Lettres modernes : la première année est-elle vraiment difficile ?

Coucou!
J'ai 19 ans et j'ai eu mon BAC ES en 2006, puis j'ai passé un an en info/com, mauvaise orientation!
Je suis prise à la Sorbonne en première année de lettres modernes...
En première j'etais première (ça rime lol) en français toute l'année, au moins 4 points au dessus de la moyenne de la classe, la meme chose en terminale en philo...
Seulement au bac, je n'ai pas eu de chance,et j'ai eu 8 à l'ecrit, 14 à l'oral, et 7 en philo!!
Horrible...
Bref, j'aime beaucoup le français, mais j'ai vraiment peur de ne pas avoir le niveau!
La première année est elle vraiment difficile?
Je ne sais plus quoi faire!
De plus je suis prise dans l'ecole d'archi de Grenoble...au cas ou!
Mais j'aime vraiment le français...
Merci merci...!
Elo xxxooxxx Bonsoir et bienvenue,
? Rédigez soigneusement le titre de votre message, il doit informer clairement sur son contenu. Évitez absolument les titres non descriptifs comme « À l’aide ! », « Urgent ! », « Important ! », « Question ! », etc.

(Titre édité.)

Lettres modernes : la première année est-elle vraiment difficile ?

Et ben, pour moi, la Fac remonte à une bonne douzaine d'années (1994, pour être précis)... J'ai adoré ces années de Fac... Je ne sais pas trop comment cela se passe désormais avec la réforme LMD que je n'ai évidemment pas connue...

Mais, je pense que, sur le principe, cela doit être similaire. Ce que je conserve comme souvenir, c'est l'idée d'une grande liberté... Tu seras confrontée à toi-même. L'autonomie, c'est cela le défi à relever... La première année, quelques heures de cours et énormément de travail perso: BU, Bibliothèque Municipale, lectures complémentaires... Il faut aimer cela et s'organiser par soi-même... De mon temps ;-) seul un tiers des étudiants inscrits en première année décrochait le DEUG (= bac +2)

Enfin, si cela n'a pas trop changé, dans chaque matières (UV à mon époque) on joue son année sur deux ou trois notes: deux partiels et un oral. Le truc génial qui, je l'espère a perdure, c'est que l'on pouvait choisir ses cours en début d'année: explorer davantage tel ou tel siècle de littérature, choisir des UVs plus globales comme des cours d'histoire ou d'histoire de l'art, etc.

Séb

Lettres modernes : la première année est-elle vraiment difficile ?

Mon expérience de la fac est plus récente, mais c'était encore le bon vieux deug... La première année n'est pas si difficile que ça, à condition de travailler les cours, de ne pas avoir peur de cumuler les lectures de critiques et d'oeuvres hors-programme... le principal c'est de ne pas décrocher et d'apprendre à aiguiser ton sens critique devant les textes (pas d'inquiétude : il y a quand même quelques cours à la fac et surtout il ne faut pas commencer à les sècher).
Je ne sais pas comment fonctionne le choix des cours maintenant, mais je te conseille de prendre ceux vers lesquels tu as le plus d'inclination ou qui piquent ta curiosité (c'est toujours mieux pour se motiver à travailler). En première année, si tu n'as pas de cours de ce genre, va consulter des livres généraux sur les grands courants littéraires par siècle ( il y en a dans toutes les bu) et des livres plus techniques (sur les genres : roman, théâtre, poésie...) ou méthodologiques (dissertation, commentaire composé) et n'hésite pas à demander conseil lors des cours en TD. ça te permettra de combler tes éventuelles lacunes et ça pourra t'être utile pour la suite.
Surtout, ne dédaigne pas les cours plus techniques comme la linguistique, l'ancien français, le latin (débutant j'imagine): en les travaillant, ils permettent de gagner des points sans risquer les aléas de la dissert.
Voilà quelques conseils en vrac qui me viennent, mais n'oublie surtout pas que quand on est motivé et qu'on travaille par plaisir, on y arrive !

Lettres modernes : la première année est-elle vraiment difficile ?

Salut!
Alors moi aussi je rentre cette année en licence de lettres modernes après un bac ES.
C'est vrai que dans cette section on étudie pas du tout la littérature mais j'ai beaucoup aimé la philo en terminale et j'adore la lecture!
En première j'avais aussi d'excellentes notes en français mais je ne sais pas si cela sufffira!

Lettres modernes : la première année est-elle vraiment difficile ?

Juste pour dire que la 1ère année de lettres n'est pas si compliquée que ça. Il faut suivre tous les cours, faire le travail demandé. Le plus dur est de s'adapter à la liberté de la fac, c'est ce qui fait flancher ceux qui flanchent.

6

Lettres modernes : la première année est-elle vraiment difficile ?

Bonjour Mia !

