1

Avis sur les masters de littérature française et de littérature comparée à Paris IV

Bonjour à tous,

Réfléchissant à une inscription en master à Paris 4 (Ufr de littérature française et de littérature comparée), j’aimerais connaître les sentiments d’étudiants actuels et d’anciens étudiants sur la formation et plus particulièrement sur les enseignants.
Pour le formuler simplement, quels sont les enseignants passionnants, pédagogues et soucieux du suivi des élèves ?
Et quelles sont leurs exigences concernant la validation de leurs séminaires ?

Merci !

Avis sur les masters de littérature française et de littérature comparée à Paris IV

Salut Tournesol75 !
Je suis cette année en master 2 de littératures françaises à Paris IV, donc je vais essayer de développer un peu mon expérience.
Comme dans toute université, tu trouves du bon, de l'excellent, et du moins bon. Il faut savoir que la Sorbonne est souvent l'apogée d'une carrière pour les profs, donc la moyenne d'âge est plutôt élevée, et, j'imagine que si les profs sont d'un excellent niveau académique, ce ne sont pas non plus les plus créatifs (là, l'EHESS, par exemple, est plus renommée).
On dit aussi que les profs, en matière de méthodologie, privilégient l'histoire littéraire et les approches sociologiques à des approches plus structurales ou théoriques : j'ai pu le vérifier, ça a été le cas dans tous les séminaires que j'ai pu suivre.
Pour les profs : je me vois mal citer trop de noms, mais j'ai adoré sur les deux années suivre les séminaires de Michel Murat ; la finesse de sa sensibilité alliée à une culture pharaonique le conduit toujours à des digressions passionnantes (en général il consacre le premier semestre à l'étude de la mise en scène du monde littéraire dans les romans du XIXème siècle et le deuxième semestre à la poésie contemporaine). Il paraît que les séminaires de Jean-François Louette sont également excellents, j'ai eu l'occasion de suivre quelques cours obligatoires qu'il donnait (sociologie de la littérature), et c'est vrai, il a beaucoup d'humour et une capacité de synthèse rare.
Pour la validation, c'est très variable. On oscille entre le mini-mémoire, le devoir sur table ou des exercices plus spécifiques, mais la plupart du temps, on a le choix entre deux ou trois options.
Sinon, on a très peu d'heures de cours, disons qu'en master 1 on doit en avoir 8 au premier semestre, pour déboucher sur 5h30 au dernier semestre du M2, en comptant l'heure et demie de langue étrangère.
L'offre de séminaire est tout à fait réjouissante, tu peux vraiment piocher un peu partout et te faire plaisir, mais je te laisse la découvrir sur le site de la Sorbonne.
Ne t'attends pas non plus à un suivi personnalisé, la plupart du temps, les profs ne te connaissent pas, à moins que tu aies choisi l'un des séminaires qui ne rameute pas plus de dix étudiants (ils existent, et ce n'est pas nécessairement lié à la qualité de leur contenu). En fait c'est ton directeur de mémoire qui va te suivre sur l'année : il s'agit de bien le choisir. Les deux profs cités plus tôt sont d'excellents directeurs de mémoire, présents, compétents. Michel Murat organise des petites séminaires toutes les deux semaines avec les étudiants qu'il suit, ce qui contribue à créer un petit groupe de recherche et de discussion : pas négligeable quand on connait la solitude qui peut entourer la rédaction d'un mémoire.
Les amphis peuvent contenir 60 étudiants comme 10, pas d'esprit de promo non plus. On se côtoie assez peu, la vie étudiante est presque inexistante.
Les bâtiments sont imposants, pas forcément confortables à l'usage, mais le quartier est un bonheur.
Je ne sais pas trop quoi dire d'autre. N'hésite pas si tu as des questions plus spécifiques !

3

Avis sur les masters de littérature française et de littérature comparée à Paris IV

Un grand merci pour ton témoignage, Miettes !

Tu écris que les professeurs privilégieraient « l’histoire littéraire et les approches sociologiques à des approches plus structurales ou théoriques ». Qu’entends-tu par « approches sociologiques » ? Et, plus généralement, veux-tu dire qu’ils sont pour beaucoup dans l’érudition littéraire plutôt que dans la linguistique ou encore l’interdisciplinarité ? Attendent-ils des élèves que leur approche d’un objet littéraire s’appuie essentiellement sur d’autres objets littéraires (que l’explication et l’interprétation d’un objet littéraire viennent forcément de la littérature) ? Recherchent-ils avant tout des érudits avec une grande culture livresque dont l’approche dépendra d’abord des rapports et jeux d’influence entre les écrivains, les œuvres littéraires,… ? Je me demande dans quelle mesure ils tolèrent qu’on prenne nos distances avec l’histoire littéraire au profit d’approches plus psychologiques, anthropologiques, etc.

Merci à toi et à tous ceux qui voudront bien apporter leur expérience !

Avis sur les masters de littérature française et de littérature comparée à Paris IV

Désolée, je ne m'étais pas reconnectée !
Par approches sociologiques (et ça devrait répondre à tes autres questions), j'entends qu'ils privilégient l'approche du texte par tout ce qui l'entoure : histoire littéraire et histoire tout court, anthropologie / psychologie si tu veux ; mais qu'en revanche, et c'est ce qui m'avait surprise au début venant de prépa, ils sont assez éloignés du texte en tant que tel (approche stylistique)
Et j'ai également l'impression qu'ils privilégient l'érudition, la culture livresque et historique ; mais encore une fois, j'ai tout au plus fréquenté les séminaires d'une dizaine de profs, ce qui n'est pas assez pour tirer des généralités !

