Emploi du conditionnel dans un récit au passé

Je pensais à Sido, la mère de Colette :

Jules Colette, qui serait le père d'Achille Robineau, épousa Sidonie Landoy en décembre 1865;

Serait, parce qu'Achille né du vivant du mari de sa mère est pour l'état-civil le fils de ce mari mais pour tout Saint-Sauveur il est le fils du capitaine. Pour la postérité aussi, d'ailleurs...

22 (Modifié par paulang 14/05/2016 à 17:19)

Emploi du conditionnel dans un récit au passé

Il y a bien dans cette phrase l'incertitude que réfute Anne pour notre phrase, si je l'ai bien comprise.
Pourtant ces phrases sont assez semblables même s'il est vrai, comme l'a souligné Katioucha, que le verbe devenir pose un léger problème.

23

Emploi du conditionnel dans un récit au passé

Quand le conditionnel présent exprime l’incertitude, le jugement est soit contemporain des faits rapportés (ou narrés) soit du moment de l’énonciation, me semble-t-il.

Votre phrase fonctionne dans ces deux cas (comme vous l’avez d’ailleurs signalé « pour tout Saint-Sauveur […] pour la postérité aussi, d’ailleurs »).


A- Soit le commentaire est contemporain des faits

1) Achille naquit en 1863. En 1865 Jules Colette, qui seraitdixit les gens de l’époque, en 1865 - le père d’Achille, épousa Sidonie Landoy.
Ça marche puisque l’enfant est déjà né au moment du mariage.

2) Achille naquit en 1868. En 1865 Jules Colette, qui seraitdixit les gens de l’époque, en 1865 - le père d’Achille, épousa Sidonie Landoy
Ça ne marche pas puisque l’enfant n’est pas encore né au moment du mariage.


B- Soit le commentaire est contemporain du moment de l’énonciation

3) Achille naquit en 1863. En 1865 Jules Colette, qui seraitdixit moi rédacteur de la notice biographique et qui rapporte rétrospectivement ces évènements - le père d’Achille, épousa Sidonie Landoy.

4) Achille naquit en1868. En 1865 Jules Colette, qui seraitdixit moi rédacteur de la notice biographique et qui rapporte rétrospectivement ces évènements - le père d’Achille, épousa Sidonie Landoy.

Ça marche pour 3) et pour 4) peu importe donc que l’enfant soit né antérieurement ou postérieurement au fait principal rapporté (le mariage), puisque le locuteur rapporte les faits de façon rétrospective.

Dans le cas de cette notice biographique, le commentaire au conditionnel peut aussi bien être le fait des gens de l’époque que celui du rédacteur de la notice, puisque l’Achille en question est né avant le mariage.


Pour revenir à « notre » phrase, si on accepte de ne pas chercher des explications (au moins dans un premier temps, après on peut s’amuser) tirées par les cheveux, on ne peut pas être dans la configuration A), puisqu’avant que d’être père présumé des enfants qu’il aura avec Françoise, il faut que Pierre commence par être l’amant de la dame.

Avec votre exemple, B) est possible parce que l’extrait appartient à un genre non fictionnel.
Si on part du principe que la phrase du demandeur est un extrait de fiction, la configuration B) vous parait-t-elle possible ? J’ai la flemme de réfléchir !
Peut-être si le commentaire au conditionnel émane d’un narrateur omniscient ? Ça doit bien pouvoir marcher, mais… j’ai la flemme de vraiment réfléchir !!

24

Emploi du conditionnel dans un récit au passé

Merci pour ces contributions que je n'aurais imaginées si nombreuses ! L'exemple de Sido correspond parfaitement à celui que j'ai employé, sauf qu'il y a ici réellement un doute sur la paternité de Jules.
Il me semble, en résumé, que lorsque le conditionnel introduit une certaine ambiguïté (accentuée par l'emploi du verbe être), il vaut mieux employer le futur. C'est exactement le cas de cette phrase lue dans la biographie que j'ai évoquée, et qui a déclenché ma question. Ceci dit, j'ai remarqué que de nombreux auteurs semblent répugner à employer le futur et préfèrent le conditionnel. Faut-il y voir un effet "littéraire" ou bien le refus de céder à une certaine mode évoquée dans l'une des contributions ?

Oui, pour répondre à Katioucha, on sent parfaitement la différence dans la sonorité de la phrase, et de fait, mon instinct me guide naturellement vers le futur par rapport à ce que je veux exprimer. Étant biographe, je préfère la clarté au doute, ne serait-ce que pour ne pas dérouter mes clients.

25

Emploi du conditionnel dans un récit au passé

Si vous recherchez l’absence d’ambigüité, le futur a clairement l’avantage pour lui ! 

26 (Modifié par Jehan 04/09/2019 à 13:14)

Emploi du conditionnel dans un récit au passé

Bonjour,

j'ai une question qui peut paraître bête mais elle est essentielle dans mon évolution dans votre langue.

En voyant les différents modalités du conditionnel,

je  voulais savoir si il peut-être utilisé lorsqu'il exprime un conseil , une hypothèse, dans le passé  comme dans le présent ?

Est ce que les 2 ont la même valeur ou y a t il une différence ?

Ex:

Je disais qu'il devrait faire attention
Je dis qu'il devrait faire attention.

Merci d'avance

27 (Modifié par Laoshi 04/09/2019 à 11:38)

Emploi du conditionnel dans un récit au passé

je  voulais savoir s’il peut-être utilisé lorsqu'il exprime un conseil ,

Oui.
Exemples :
Tu devrais choisir cette robe bleue.
Vous seriez bien inspirés de faire un grand voyage autour du monde, à condition de le pouvoir.
Dans le passé :
Nous aurions mieux fait de les aider.
PS. Il n’y a pas de questions bêtes lorsqu’on cherche à s’instruire.

Emploi du conditionnel dans un récit au passé

Merci beaucoup pour votre retour.

Mais ma question  était, 

le conditionnel utilisé ainsi ( conseil) est ce qu'il a la même valeur qu'utilisé au présent ?
Raison pour laquelle j'avais mis les 2 exemples.

Ex:

Je disais qu'il devrait faire attention
Je dis qu'il devrait faire attention.

Je ne sais pas si c'est clair mais jai comme l impression que le conditionnel dans ce cas a plus la valeur d'un futur dans le passé que d'un conseil.

Merci d'avance

Emploi du conditionnel dans un récit au passé

Dans les deux phrases que tu proposes, le conditionnel peut avoir valeur de futur dans le passé.
Le choix du verbe devoir peut également évoquer un conseil, qui n’apparaîtrait pas avec un autre verbe.

Emploi du conditionnel dans un récit au passé

Désolé d'insister,  ce que je voudrais savoir, est ce que dans le cas que j'ai mentionné le conditionnel évoque un conseil ou tout simplement un futur dans le passé?

Ex
Je disais qu'il devrait faire attention

Merci bien