl.fr/definition/BAN

II.− [L'idée dominante est celle d'exclusion par décision d'une autorité]
A.− Exil imposé à quelqu'un pour voie de proclamation. Mettre qqn au ban de; être au ban de; un ban pèse sur qqn. Cf. également bannissement, ostracisme; bandit, proscrit, interdit de séjour, hors-la-loi.
1. DR. FÉOD., jusqu'au XIXes. [L'exil concerne la pers. physique et soc. du condamné]
a) [Dans l'anc. constitution germanique] Mettre un prince au ban de l'Empire.
− P. anal. Citer, mettre une ville au ban de l'Empire. Mettre un prince au ban du royaume :
7. Ainsi le procès du sire de Craon ne tarda pas à être instruit. Il fut ajourné; n'ayant pas comparu, il fut mis au ban et ses biens confisqués. Son hôtel de Paris fut démoli et le terrain donné au cimetière Saint-Jean. Barante, Hist. des ducs de Bourgogne,t. 2, 1821-24, p. 53.
b) P. ext. Mettre un homme au ban d'un pays, d'une localité ou d'un territoire.
− Au fig., usuel. Mettre une personne (ou un groupe social) au ban de l'opinion, de l'humanité, de la société. L'exclure, la déclarer indigne de l'estime ou de la considération des autres. Cf. également être, se mettre, vivre au ban de la société :

3

Étymologie de "bannir"

Le francique ban signifie proclamation d'un ordre.
Il peut avoir le sens limité d'exclusion sociale.

4 (Modifié par unpseudolitteraire 20/09/2016 à 12:58)

Étymologie de "bannir"

Merci pour ces réponses.

Pour l'expression " mettre au ban de", synonyme d' "exclure de", encore usitée de nos jours avec par exemple " mettre au ban de la société ", elle me fait penser à l'expression " mettre à bandon " ( XIIe s. ), s'étant transformée en " mettre à l'abandon ", pour finalement donner le mot abandon et ses dérivés.

Étymologie de "bannir"

Oui, le glissement de sens du mot bandon (du germanique *band, étendard) est intéressant : l'expression metre a bandon signifie 1° bannir, 2° livrer à une autre autorité, sacrifier, 3° laisser en toute liberté, laisser livré à soi-même. Le nom abandon existe aussi en AF, et possède des sens en rapport avec 2° et 3°.