Entrer en hypokhâgne A/L en étant faible en langues

Bonjour à tous, je vous écris ce message pour vous faire part de mes doutes sur le choix de mes études.
J'ai cette année obtenu mon baccalauréat avec une mention bien ( 15 de moyenne en tout ) avec un bac économique & social avec des notes très satisfaisantes pour moi, à part en anglais où j'ai obtenu 9/20 ; et c'est là que mon problème arrive.
Je ne suis pas très bon en langues, que ce soit en Anglais LV1, ou en Allemand LV2 ( même si, j'ai de base, des préférences pour l'allemand, j'ai eu 14 au bac ) alors que j'aime les étudier et apprendre le maximum de mots possibles. J'étais parti vers un bac littéraire, mais, suite aux clichés de mes parents je suis allé en ES et vu que j'ai réussi ( 15 de moyenne en Première & Terminale ) j'y suis resté.
J'ai, comme chaque école je pense ( je suis à Mariette à la rentrée à Boulogne sur Mer ) reçu des listes de travail à préparer pour la rentrée ; j'essaye d'en faire le maximum ( d'ailleurs si je lis une dizaine de livres pendant les grandes vacances, vous ne trouvez pas cela juste ? Je ne peux pas tout faire en même temps ..mais c'est une question superficielle à mon sujet ) et je travaille la grammaire, le vocabulaire, je lis l'actualité, je regarde des vidéos dans les deux langues le plus fréquemment possible. Mais ce que je ne comprends pas ce sont mes difficultés en anglais, peut-être est-ce que je me dis trop que je suis faible ? Par exemple je ne voulais pas faire un bac ES ou S parce que j'avais 8 de moyenne en maths et je me trouvais faible, alors qu'en les travaillant plus ( + ) je suis arrivé à 19 en Première & Terminale ES .. ( j'ai même pris spécialité mathématiques ). Cependant j'ai beau travailler l'anglais je ne vois aucun progrès.
Ce que je voulais vous demander c'est si c'était très pénalisant pour moi d'être faible en anglais, et si, en les travaillant bien + que dans ma filière ES, je pourrai faire des progrès : est-ce que nous en faisons en hypokhâgne d'ailleurs ? Je suis de nature stressée, studieuse, et j'ai tendance à en faire trop, enfin vaut mieux trop que pas assez. 
Ma dernière question est la suivante ; je sais qu'on ne peut pas faire deux hypokhâgnes, mais, est-ce possible d'échouer en A/L et de partir en B/L ? J'ai de gros doutes sur cela...
Je remercie d'avance tout ceux qui liront ou / et répondront à mon sujet.

Entrer en hypokhâgne A/L en étant faible en langues

Bonjour,

Difficile de te répondre. Ce que je peux te dire, en revanche, c'est que j'étais très mauvais en anglais (10 au baccalauréat) et que j'ai beaucoup progressé avec la prépa (jusqu'à obtenir 14 à l'écrit et à l'oral de l'ENS, notes que je ne m'explique toujours pas). Par contre, j'ai vraiment bachoté les épreuves, c'est-à-dire que j'avais un niveau correct à l'écrit pour faire un commentaire de texte, et qu'en revanche, j'étais incapable de discuter avec des anglophones.

C'est comme tout, il faut une pratique régulière.

Cela dit, tu devrais pouvoir prendre l'allemand en 1ère langue, si cela t'arrange mieux.

3 (Modifié par mattlev 29/07/2016 à 19:34)

Entrer en hypokhâgne A/L en étant faible en langues

Salut,
tu pourrais penser à faire un voyage linguistique si tu en as les moyens l'été prochain. Comme dit Artz, tout ça se travaille, il va surtout te falloir acquérir une bonne méthode (tu n'auras que de la traduction et du commentaire). Prends la langue qui te plaît le plus.
tu peux aussi regarder tous tes films en vo sous titrée dans la langue originale, ça marche bien pour la compréhension...

Pour le passage de A L à B/L, un ami a fait le changement inverse et a intégré l'ens de Lyon. Pas de souci à mon avis donc. Après si tu échoues (ce qui arrive peu), c'est un autre problème...