5 (Modifié par Breezy 31/05/2016 à 12:42)

Avis sur les masters de littérature française et de littérature comparée à Paris IV

Bonjour Tournesol,

Comme Miettes je suis actuellement en Master 2 à Paris 4 mais en Littérature Comparée  Je suis d'accord avec tout ce qu'elle a dit, et j'y reconnais bien les avantages et les inconvénients de la formation ! Personnellement j'étais en Littérature Française l'année dernière et en Comparée cette année et j'ai préféré la Comparée : d'abord les enseignements sont un peu plus variés, interdisciplinaires, en particulier j'ai adoré les séminaires de Bernard Franco  (mais tu peux très bien en suivre un ou plus en étant en Littérature Française) mais surtout j'ai retrouvé davantage d'esprit de cohésion et de "classe" dans cette spécialité. On avait un cours de méthodologie par semaine au premier semestre, réservés au Master 2 de Comparée (les Master 1 en ont également un) quelque chose qui n'existe pas pour la Littérature française. En plus de cela, mon directeur organisait des rendez-vous hebdomadaires pour nous encadrer dans le mémoire - après, cela dépend bien sûr de la façon de faire de chaque directeur- ce qui m'a permis de vivre un premier semestre beaucoup plus agréable et entouré qu'en M1 Au second semestre, retour à une certaine solitude, mais les liens entre les étudiants étaient déjà un peu formés.
Pour le choix des enseignements je rejoins Miette, c'est un vrai plaisir : tu peux suivre tout ce qui t'intéresse et vraiment avoir l'impression d'aller au fond des choses sur un sujet particulier. Le problème en fait c'est qu'il y en a trop peu à suivre mais rien n'empêche d'en suivre d'autres pour le plaisir. Les cours d'anglais de plus, sont vraiment top !

Voilà, n'hésites pas si tu as des questions précises ! Et Miettes je suis curieuse de savoir si je ne te connais pas, si tu veux on s'envoie un MP ,)

Bonne journée,
Breezy

Avis sur les masters de littérature française et de littérature comparée à Paris IV

Bonjour

Je relance ce sujet de discussion très intéressant pour moi, car j'entrerai aussi en master de Recherche en littératures françaises de Paris 4 en Septembre.

Vos informations sur l'approche sociologique de la plupart des enseignants sont bonnes à savoir. J'aimerais avoir une idee de votre investissement dans la validation des séminaires et la rédaction de votre memoire.

Est-il vrai que ce master de recherche est un master à "plein-temps" et qu'il demande une quantité phénoménale de travail personnel ? Combien d'heures travaillez-vous en dehors de votre présence aux séminaires ? (Même si ce doit être variable selon les personnes). Est-il difficile de valider les séminaires, y a-t-il beaucoup de redoublants par exemple ?

Concretement ce master offre-t-il assez de temps libre à côté pour suivre une autre formation en parallèle ? Je pense à commencer le Diplôme universitaire de langues anciennes (par correspondance avec l'Université de Nanterre) en même temps que ce master. Mais avant de faire mon choix, j'aurais besoin de savoir à quel point le master serait prenant au niveau du temps ^^

Je vous remercie d'avance pour vos réponses.

Avis sur les masters de littérature française et de littérature comparée à Paris IV

Avant de t'engager, vérifie le niveau des DUCLA de Nanterre : http://www.neoprofs.org/t77978-langues- … -un-du-cla

Avis sur les masters de littérature française et de littérature comparée à Paris IV

Merci pour le lien Anne345, il semble effectivement que le niveau des DUCLA de Nanterre soit plus bas que le niveau atteint par la licence de Lettres classiques Je pense donc à la formation du CNED maintenant !

Y a-t-il ici des étudiants du master de Recherche de Paris 4 pour répondre à mes interrogations précédentes.. ?

Avis sur les masters de littérature française et de littérature comparée à Paris IV

Bonjour,

Je suis en L3 Humanités classiques à Nanterre et j'ai un cours de grec en commun avec des personnes qui sont en DU Langues Anciennes. Le niveau est variable, biensur nous sommes notés plus dur que nos camarades en DU ^^ mais à Nanterre les professeurs en grecs sont par exemple excellents, en latin aussi mais moins exigeants !

Je sais que tu as différents niveaux de disponibles pour le DUCLA, cela dépend aussi de toi et de ton niveau, mais vraiment il y a de quoi faire ! tu peux demander des exercices en plus aux professeurs etc, ce qui est bien c'est qu'ils sont à l'écoute

Je te le conseille quand même car je sais qu'il est de qualité !

10 (Modifié par Kymyza 30/04/2017 à 11:57)

Avis sur les masters de littérature française et de littérature comparée à Paris IV

Bonjour titif0u,

Je te remercie d'abord pour ton témoignage

Ta licence "Humanités classiques" correspondrait-elle à la licence de Lettres classiques ? Pourquoi y a-t-il des dires sur le web selon lesquels ces cours des DUCLA ne donneraient que l'équivalent du DEUG (2 ans)et pas de la licence classique (alors que vous suivez les mêmes cours de langues anciennes) ? C'est troublant

Est-ce qu'à l'issue de ces cours de grec/latin que tu décris, tu auras le niveau pour préparer le Capes de Lettres classiques par exemple ? Parce que je valide présentement ma L3 de Lettres modernes. Mais je cherche désormais à me former en langues anciennes en 2/3 ans afin de passer (et réussir) le capes de Lettres classiques ^^
Je cherche vraiment une formation complète en langues anciennes pour ce concours pour le coup :3