1

Traduction ancien francais - francais moderne - Tristan et Iseut

Bonjour,
Est-ce que quelqu'un pourrait me corriger le texte suivant extrait de Tristan et Iseult ?
Merci !

Markes dit: "Ben vengez, amis.
Dunt estes vus? K'avez si quis?"
Li fols respunt: "Ben vus dirrai
Dunt sui e ke je ci quis ai.
Ma mere fu une baleine.
En mer hantat cume sereine.
Mès je ne sai u je nasqui.
Mult sai jo ben ki me nurri.
Une grant tigre m'aleitat
En une roche u me truvat.
El me truvat suz un perun,
Quidat que fusse sun foün,
Si me nurri de sa mamele.
Mais une sor ai je molt bele:
Cele vus durai, si volez,
Pur Ysolt, ki vus tant amez."
Li rais s'en rit e puis respunt:
"Ke dit la merveile de munt?
- Reis, je vus durai ma sorur,
Pur Ysolt ki aim par amur.
Fesum bargaine, fesum change:
Bon est a asaer estrange;
D'Ysolt estes tut ennuez,
A une autre vus acuintez.
Baillez moi la, jo la prendrai:
Reis, pur amur vus servirai."
Li reis l'entant e si s'en rit
E dit al fol: "Si Deu t'aït,
Se je te doinse la roïne
A amener en ta saisine,
Or me di ke tu en fereies
U en quel part tu la meraies,
- Reis, fet li fol, la sus en l'air
Ai une sale u je repair.
De veire est faite, bele e grant;
Li solail vait par mi raiant;
En l'air est e par nuez pent,
Ne berce, ne crolle pur vent.
Delez la sale ad une chambre
Faite de cristal e de lambre.
Li solail, quant par main levrat,
Leenz mult grant clarté rendrat."
Li reis e li autre s'en rient.
Entre els en parolent e dient:
"Cist est bon fol, mult par dit ben.
Ben parole sur tute ren,
- Reis, fet li fols, mult aim Ysolt.
Pur lu mis quers se pleint e dolt.
Jo sui Trantris, ki tant l'amai,
E amerai tant cum vivrai."
Ysolt l'entent, del quer suspire,
Vers le fol ad curuz e ire :
Dit: "Ki vus fist entrer ceenz?
Fol, tu n'es pas Trantris: tu menz."
Li fols vers Ysolt plus entent
Ke ne fesoit vers l'autre gent.
Ben aparceit k'ele ad irrur,
Kar el vis mue la culur.
Puis dit après: "Raïne Ysolt,
Trantris sui, ki amer vus solt.
Member vus dait quant fui navrez
- Maint home le savent assez -,
Quant me combati al Morhout
Ki vostre treü aver volt.
A tel hoür me cumbati
Ke je lë ocis, pas nel ni.
Malement i fu je navrés,
Kar li bran fu envenimés.
L'os de la hanche m'entamat
E li fors veninz eschauffat,
En l'os s'aerst, vertir le fist,
E tel dolur puis i assist
Ki ne poüt mire guarir,


Et ma traduction:
Marc lui dit : « Bienvenue, mon ami !
D’où venez-vous ? Que cherchez-vous ? »
Le fou répond : « Je vous bien dirai
D’où je suis et ce que je cherche.
Ma mère était une baleine.
Elle hante les mers, comme une sirène.
Mais je ne sais pas où je suis né.
Je sais très bien qui me nourrir
Une grande tigresse m’a allaité
Dans un rocher où elle m’a trouvé
Elle m’a trouvé sous un pierre,
????????
Ainsi elle me nourrit de sa mamelle.
Mais j’ai une soeur très belle :
Celle que je vous donnerai, si vous voulez,
Au lieu d’Yseut que vous aimez tant. »
Le roi se mis à rire et répondit :
« Que dit la merveille du monde ?
- Roi, je vous donnerai ma soeur,
Au lieu d’Yseut, que j’aime.
Faisons le marché, faison l’échange.
Il est bon de donner dans la nouveauté ;
Vous êtes ennuyé Yseut,
Vous faites la connaissance d’une autre.
Donnez-la-moi, je la prendrai :
???????????????????? »
Le roi l’entend, il se met à rire
Et dit à lui : « Ainsi que Dieu t’aide,
Si je te donne la reine
Pour l’amener dans ta possession,
Dit-moi alors ce que tu feras
Et quelle endroit tu la meneras,
- Roi, répond le fou, ??????????
J’ai la salle où je la repère.
Elle est faite en verre, belle et grande ;
Le soleil y envoie ses rayons ;
??????????????????????,
Elle ne bouge pas avec le vent.
A côté de la salle il y a une chambre
Faite de cristal et de lambris de bois.
Quand le soleil du matin se lèvera
Là, on rend beaucoup de lumière. »
Le roi et les autres se mettent à rire.
Ils se disent entre eux:
« C’est le bon fou, il dit fort bien.
Il parle ??????????,
- Sire, fait le fou, j’aime Yseut.
Mon coeur se plaint et souffre par elle.
Je suis Trantris, qui l’a tant aimé,
Et qui l’amerai toute ma vie. »
Yseut l’entend, elle soupire,
Vers le fou avec la colère et le courroux :
Elle dit : « Qui t’a dait entrer ici ?
Fou, tu n’est pas Trantris, tu mens. »
Le fou comprend plus sur Yseut
Qu’il ne le fait vers les autres.
??????????????????
Car son teint a changé la couleur.
Puis, il lui dit : « Reine Yseut,
Je suis Trantris, qui vous aime toujours.
Répetez-vous, quand je fus blessé
- beaucoup de gens la connaissent -,
Lorsuqe j’ai combattu le Morholt
Qui réclame son tribut.
????????????????????????
Que je le tue, rien de moi.
??????????????????
????????????????????????
Elle m’entama l’os de la hanche
???????????????????????
Il se fixa à l’os, ????????????,