Courage!

4

Entrer en hypokhâgne A/L en étant faible en langues

Bonsoir,
En prépa la partie "langue" ne compte que pour la moitié du travail, le reste est du travail d'analyse et de compréhension, bref du commentaire littéraire mais en langue étrangère. La prépa permet de bien progresser et le mieux reste quand même d'aller faire un séjour en immersion pendant les grandes vacances.

5

Entrer en hypokhâgne A/L en étant faible en langues

Bonjour,

Si ça peut te rassurer, j'ai eu l'impression, en entrant en hypokhâgne, que les langues étaient la matière faible de beaucoup de gens (que ce soit en anglais, en espagnol ou en allemand). Les professeurs en ont le plus souvent conscience et reprennent les bases de grammaire au début de l'année (en LVB en tout cas). Les progrès ne sont pas toujours aussi rapides qu'on pourrait le souhaiter, mais j'ai par exemple une amie qui avait de fort mauvaises notes en anglais pendant ses deux premières années et qui a fini par avoir 14,5 à l'écrit du concours en khûbe : non seulement son niveau de langue était meilleur, mais surtout, comme on te l'a dit dans les messages précédents, elle avait acquis assez de méthode pour faire un bon commentaire. Tu peux t'attendre à une petite claque, donc, mais il ne faudra pas se décourager car en travaillant régulièrement, on progresse vraiment !
Quant à ton travail estival, ne t'angoisse pas, je trouve qu'une dizaine de lectures, c'est vraiment encore plus qu'honnête (je n'en avais clairement pas fait autant avant d'arriver en hypokhâgne !). Lis des textes qui t'intéressent, quand tu le souhaites, sans te mettre la pression, ou tu risques de perdre tout le bénéfice des vacances avant une année qui sera tout de même un peu plus chargée que les précédentes !

Bonnes vacances donc !

Entrer en hypokhâgne A/L en étant faible en langues

Salut !

J'étais en Hypokhâgne cette année !  J'ai eu 4 en anglais à mon bac L.  Bref,  tu vois le tableau ? Je suis une vraie bille dans cette langue. Par contre,  je me débrouille en espagnol.  Du coup,  en arrivant en Hypokhâgne (j'ai eu de la chance d'être prise, un 5 de moyenne en anglais depuis la première ça fait tâche) je savais que je voulais arrêter l'anglais !  En Hypokhâgne,  tu as la possibilité d'arrêter ta lvb en décembre si tu fais au moins six heures de langues anciennes. 

En fait,  il faut savoir qu'en lva tu fais de la littérature,  du thème, de la traduction et des commentaires. En lvb,  tu étudies la presse.  Il faut que tu fasses ton choix en conséquence,  sachant qu'il est préférable d'être plus à l'aise dans la langue que tu choisis comme lva parce que ce que l'on va te demander de faire nécessite quand même de la maîtrise.

Si tu peux arrêter ta lvb,  ce n'est pas non plus recommandable.  En faisant ça,  tu ne peux pas passer les écoles de commerce,  d'interpretariat, de journalisme   et tu n'as qu'une seule langue à ton arc.  Je l'ai fait parce que mon niveau en anglais est quasi de 0. Il me faudrait tout reprendre pour avoir un niveau tout juste respectable.  Ça demande du temps et en prépa,  le temps est précieux.  J'ai préféré arrêter pour reprendre plus tard en autonomie.

En tout cas,  ne t'en fais pas.  Comme l'on dit les autres,  pas mal d'élèves ont vraiment du mal en langues en arrivant en prépa. Il faut s'accrocher et tu verras,  tu progresseras.

Entrer en hypokhâgne A/L en étant faible en langues

La différence entre LVA et LVB que tu décris Wana, n'est pas généralisable à toutes les prépas. Méfiance donc !

Entrer en hypokhâgne A/L en étant faible en langues

Sérieux ?  Tiens,  je savais pas x) Bon bah,  j'ai appris un truc !