1

Le texte littéraire doit-il être l'expression de l'originalité absolue de l'écrivain ?

Bonjour
Je ne crois ps qu'il y ait un topic avec le même sujet sur ce forum alors je demande
Je suis en 1L et j'ai une dissertation à rendre avec pour objet d'étude les réécritures. Le sujet est le texte littéraire doit-il être l'expression de l'originalité absolue de l'écrivain ? Les textes du corpus sont : Electre de Euripide, Electre de Giraudoux et Les Mouches de Sartre . il s'agit du moment ou Électre se rend compte que l'homme à qui elle parle est son frère Oreste
J'y suis depuis plusieurs heures et j'y arrive pas ... Avec la question je devine qu'il faut un plan thèse antithèse synthèse mais je ne vois pas quel plan parce que le sujet ne parle pas seulement des réécritures et la fin "originalité absolue" me bloque  je ne vois pas bien les limites du sujet
Est-ce que quelqu'un pourrait m'aider à éclaircir le sujet et/ou me donner des idées pour le plan  s'il vous plaît ?

2

Le texte littéraire doit-il être l'expression de l'originalité absolue de l'écrivain ?

Bonjour,

"Originalité absolue" signifie seulement que le texte littéraire pourrait avoir la prétention d'être créé de toutes pièces.
Les extraits du corpus montrent déjà qu'ils sont des réécritures d'une partie du mythe des Atrides.
Ils ne peuvent prétendre à l'originalité absolue, mais méritent notre intérêt dans leur réécriture qui renouvelle partiellement l'Orestie.
Cette originalité absolue est-elle possible et souhaitable ?

3

Le texte littéraire doit-il être l'expression de l'originalité absolue de l'écrivain ?

Tout est dit, et l'on vient trop tard depuis plus de sept mille ans qu'il y a des hommes et qui pensent. Sur ce qui concerne les mœurs, le plus beau et le meilleur est enlevé ; l'on ne fait que glaner après les anciens et les habiles d'entre les modernes.

Les Caractères, ou les mœurs de ce siècle, La Bruyère,

Demande-toi aussi ce qu'il va y avoir d'original, d'unique dans la reprise et la réécriture. Pourquoi certaines continuent-elles à faire autorité ? à être reconnues ?

4

Le texte littéraire doit-il être l'expression de l'originalité absolue de l'écrivain ?

Alors est ce que ce plan conviendrait ou pas du tout :
Le texte littéraire doit il être l'expression de l'originalité absolue de l'écrivain
I Oui les textes originaux (avec des éléments inédits ) sont appréciés
II non pas nécessairement les réécritures ne sont pas d'originalité absolue
III cependant les réécritures sont en réalité toutes  vraiment différentes et apportent quelque chose de nouveau à l'histoire
Merci!

5 (Modifié par floreale 12/05/2016 à 17:32)

Le texte littéraire doit-il être l'expression de l'originalité absolue de l'écrivain ?

Evite le oui/non assez artificiel.

Suggestion : des textes littéraires fondateurs pour hier ou pour aujourd'hui et demain ?

I. Des textes littéraires  fondateurs et originaux ?
des mythes littéraires
des textes fondateurs
des textes source d'innutrition, d'inspiration

II. La richesse des variations
le palimpseste
la réécriture et ses exigences
l'actualisation des situations et des personnages

III. Utilité des mythes réactivés à chaque époque

Ainsi, la fonction des grandes figures mythologiques n’est sûrement pas de nous soumettre aux « raisons d’État » que l’éducation, le pouvoir, la police dressent contre l’individu, mais tout au contraire de nous fournir des armes contre elles. Le mythe n’est pas un rappel à l’ordre, mais bien plutôt un rappel au désordre
Michel Tournier Le Vol du vampire

Toute réécriture réussie est création, re-création.

6

Le texte littéraire doit-il être l'expression de l'originalité absolue de l'écrivain ?

Merci pour les reponses
Ça me paraît intéressant mais j'ai deux questions
C'est quoi le palimpseste ? Parce qu'il me semblait que c'était quand des feuilles étaient juste réutilisées ou un truc du genre et que du coup on perdait des textes importants mais ici je vois pas.
Je me demandais aussi si on risque pas de se répéter dans le III (par rapport au II) ?

7 (Modifié par floreale 12/05/2016 à 17:56)

Le texte littéraire doit-il être l'expression de l'originalité absolue de l'écrivain ?

J'ai dit "suggestion" donc tu fais ton devoir selon ton analyse du sujet.

Je prenais "palimpseste" au sens figuré :

− Au fig.
1. OEuvre dont l'état présent peut laisser supposer et apparaître des traces de versions antérieures. Toute oeuvre est un palimpseste −et si l'oeuvre est réussie, le texte effacé est toujours un texte magique (Gracq,Beau tén.,1945, p.64):

http://www.cnrtl.fr/lexicographie/palimpseste