Questions de narratologie

J'analyse quelques romans et je me heurte à des difficultés théoriques, si quelqu'un pouvait m'éclairer:

1) quel était le terme technique pour décrire le fait que dans un roman un personnage annonce qu'il va faire quelque chose mais le lecteur ignore ce que c'est et le découvre plus loin? C'est souvent signifié par des points de suspension.
ex: "Mais il n'aura pas besoin de se sacrifier, intervint James. Ecoutez-moi bien. Voici ce que nous allons faire..."
dès le début du chapitre suivant le lecteur prend connaissance de la réaction des autres au plan de James et le comprend mais il n'en a pas eu le récit fait par James.

2) qu'est ce qu'une métalepse? est-ce différent d'une intervention de l'auteur ("vous pensez bien que...", "c'est ici que commence l'histoire proprement dite...", "Marie ne savait pas qu' à ce moment l'homme l'attendait...", etc)?

Merci d'avance

Questions de narratologie

Tu as une page de toutes les figures de style  (retour au site, puis suis les liens)

Questions de narratologie

Oui, merci, je les ai consultées mais les réponses à mes questions n'y figurent pas... 

Questions de narratologie

Alors pour métalepse le mieux c'est le TLF ! (lien ci-dessus)

Questions de narratologie

Si tu veux des réponses et quelques définitions va voir Gérard Genette, référence mondiale pour ce qui concerne la narratologie, notamment sur la metalepse (il a écrit un livre sur ce sujet et il y a aussi un site qui reprend une interview sur la métalepse).
Sinon, Figure III la partie sur le discours du récit fourni de précieux renseignements, même si parfois Genette est un peu trop technique.

Bonne chance pour tes recherches.

6

Questions de narratologie

TLF ? J'trouve pas, m'sens nul.

Questions de narratologie

Lien en haut à D de cette page ! "tirer" le menu

et on trouve
MÉTALEPSE, subst. fém.
RHÉT. Figure apparentée à la métonymie qualifiant un transfert de signification (d'apr. Mar. Lex. 1933). C'est par métalepse que parle souvent la Bible. Sarai, femme d'Abram étant stérile et désirant que son mari ait une descendance, lui dit: «Viens, je te prie, vers ma servantes»... Abram consent: «Il alla donc vers Agar» (...). Le verbe connaître remplit le même office: «Elkana connut Anne, sa femme» (Morier 1975).
Prononc. et Orth.: [metal?ps]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1585 (P. Thevenin ds la Semaine de G. de Saluste, 101 ds Rom. Forsch. t. 32, p. 104). Empr. au gr.? «id.», gén. «participation; changement, échange» (de?«recevoir sa part, échanger», de ?, v. méta- et de ? «prendre»), peut-être par l'intermédiaire du lat. de l'époque impériale metalepsis, rhét. En outre metalepsis «id.» en 1546 (Rabelais, Tiers Livre, éd. M. A. Screech, chap. XIV, p. 112, ligne 87).

Questions de narratologie

Oui si tu veux une bonne connaissance dans le domaine de la narratologie, Genette est un des meilleurs.
(il n' est pas si technique que cela l'ami Gégé...;-) )