Grammaire et conjugaison

Bonsoir à tous.

La définition de la grammaire, c'est "ensemble des règles pour écrire et parler une langue". Si c'est bien l'ensemble des règles, donc la grammaire rassemble aussi la conjugaison ? Si non, quelle est la différence entre les deux ? Merci.

2

Grammaire et conjugaison

L'étude des conjugaisons du verbe est bien une des branches de la grammaire.

Grammaire et conjugaison

Merci pour ta réponse !

4

Grammaire et conjugaison

Ne pourrait-on pas consacrer un fil entier à la conjugaison ? Je n'ai pas l'impression qu'il y en ait.

Je fais remonter cette discussion car j'aurais encore quelques éclaircissement à vous demander.

Vous m'avez appris il y a quelques jours que les terminaisons du futur-simple de l'indicatif étaient les mêmes que celles du verbe "avoir" conjugué au présent de l'indicatif, et ce pour des questions d'étymologie (amare + habeo). Je constate aujourd'hui, après observation du passé-simple au premier groupe, qu'on retrouve ce même verbe "avoir" à l'œuvre dans la conjugaison de ses trois premières personnes (j'aimai, tu aimas, il aima). Je me suis par conséquent naturellement demandé si il y avait là aussi une explication d'ordre étymologique ou si c'était le fruit du hasard.

J'ai aussi remarqué la présence dans les terminaisons du pluriel des ressemblances avec le verbe "être" :
nous sommes ==> âmes ; vous êtes ==> "âtes". Qu'en pensez-vous ?

Finalement, la personne la plus difficile à retenir, c'est bien la sixième personne qui semble ne sortir de nulle part puique n'est issu d'aucun des deux verbes sus-cités et n'intègre pas la voyelle dominante du "a".

5 (Modifié par Jehan 29/11/2018 à 02:42)

Grammaire et conjugaison

Bonsoir.

Pourquoi créer un nouveau fil ?
Je pense que celui-là fera l'affaire.
Encore que d'autres fils sur tel ou tel mode ou tel ou tel temps, il n'en manque pas.

Pour répondre à tes questions sur le passé simple...
Seuls le futur et le conditionnel sont issus d'une périphrase latine en deux  mots (infinitif + avoir) Toutes les autres formes modales ou temporelles sont issues de formes latines en un seul mot. 

Les terminaisons du passé simple, malgré les similitudes que tu as décelées, n'ont a priori pas de rapport avec le verbe habere (avoir).
amavi > aimai
amavisti > aimas
amavit > aima
amavimus > aimâmes
amavistis > aimâtes
amaverunt > aimèrent.

Je laisserai à d'autres personnes plus compétentes le soin de t'expliquer la transformation progressive et détaillée au cours des âges. Je ne suis pas spécialiste en phonétique historique.

Quant au verbe être au présent...

sum > suis
es > es
est > est
sumus > sommes
estis > êtes
sunt > sont

6 (Modifié par Jehan 29/11/2018 à 02:42)

Grammaire et conjugaison

Pourquoi créer un nouveau fil ? Je pense que celui-là fera l'affaire.

Tout à fait. J'ai cherché récemment les conversations récentes sur la conjugaison et j'ai eu quelque difficulté à les retrouver car elles sont éparpillées un peu partout. Les rassembler m'avait semblé intéressant.



Seuls le futur et le conditionnel sont issus d'une périphrase latine en deux  mots (infinitif + avoir) Toutes les autres formes modales ou temporelles sont issues de formes latines en un seul mot.

D'accord. Et concernant le conditionnel, quelle est la combinaison ?

On a dit que pour le futur c'était amare + habeo. Pour le conditionnel c'est amare + ?? (perfectum de avoir ?)

Les terminaisons du passé simple, malgré les similitudes que tu as décelées, n'ont a priori pas de rapport avec le verbe habere (avoir).
amavi > aimai
amavisti > aimas
amavit > aima
amavimus > aimâmes
amavistis > aimâtes
amaverunt > aimèrent.
Je laisserai à d'autres personnes plus compétentes le soin de t'expliquer la transformation progressive et détaillée au cours des âges. Je ne suis pas spécialiste en phonétique historique.