Qui aucun médecin ne put pas guérir

2 (Modifié par Yvain 16/06/2016 à 15:19)

Traduction ancien francais - francais moderne - Tristan et Iseut

Markes dit: "Ben vengez, amis.
    Dunt estes vus? K'avez si quis?"
    Li fols respunt: "Ben vus dirrai
    Dunt sui e ke je ci quis ai.
    Ma mere fu une baleine.
    En mer hantat cume sereine.
    Mès je ne sai u je nasqui.
    Mult sai jo ben ki me nurri.
    Une grant tigre m'aleitat
    En une roche u me truvat.
    El me truvat suz un perun,
    Quidat que fusse sun foün,
    Si me nurri de sa mamele.
    Mais une sor ai je molt bele:
    Cele vus durai, si volez,
    Pur Ysolt, ki vus tant amez."
 


Et ma traduction:
Marc lui dit : « Bienvenue, mon ami !
Marc lui dit...
D’où venez-vous ? Que cherchez-vous ? »
Ce n'est pas le verbe venir, et querre est au PC "Qu'êtes vous venu chercher ici ?"
Le fou répond : « Je vous bien dirai
                         Ordre des mots ?
D’où je suis et ce que je cherche.
v. supra pour quis ai.
Ma mère était une baleine.
Elle hante les mers, comme une sirène.
Temps ?
Mais je ne sais pas où je suis né.
Je sais très bien qui me nourrir
                                 Incorrect !
Une grande tigresse m’a allaité
                               Temps ?
Dans un rocher où elle m’a trouvé
                                  Temps
Elle m’a trouvé sous un pierre,
        Temps et perrun = "grosse pierre"
Quidat que fusse sun foün,
   Elle crut que je fusse (= que j'étais) son petit (cf FM faon)

Ainsi elle me nourrit de sa mamelle.
Mais j’ai une soeur très belle :
Celle que je vous donnerai, si vous voulez,
Construction ? celle est un pronom démonstratif. Ou alors, dites : "C'est celle que je vous donnerai..."
Au lieu d’Yseut que vous aimez tant. »

La suite à demain.

"Ke dit la merveile de munt?   
- Reis, je vus durai ma sorur,   
Pur Ysolt ki aim par amur.   
Fesum bargaine, fesum change:   
Bon est a asaer estrange;   
D'Ysolt estes tut ennuez,   
A une autre vus acuintez.   
Baillez moi la, jo la prendrai:   
Reis, pur amur vus servirai."

« Que dit la merveille du monde ?    
- Roi, je vous donnerai ma soeur,   
Au lieu d’Yseut, que j’aime.   
Traduisez mieux pur ; il manque par amur.
Faisons le marché, faison l’échange.   
un marché ...
Il est bon de donner dans la nouveauté ;   
pour asaer, je propose : "tenter"
Vous êtes ennuyé Yseut,   
Sens ?? et ennuer n'est jamais à traduire par "ennuyer"...
Vous faites la connaissance d’une autre.   
Mode du verbe ?
Donnez-la-moi, je la prendrai     :
???????????????????? »
pur marque ici la contrepartie du service.

Li reis l'entant e si s'en rit
E dit al fol: "Si Deu t'aït,   
Se je te doinse la roïne   
A amener en ta saisine,   
Or me di ke tu en fereies   
U en quel part tu la meraies,   
- Reis, fet li fol, la sus en l'air   
Ai une sale u je repair.   
De veire est faite, bele e grant;   
Li solail vait par mi raiant;   
En l'air est e par nuez pent,   
Ne berce, ne crolle pur vent.

Le roi l’entend, il se met à rire   
entendre signifie "écouter (attentivement)", et il faut traduire si   
Et dit à lui : « Ainsi que Dieu t’aide,
Mal dit.
Si je te donne la reine   
Mode de doinse ?   
Pour l’amener dans ta possession,   
Dis-moi alors ce que tu feras
Mode de fereies ?   
Et quelle endroit tu la meneras,   
Mode de meraies ? u n’est pas « et ».   
- Roi, répond le fou, ??????????
la sus = là haut, vous pouvez aisément traduire la suite.   
J’ai la salle où je la repère.
Contresens ; (se) rapairier = "se retirer", d’où "séjourner".    
Elle est faite en verre, belle et grande     ;
Le soleil y envoie ses rayons
Loin du texte : par mi = au beau milieu.   
;
??????????????????????,
en l’air e = "elle est en l’air" ; par nuez pent = "elle pend à travers les nuages".
   
