Le sens de "non-appartenance" dans la littérature française

boonjour, je suis une fille italienne et je suis en train de préparer ma "tesina" pour le bac. j'ai choisit le sense de non-appartenance comme sujet, j'ai dejà écrit la partie en Anglais, sur Virginia Woolf et le fait qu'elle était hors des préjugés, donc elle n'y appartenait pas, et celle de philosophie, où j'ai parlé de Nietzsche et de son sense de ne pas appartenir à son époque, j'ai lu une des considerations inactuelles et j'ai analisé la critique qu'il fait à la société.
maintenant je dois rédiger la partie de français. mon professeur m'a sujéré de parler de "Caligula" de Camus, donc j'ai lu l'ouvrage et j'ai commencé à écrire quelque chose, mais je ne sais pas si j'ai bien compris pourquoi elle m'ai dit d'analyser cette pièce: parce-que Caligula devient fou et fonde une nouvelle morale, logique et loi, hors de celle de tout le monde? parce qu'il n'appartient plus à lui-même, quand il devient fou?
est-ce que quelqu'un peut me sugérer un autre auteur du XX siècle qui parle de cette argument? je vous dis en avance que j'avais pensé de parler de L'étranger de Camus, mais je ne peut pas car nous l'avons fait en classe et je doit choisir une ouvrage que nous n'avons pas faite ensemble.

merci pour les réponses, je n'ai pas beaucoup de temps donc votre aide est très important! (j'espère avoir bien écrit, au moins afin qu'on comprenne!)