D'accord. Je doute néanmoins que retrouver à ce point le verbe "avoir" au passé simple puisse ne pas avoir d'explication historique ou morphologique. Cela reviendrait à dire que c'est le fruit du hasard, ce qui me semble peu probable.

Merci beaucoup pour ta réponse

7 (Modifié par Jehan 29/11/2018 à 02:43)

Grammaire et conjugaison

Et concernant le conditionnel, quelle est la combinaison ?

Je crois que cela t'a déjà été précisé sur l'autre fil :  infinitif + imparfait latin.

amare habebat  (il avait à aimer ) > aimerait
Tu remarques bien que les fins de terminaison du conditionnel sont toutes identiques à celles de l'imparfait de l'indicatif, pour tous les verbes.

retrouver à ce point le verbe "avoir" au passé simple

Comment cela, "à ce point" ?  Il n'y a que ai as a.... Donc seulement les trois premières personnes et seulement pour les verbes du 1er groupe.  Si le passé simple était lui aussi issu d'une combinaison infinitif + présent du verbe avoir, on ne voit pas pourquoi ça se limiterait au 1er groupe et aux personnes du singulier, ni comment cette combinaison aurait pu donner à la fois le passé simple et le futur simple...

8 (Modifié par Jehan 29/11/2018 à 23:01)

Grammaire et conjugaison

Je crois que cela t'a déjà été précisé sur l'autre fil :  infinitif + imparfait latin.

Non, non, on n'avait abordé que le futur.

Tu remarques bien que les fins de terminaison du conditionnel sont toutes identiques à celles de l'imparfait de l'indicatif, pour tous les verbes.

Tout à fait, ce qui en fait, il me semble, l'un des temps les plus faciles à conjuguer/orthographier.

Comment cela, "à ce point" ?  Il n'y a que ai as a.... Donc seulement les trois premières personnes et seulement pour les verbes du 1er groupe. Si le passé simple était lui aussi issu d'une combinaison infinitif + présent du verbe avoir, on ne voit pas pourquoi ça se limiterait au 1er groupe et aux personnes du singulier, ni comment cette combinaison aurait pu donner à la fois le passé simple et le futur simple...

Je trouvais que c'était beaucoup déjà les trois premières personnes du singulier — c'est quand même la moitié des personnes —, même s'il est vrai que cela ne concerne que le premier groupe.
Pour le reste, je suis comme toi, je ne vois pas non plus pourquoi ça aurait pu se produire comme tu le décris, mais comme je vais de surprise en surprise depuis que je suis ici, je m'attends à tout avec cette langue maintenant.
Après, je n'ai pas parlé de l'infinitif. C'est-à-dire qu'on pourrait peut-être expliquer cette présence du verbe "avoir" au passé-simple autrement que par une combinaison "infinitif + habeo", avec je-ne-sais-quoi à la place de l'infinitif.


Donc en fait, en latin, si je comprends bien, les temps futur et conditionnel n'existent pas vraiment, ce sont plutôt des périphrases verbales, non ?

Grammaire et conjugaison

En latin, on trouve futur simple et futur antérieur.

10 (Modifié par Jehan 29/11/2018 à 14:41)

Grammaire et conjugaison

Tout à fait.

Exemple pour le verbe amare, aimer.
Futur simple: amabo, amabis, amabit, amabimus, amabitis, amabunt.
Futur antérieur : amavero, amaveris, amaverit, amaverimus, amaveritis, amaverint.
Ces deux conjugaisons ne sont à l'origine d'aucune forme conjuguée française.
Quant à la périphrase verbale  à l'origine de la forme du futur simple français, elle n'a pas au départ un pur sens de futur : j'ai à aimer, ce n'est pas tout à fait synonyme de j'aimerai.