2 491

Sens d’une phrase

Ok merci mais dans la phrase en question pouvez vous m'en dire un peu plus?

2 492

Sens d’une phrase

Je dirais "égaux", "équivalents".

2 493

Sens d’une phrase

Ok merci encore
Bonne soirée

2 494

Sens d’une phrase

Bonjour à tous
Que signifie, selon vous : "Etre en apesanteur" (quand on est ému) ?
Est-ce planer, éprouver une sensation de bien-être euphorique ?

Merciiiiiii

2 495 (Modifié par Jehan 02/11/2019 à 18:21)

Sens d’une phrase

Oui, c'est à peu près cela.
C'est un peu comme "ne plus toucher terre", "ne plus toucher le sol".

Selon le contexte, l'idée dominante peut aussi être celle d'une perte de contact avec les réalités prosaïques.

2 496 (Modifié par Jehan 02/11/2019 à 18:44)

Sens d’une phrase

Ok
Merci de votre réponse !
Bonne soirée

2 497

Sens d’une phrase

Bonjour.

«Avant la fleur du regard alliage au ciel
Mariage au ciel du regard
Infinis rencontrés heurt
Des merveilleux.»

Je n'arrive pas à comprendre ces vers. Surtout le mot «alliage», qui est un substantif. Comme elle est usé ici? Quelqu'un peut m'aider?

Le poème complet: https://www.youtube.com/watch?v=Bbc3nIVsIzw

2 498

Sens d’une phrase

Eh bien ce n'est pas clair du tout !
Pour la compréhension, on peut je crois mettre une virgule
Avant la fleur du regard, alliage au ciel,
De ce fait, alliage au ciel est parallèle à mariage au ciel qui vient ensuite et doit avoir à peu près le même sens.
Le sens global me reste opaque.

2 499 (Modifié par Jean-Luc 03/11/2019 à 18:31)

Sens d’une phrase

Bonsoir,

C'est l'absence de ponctuation qui te perturbe.

Avant la fleur du regard / alliage au ciel
Mariage au ciel du regard /
Infinis rencontrés / heurt
Des merveilleux.

Ces vers célèbrent la rencontre du regard et du ciel chez le danseur animé par son art, deux infinis qui se heurtent et créent le merveilleux (au sens d'univers des contes, opposé du réel.)

2 500 (Modifié par Jehan 03/11/2019 à 19:26)

Sens d’une phrase

C'est l'absence de ponctuation qui te perturbe.

Seulement ?

Ces vers célèbrent la rencontre du regard et du ciel chez le danseur animé par son art, deux infinis qui se heurtent et créent le merveilleux (au sens d'univers des contes, opposé du réel.)

Bien...Bien... Pourquoi pas ? Et pourquoi pas autre chose ?
C'est toi l'auteur de ces vers, Jean-Luc ?

Le sens global me reste opaque.

A moi itou.
Je vois des mots, de jolis mots, fleur, alliage, ciel, ; des expressions plutôt positives :  mariage au ciel du regard  ; Infinis rencontrés ; merveilleux.
Une seule note discordante : heurt. Ouille, ça fait mal lorsqu'on atteint l'infini.
A moins que cela n'évoque le bruit que fait un danseur qui retrouve le plancher après un saut aérien.
Je serais bien incapable de donner une interprétation aussi claire que celle de Jean-Luc.