21

Espace poétique

Un poème de rentrée ?

Grammaire

Peut-être et toujours peut-être
adverbes que vous m'ennuyez
avec vos presque et presque pas
quand fleurissent les apostrophes

Et vous points et virgules
qui grouillez dans les viviers
où nagent les subjonctifs
je vous empaquette vous ficelle

Soyez maudits paragraphes
pour que les prophéties s'accomplissent
bâtards honteux des grammairiens
et mauvais joueurs de syntaxe

Sucez vos impératifs
et laissez-nous dormir
une bonne fois
c'est la nuit
et la canicule.


Philippe Soupault

Espace poétique

Je ne sais si ce que je poste est poétique.
Ne pourrait-on changer le titre de ce fil en écrits divers ?

Lis Marc-Aurèle ou pars !
Tous les ailleurs sont des ici
Disait en son palais
Le chercheur...A Venise (!)
Faux parleur, hypocrite bavard !
Ma lecture est malade, j'opte pour la valise.
A Hermigua de la Gomera les bananiers
Descendent
Jusqu'à la plage de sable noir,
Et le volcan
Plonge droit dans l'océan,
Retenant sur ses flancs stériles les taches blanches ocre rouge vert pomme
D'improbables hameaux.
Les terrasses délaissées semblent autant de rizières calcinées.
Le randonneur est rare, ce n'est plus la saison.
Etonnant
Le sommet verdoyant de l'île,
Je marche parmi les tièdes fougères
Les lauriers géants
Filtrent l'impitoyable rayon des tropiques.

23

Espace poétique

Evasion réussie pour la lectrice que je suis ...

J'aime bien le titre : Espace poétique ...

Espace poétique

Espace, ok, mais poétique le réserve aux seuls poètes ; et pouf, discrimination.

Espace poétique

Ce fil a été ouvert sous un autre titre, mais dès sa conception, nous avons décidé de le réserver à la poésie, sans préjuger du reste de sa définition. Mais selon moi, il y a des limites à ne pas franchir, sinon, on court le risque du "fourre-tout".
Par contre, rien n'empêche de poster une page d'annuaire ou un article de dictionnaire, pourvu que le lecteur soit invité - tacitement ou expressément - à y voir un objet poétique authentique.

Espace poétique

Mais selon moi, il y a des limites à ne pas franchir

Quelles sont ces limites ?
Est-ce ce que ce sont celles qui font que l'on se sent soi-même poète ou non ?
Je reconnais que je pose là une question un peu difficile : A partir de quel moment peut-on parler de poésie ?
Est-ce le lecteur qui en décide ?

27 (Modifié par Yvain 16/09/2016 à 07:23)

Espace poétique

J'ai mes idées là-dessus, mais ce fil n'est pas le lieu pour en débattre, c'est un espace réservé à la création et à la lecture de poèmes, pas à la dissertation.
Les limites que j'évoquais, c'est la facilité, la banalité, les textes qui n'apporteraient rien ou pas grand chose. J'ai dit par ailleurs qu'en parlant de limites, je ne préjugeais pas d'une définition de la poésie.
Tu te demandais si ton texte était poétique ou non, je te réponds : oui, bien sûr.
____________

(J'ai supprimé mon dernier texte parce que c'était le plus nul de tout le forum).

28

Espace poétique

Pourquoi avoir supprimé ?

Dans la vie effeuillée
Tout est rature mots rayés
Des mots à peine assemblés
Presque morts avant d'être nés
Des mots mort-nés
Des mots dits à moitié étouffés
Des mots lancés avec regrets
A peine dits que regrettés
Des mots infortunés bancals bancals
Des mots trop souvent mal choisis
Des mots de peine
des mots de haine
Des mots mal dits
Des mots d'esprit
Des mots gentils
Des mots dits à trois pas d'ici
Des petits mots que l'on écrit
Des grands mots pour des grands remèdes
Des mots de détresse SOS
Des mots d'amour que rien ne presse
Des mots radieux
Des mots ravis
Des mots donnés
Des mots repris
Des mots toujours
Des mots velours
Des mots des mots des mots
Toujours des mots
Jusqu'au dernier ...
Jusqu'au premier.

A toi d'en rajouter ...

Gérard Dhesse

Espace poétique

(J'ai supprimé mon dernier texte parce que c'était le plus nul de tout le forum).

C'est facile pour toi de supprimer, Jacques. Moi, si j'écris quelque chose de nul, ou que je trouve nul, ma nullité demeure exposée aux yeux de tous. Et puis, je te trouve bien péremptoire. A mon avis, ce n'est pas le plus nul. Tu as dû en commettre de bien pires.    
A moi de prendre la suite de floreale sur les mots.

Les mots qui font vivre   

Il y a des mots qui font vivre

Et ce sont des mots innocents

Le mot chaleur et le mot confiance

Amour justice et  le mot liberté

Le mot enfant et le mot gentillesse

Et certains noms de fleurs et

Certains noms de fruits

Le mot courage et le mot découvrir

Et le mot frère et le mot camarade

Et certains nom de pays de villages

Et certains noms de femmes et d'amis.


                                         Paul Eluard ( 1895-1952)

30 (Modifié par Duane 17/09/2016 à 17:51)

Espace poétique

jacquesvaissier a écrit :

____________

(J'ai supprimé mon dernier texte parce que c'était le plus nul de tout le forum).

Je trouve toujours cela dommage.

Évidemment, d'autres l'ont fait. Au pire, selon simple demande formulée auprès du Webmestre, sans doute.

Je ne dis pas que
je ne puisse le faire un jour
mais donner c'est donner.