Elle ne bouge pas avec le vent.
Vous oubliez un des verbes.

Delez la sale ad une chambre
Faite de cristal e de lambre.
Li solail, quant par main levrat,
Leenz mult grant clarté rendrat."
Li reis e li autre s'en rient.
Entre els en parolent e dient:
"Cist est bon fol, mult par dit ben.
Ben parole sur tute ren,
- Reis, fet li fols, mult aim Ysolt.
Pur lu mis quers se pleint e dolt.
Jo sui Trantris, ki tant l'amai,
E amerai tant cum vivrai."
Ysolt l'entent, del quer suspire,
Vers le fol ad curuz e ire :
Dit: "Ki vus fist entrer ceenz?
Fol, tu n'es pas Trantris: tu menz."
Li fols vers Ysolt plus entent
Ke ne fesoit vers l'autre gent.
Ben aparceit k'ele ad irrur,
Kar el vis mue la culur.
Puis dit après: "Raïne Ysolt,
Trantris sui, ki amer vus solt.
Member vus dait quant fui navrez
- Maint home le savent assez -,
Quant me combati al Morhout
Ki vostre treü aver volt.
A tel hoür me cumbati
Ke je lë ocis, pas nel ni.
Malement i fu je navrés,
Kar li bran fu envenimés.
L'os de la hanche m'entamat
E li fors veninz eschauffat,
En l'os s'aerst, vertir le fist,
E tel dolur puis i assist
Ki ne poüt mire guarir,

A côté de la salle il y a une chambre
Faite de cristal et de lambris de bois.
Pas nécessairement de bois.
Quand le soleil du matin se lèvera
Respectez mieux la construction.
Là, on rend beaucoup de lumière. »
Quel est le sujet de rendrat ? ; temps ? et leens est mal traduit.
Le roi et les autres se mettent à rire.
Ils se disent entre eux:
Il y a deux verbes !
« C’est le bon fou, il dit fort bien.
cist n'est pas bien traduit, c'est un masculin.
Il parle ??????????,
Oui, là, c'est difficile : ben parole = "il parle bien", sur tote ren = "plus que toute créature".
- Sire, fait le fou, j’aime Yseut.
Il manque mult.
Mon coeur se plaint et souffre par elle.
... "pour elle".
Je suis Trantris, qui l’a tant aimé,
                               Temps ? Mais soit.
Et qui l’aimerai toute ma vie. »
Attention à la cohérence des personnes d'un verbe à l'autre ; "toute ma vie" est loin du texte.
Yseut l’entend, elle soupire,
Passe pour "entend", mais où est passé del quer ?
Vers le fou avec la colère et le courroux :
ad est une forme verbale, que vous aviez par ailleurs bien traduite...
Elle dit : « Qui t’a fait entrer ici ?
Temps et personne ?
Fou, tu n’est pas Trantris, tu mens. »
Le fou comprend plus sur Yseut
Contresens : "dirige son attention vers Iseut plus..."
Qu’il ne le fait vers les autres.
"les autres personnes".
??????????????????
Bel aparceit : "il remarque bien", k'ele ad irrur : "qu'elle a une grande colère"
Car son teint a changé la couleur.
Mal dit, temps et respectez la construction.
Puis, il lui dit : « Reine Yseut,
Essayez de traduire apres.
Je suis Trantris, qui vous aime toujours.
solt, de soloir n'est pas vraiment traduit, mais soit.
Répetez-vous, quand je fus blessé
Sens ? : dait (graphie anglo-normande de doit, conformément à la prononciation) = "il doit" = "vous devez", membrer vu = "vous souvenir".
- beaucoup de gens la connaissent -,
"le savent"...
Lorsque j’ai combattu le Morholt
Temps ?
Qui réclame son tribut.
Traduisez aver volt plus fidèlement.
????????????????????????
me cumbati : "je me battis avec lui" a tel hoür : "avec une tel bonheur" = "avec une telle chance".
Que je le tue, rien de moi.
Sens ? Temps de ocis et ni est un verbe : traduisez.
??????????????????
malement : "pernicieusement", i fu je navres : navrer signifie blesser. Traduisez.
????????????????????????
li bran = le fer de l'épée. Pas de difficulté...
Elle m’entama l’os de la hanche
"Il"...
???????????????????????
li venins = "le poison", eschauffer : "s'échauffer".
Il se fixa à l’os, ????????????,
nercir le fist : "le fit noircir", tout simplement.
puis i assist : "puis il y installa" ; traduisez le reste.
Qui aucun médecin ne put pas guérir
Charabia !