11

Sens d’une phrase

Beaucoup de textes de chansons n'ont pas une grande rigueur formelle et syntaxique et il est parfois difficile d'en deviner le sens exact.
Ici, il me semble que le fait de pousser une porte indique quelque chose de difficile, de pénible à faire pour la personne qui s'exprime. Ça vient un peu doubler le fait d'avoir la gorge nouée. D'après le contexte, il semble que ce soit la difficulté de la personne devant quelqu'un qui est gravement malade et/ou qui va mourir. Peut-être d'ailleurs la porte à pousser est-elle au sens propre la porte de la chambre d'hôpital qu'on pousse avec appréhension avant d'entrer dans la chambre d'un malade ou d'un mourant.
Sur le plan syntaxique, ce bout de phrase "une porte à pousser" (une porte que je dois pousser) est un peu bizarre, isolé, non relié à ce qui précède et ce qui suit. C'est une sorte de notation d'une impression qu'on a. À moins qu'on rattache ce bout de phrase à "j'ai" : "j'ai la gorge nouée, j'ai une porte à pousser".
D'autres avis permettront peut-être d'autres interprétations.

12

Sens d’une phrase

Je suis heureux que tu sois là.
Je n'ai plus qu'à faire une chose : te demander... !
Merci, lamaneur.

13

Sens d’une phrase

Bonjour, comment comprenez-vous cette phrase tirée d´un texte sur les différentes façons de recevoir des invités à la maison ?

"Quant à l’intimité, elle est nettement moindre à la maison qu’au restaurant qui ne se prête qu’aux comportements convenus."

Il y a moins d´intimité chez soi qu´au restaurant ? Cela devrait plutôt être l´inverse, non ?

Sens d’une phrase

Effectivement, je ne comprends pas très bien moi non plus...
Et nous ne sommes pas les seuls, semble-t-il :

http://forum.wordreference.com/showthre … p;langid=6

15

Sens d’une phrase

Merci Jehan pour votre réponse et pour le lien.

16

Sens d’une phrase

Bonjour à toute et tous.
Je suis nouveau ici, j'aime parler français.
Je suis surpris ceux qu'il y a beaucoup de sujets excellents. Merci d'avance.

Voici un texte, je n'en arrivais pas à comprendre une phrase.

Avez-vous remarqué que les conversations sont remplies d'expressions du
genre : "Ça me rappelle ce qui m'est arrivé..." ou bien "C'est comme moi
quand..." ? Souvent, nous recherchons dans ce que nous entendons des
occasions de parler davantage de nous-mêmes. Écouter,
c'est avant tout
se taire suffisamment. Si on vous demande votre avis, n’en profitez pas
pour tenir un long discours. Exprimez plutôt vos opinions d’une manière
brève et nuancée.

Qu'est-ce que ça veut dire?

17

Sens d’une phrase

nous recherchons dans ce que nous entendons des
occasions de parler davantage de nous-mêmes

dans ce que nous entendons, nous recherchons  des
occasions de parler davantage de nous-mêmes.

Autrement dit, nous essayons de profiter de ce que dit notre interlocuteur pour rebondir sur ses propos et parler de nous. Nous essayons de parler de nous à tout propos plutôt que de nous intéresser vraiment à ce que notre interlocuteur a à dire. Nous ramenons la conversation à nous, à notre petite personne.

18

Sens d’une phrase

Salut, à tous !

Voici une partie des paroles d'un chanson :

Ca fait une paye qu'on n'a pas touché terre
Et même une paye qu'on s'fait des gonzesses en poster
Tant pis pour celle qui frottera la première
J'lui démonte la passerelle, la cale, la dunette arrière

Concernant l'expression 'se faire des gonzesses en poster',
1. qu'est-ce que ça veut dire, cette expression ?
2. les gonzesses en poster, ce sont quelles gonzesses ?

Concernant l'expression 'J'lui démonte la passerelle, la cale, la dunette arrière',
1. les mots passerelle, cale, dunette arrière ont-ils les sens réels(propres?)  ou figurés ? 2. Qu'est-ce que 'Je' fais à 'elle' ?

J'attendrais vos réponses aimables, et merci d'avance.

19

Sens d’une phrase

Se faire une fille, une gonzesse : coucher avec une fille, la "baiser".
en poster : le poster est une affiche. Le marin a collé sur les murs du local où il dort, ou sur la porte de son casier, un ou des posters représentant des filles dénudées, et tant qu'il est à bord, il n'a pas d'autres femmes à "se faire" que ces femmes virtuelles sur les posters, devant lesquelles il rêvasse et se masturbe.

Passerelle, cale, dunette sont des éléments d'un bateau. Ils ne sont pas à prendre au sens propre ici, mais indiquent que le marin, à la première femme qu'il rencontrera, est tellement en manque qu'il va lui sauter dessus, la déshabiller entièrement et "se la faire" de fond en comble.

Le vers qui précède semble plutôt être :
Tant pis pour celle qui s'pointera la première
et non pas frottera
se pointer : se présenter, arriver

20

Sens d’une phrase

Génial... vraiment génial, lamaneur merci.
Je suis heureux que tu sois(es?) là.

Et... puisque tu es là, j'aimerais te poser encore quelques questions.

Tout est gravé quelque part sur ma peau
Tellement que j'en ai les bras comme des romans photos
Blessure de guerre, cul d'bouteille, coup de couteau
Tant qu'y aura des comptoirs on aura des héros
Trois mille du cap et des fois c'est les glandes
Quand t'as le coeur qui dérape, t'as les tripes qui fermentent
J'essaie de penser au claque aux filles qui s'impatientent
Pas au bateau qui craque entre deux déferlantes

1. 'cul d'bouteille, coup de couteau' signifie 'blessure de cul d'bouteille, blessure de coup de couteau' ?
Si non, qu'est-ce que cela signifie, surtout 'cul d'bouteille' ?

2. Que veut dire 'Tant qu'y aura des comptoirs on aura des héros' ?
Et lesquelles comptoirs ?


3. Que veut dire 'des fois c'est les glandes' ?
Je veux savoir ce que c'est 'les glandes' ici.


Pardonne-moi, si je te dérange trop.
Et... merci encore.

Amicalement.