Je crois que rien n'est difficile si la volonté est présente, si je peux te rassurer, je sors d'un bac professionnel métier du secrétariat je l'ai décroché avec la mention mais je sais que jai de grosses lacunes concernant les dissertations, les études de textes, orthographe et surtout philo ! mais je sais que je vais bosser et surmonter les difficultés !...pour cette nouvelle année qui s'offre à moi ( je suis en premiere année de lettre moderne a la rochelle).

j'etais la meilleure de ma classe en francais mais bon, je vaus surement me retrouver en derniere ds ma classe cette année !...

J'ai entendu diférents discours et ce qui en général revenait souvent cest la même phrase " difficile oui, mais pas insurmontable "...il faut juste suivre les cours et éviter de sécher, surtout lire beaucoup, s'intérésser et y croire !

Bon courage ! ( si tu veux discuter avec moi, pas de problème tu peux venir sur ma messagerie pv ) !

Amzandine

7

Lettres modernes : la première année est-elle vraiment difficile ?

J'ai egalement connu le DEUG mais je n'ai pas trouvé cette premiere année difficile, pourtant, je n'avais pas enormement travaillé, j'avoue!

Cependant, je ne sechais pas les cours, j'ecoutais un maximum et le tout est de savoir se prendre en charge.

C'est moins scolaire que le lycée, même si certains aspects ne changent pas

Lettres modernes : la première année est-elle vraiment difficile ?

On entend souvent dire que lettres modernes est une filière facile...et c'est presque vrai!
Pas grand-chose à apprendre par coeur, certains s'en sorte même s'ils n'aiment pas lire...Le taux d'échec est d'ailleurs plus faible en lettres que dans la plupart des autres filières.
La seule condition c'est d'aimer (et de savoir) réfléchir. Il faut décortiquer les oeuvres, c'est passionant, mais cela demande une certaine méthode. Mais si tu réussissait bien en première c'est que tu avais compris le principe, il ne devrait donc pas y avoir de problèmes cette année.
Seul bémol  : la Sorbonne est quand même une des meilleures facs de lettres de France, donc forcément le niveau est plus élevé, et les étudiant plus livrés à eux-mêmes. Tu devras donc vraiment te prendre en charge. Mais si ça te plaît ça ne te demanderas pas de gros sacrifices.
Bon courage!

Lettres modernes : la première année est-elle vraiment difficile ?

Déjà dit, on est vraiment livré à soi-même, les profs ne se soucient pas de savoir qui vient au cours qui n'y va pas ce n'est pas leur taf ; en TD plus de suivi mais encore faut-il se proposer pour faire un exposé, ce n'est pas la prof qui va vous chercher. Si on rend pas une dissert pas de sanction non plus. La sanction ce sont les partiels, il vaut mieux les préparer en amont en allant en cours, en lisant (les BU sont riches de docs sur telle ou telle œuvre) et en faisant les devoirs à mesure, que de “réviser” au dernier moment, et réviser quoi si on n'a pas pris les cours ? Compter sur une copine assidue pour les passer bien sûr, mais rien ne vaut la prise de note individuelle, de plus si on est plus auditif que visuel la façon dont le prof a dit tel truc permet de le fixer dans la mémoire, et ça c'est impossible à rattraper si on était absent, le jour où justement il a dit comme ça je m'en souviens encore, à propos de la Fontaine Sentez comme ce lapin se roule dans le thym... et toute la suite sur l'art poétique du fabuliste en découlait, ce qui m'a valu une excellente note ; merci monsoeur Proust (eh oui en plus il s'appelait Proust   
Donc, suivre tous les cours, faire les disserts, fréquenter la BU et y travailler, entre deux cours
Ah et aller pêcher l'info sur les conférences etc ; à la fac Paul Valéry Montpellier il fallait aller sur telle porte de telle salle, un vrai casse-tête, ça n'a pas changé, alors parcourir les couloirs sans relâche jusqu'à repérer où ça se passe en général, sachant que c'est pas définitif 

Sinon, les méthodes de dissert et commentaires sont celles acquises au lycée, sachant quand même qu'on attend d'une étudiante autonome un peu plus de maturité et de réflexion que d'une élève de première ou seconde

10

Lettres modernes : la première année est-elle vraiment difficile ?

Moi aussi j'ai connu l'ancienne formule, avant le LMD.
La fac, j'ai adoré ! C'était justement cette "liberté" qui me plaisait, le fait que ce que nous faisions ne dépendait que de nous. Notre réussite, nous nous la forgions nous même et les profs nous considéraient (enfin !) comme des adultes.
La difficulté pour moi était plus dans les matières techniques, la grammaire notamment. Pourtant j'avais toujours été bonne auparavant, mais la façon d'étudier cette matière en fac n'a rien à voir avec ce qu'on apprenait avant. J'ai donc dû repasser la grammaire en 2ème année !
Mais pour tout ce qui est purement littéraire, si tu étais bonne en français, que tu savais argumenter, commenter ou critiquer un texte, pas de problème !

Léah, à quelle fac étais-tu ? J'avais aussi un prof qui s'appelait Proust !!

Oups ! j'avais mal lu ton post, je vois que tu étais à Paul Valéry à Montpellier ! Moi aussi ! Est-ce que tu es toujours à Montpellier ? Est-ce que Mr Proust enseigne toujours ?