61 (Modifié par Jehan 07/09/2017 à 19:22)

Espace poétique

Vladimir Maïakovski – Le poète est un ouvrier (1918)

On gueule au poète:
” On voudrait t’y voir, toi, devant un tour !
C’est quoi, les vers ?
Du verbiage !
Mais question travail, des clous ! “
Peut-être bien
en tout cas
que le travail
est ce qu’il y a de plus proche
de notre activité.
Moi aussi je suis une fabrique.
Sans cheminée
peut être
mais sans cheminée c’est plus dur.
Je sais, vous n’aimez pas les phrases creuses.
Débiter du chêne, ça, c’est du travail.
Mais nous
ne sommes-nous pas aussi des menuisiers ?
Nous façonnons le chêne de la tête humaine.
Bien sûr,
pêcher est chose respectable.
Jeter ses filets
et dans ses filets, attraper un esturgeon !
D’autant plus respectable est le travail du poète
qui pêche non pas des poissons
mais des gens vivants.
Dans la chaleur des hauts-fourneaux
chauffer le métal incandescent
c’est un énorme travail !
Mais qui pourrait
nous traiter de fainéants ?
Avec la râpe de la langue, nous polissons les cerveaux.
Qui vaut le plus ?
Le poète
ou le technicien
qui mène les gens vers les biens matériels ?
Tous les deux.
Les coeurs sont comme des moteurs,
l’âme, un subtil moteur à explosion.
Nous sommes égaux.
camarades, dans la masse des travailleurs,
prolétaires du corps et de l’esprit.
Ensemble seulement
nous pourrons embellir l’univers,
le faire aller plus vite, grâce à nos marches.
Contre les tempêtes verbales bâtissons une digue.
Au boulot !
La tâche est neuve et vive.
Au moulin
les creux orateurs !
Au meunier !
Qu’avec l’eau de leurs discours
ils fassent tourner les meules !

***

Vladimir Maïakovski (1893-1930

Espace poétique

L'été perdu

A tes côtés
sur le sable où tant d'étoiles sourient
je dessine ton visage
ne dis rien
prends les couleurs du temps
laisse nos rêves peu à peu devenir pierres
regarde
nous sommes au premier jour du monde
le vent a posé sa main sur toi
tu es belle de ses caresses
ne dis rien surtout
laisse-moi apprendre à t'aimer.

63

Espace poétique

Pour moi, comme en écho à Dormante de Claude Roy.
Admiration.

Espace poétique

Dormante ? Ah oui, le poème qui commence ainsi :

Adieu, Meuse endormeuse...

C'est bien cela ? 

65

Espace poétique

Moi, je ne plaisantais pas. J'admire.

Espace poétique

A partir de quel moment ce qu'on écrit peut-il être qualifié de poésie ?
Ma question est tout à fait sérieuse, je le précise.
Est-ce que l'on naît poète ?
Pour ma part, j'ai tendance à le croire.

Espace poétique

Laoshi, ta première question nécessiterait une réponse du volume d'une thèse...

Merci floréale, mais tu sais, c'est un travail de quelques minutes avec comme seule correction "nos rêves..." au lieu de "mon rêve", puis de "notre rêve". Ce vers m'a donné bien du mal (oh! si Valéry m'entendait, lui qui se mettait parfois à la torture...)

68

Espace poétique

c'est un travail de quelques minutes ...
Ce vers m'a donné bien du mal ...

Le travail en coulisse n'intéresse pas le lecteur.  

Espace poétique

Laoshi, ta première question nécessiterait une réponse du volume d'une thèse...

Désolée.
Et la seconde question ?

70 (Modifié par 01/10/2017 à 10:34)

Espace poétique

Je pense que oui, c'est un peu comme pour la musique (sauf que pour cette dernière, l'inspiration ne suffit pas).
On a selon moi plus ou moins d'aptitude à s'abstraire du monde ambiant pour écouter notre voix intérieure. La plupart de ceux qui écrivent dans les forums poétiques pèchent par le prosaïsme, le cliché ou l'emphase, trois défauts mortels de la poésie. Soit ils confondent celle-ci avec l'expression directe - mais en fait normée, donc éculée - d'un message, soit ils la frelatent en voulant se conformer à des modèles passés forcément mal imités parce qu'ils n'en ont recueilli que l'apparence. La poésie a toujours supposé une ascèse, une modestie et une authenticité qu'on a plus ou moins de facilité à accueillir, surtout à l'époque moderne. On est aussi plus ou moins sensible à la musique, au rythme, on s'intéresse plus ou moins au mot, non réductible à son seul signifié.

Tiens, la poésie, c'est ça :

https://www.example.net/pics/987896POUSSIN.png

                                                                                  Poussin, L'inspiration du poète.