1

La présence de personnages repoussants dans un roman nuit-elle ou contribue-t-elle à l'intérêt que l'on porte à sa lecture ?

Salut, j'ai besoins d'aide pour une sous partie de ma dissertation , je suis en 1ère S


Le sujet est : la présence de personnages repoussants dans un roman nuit-elle ou contribue-t-elle à l'intérêt que l'on porte à sa lecture ?

Les sous -partie nous sont imposée par notre prof : je bloque sur celle-ci ;

'' L'homme a un attrait naturel pour le mal et donc pour les méchants ''

Voici ce que j'ai mis :
- Personnages méchant rythment les récits, car les les personnages banales sont ennuyant                             
- Personnages charismatique
- Personnages intelligent ( souvent rusé ) et fait des actes que le lecteur ne peut faire dans la vrai vie

Il me manque des exemples , j'aurais bien mis des romans policier, comme '' il '' de Derek van arman ou la nuit du renard ...
Je ne sais pas vraiment si ces exemples seraient bon ou non, si vous pouviez m'en donner sa serait cool ^^

Merci d'avance

2

La présence de personnages repoussants dans un roman nuit-elle ou contribue-t-elle à l'intérêt que l'on porte à sa lecture ?

Bonsoir,

Jean-Baptiste Grenouille, dans Le Parfum, Süskind. Bouuuh. Dans le style inhumain je le trouve pas mal 

3 (Modifié par Jehan 29/02/2016 à 15:45)

La présence de personnages repoussants dans un roman nuit-elle ou contribue-t-elle à l'intérêt que l'on porte à sa lecture ?

Merci de ta réponse je prends en note en tout cas ^^ ,mais je cherche un personnage méchant auquel le lecteur puisse s'identifier

Si vous aviez des exemples ça serait sympa ^^ ! Merci d'avance !!

4

La présence de personnages repoussants dans un roman nuit-elle ou contribue-t-elle à l'intérêt que l'on porte à sa lecture ?

Bonjour, je suis une élève de première S, et je m'entraine à la dissertation en élaborant un plan pour un sujet donné qui m'a été donné lors d'un bac blanc (j'avais alors pris l'invention).
Il s'agit ici du sujet : À votre avis, la présence de personnages repoussants dans le roman nuit-elle ou contribue t-elle à l'intérêt que l'on porte à sa lecture ?

J'ai déjà mis en place un plan en trois axes et j'aimerais que vous me donniez votre avis, car j'ai l'impression de n'avoir pas aborder tout les aspects de la question et je me demande aussi si le troisième axe convient réellement à la question...
De plus je n'ai pas trouvé d'exemples de personnages repoussants qui pourraient illustrer mes propos, donc je voudrais bien que l'on me fasse d'éventuelles propositions pour me guider et élargir ma culture littéraire...
Il me reste néanmoins les textes du corpus qui accompagnent le sujet qui sont :
- Honoré de Balzac, Eugénie Grandet -> le personnage de la "Grande Nanan"
- Victor Hugo, L'homme qui rit -> le personnage de Gwynplaine
- Albert Cohen Mangeclous
- Marc Dugain La Chambre des Officiers -> l'univers des gueules-cassées
Je ne sais pas vraiment comment exploiter ses exemples, et peut être le sauriez vous mieux que moi...

Voilà donc mon plan :


I) L'apparence repoussante d'un personnage fait perdre de l'intérêt au lecteur

a)- Le lecteur ne peut pas s'identifier au personnage (et ne veut pas) = une distance peu propice à la compréhension du personnage est alors établie

b)- S'il s'agit du héros, le personnage est contraire à l'idéal que se fait le lecteur du héros= est déçu car il ne peut plus "prendre exemple" sur le héros

c)- Un personnage est moins crédible dans les propos/la vision du monde/le message qu'il partage aux lecteurs (je pensais ici notamment aux anti-héros, aux opposants pour qui les défauts physiques les rendent encore plus hostiles au lecteur)


II) Ce type de personnage contribue aussi à l'intérêt que porte le lecteur sur le roman et son intrigue

a)-Il comporte parfois une dimension merveilleuse qui attise la curiosité (=originalité du personnage) et peut même faire rire le lecteur

b)-Il s'agit d'un personnage plus réaliste car imparfait=permet de faire gagner en profondeur et crédibilité à l'intrigue

c)-Le caractère et la personnalité de ce type de personnage est souvent mis en valeur à défaut de qualités physiques=personnages plus travaillés et attachants


III) La présence de personnages repoussants va même amener le lecteur à se questionner sur lui même, l'image qu'il renvoie, et l'importance de l'apparence dans une société

a)-Instruit le lecteur à propos des idéaux de beauté qui régissent une époque et des discriminations encourues

b)-Dénonce une société superficielle, qui ne juge que par l'apparence et les rapports toxiques des individus entre eux à ce propos

c)-Amène le lecteur à se questionner sur la notion de "beau" et de "laid" (=portée plus universelle)



Voilà, n'hésitez pas à être franc avec moi et dites moi ce que je pourrais améliorer, les points à revoir, et ce que j'aurais pu oublier de mentionner. Je vous invite également à me proposer des exemples !

Merci beaucoup 

5 (Modifié par floreale 03/06/2019 à 06:21)

La présence de personnages repoussants dans un roman nuit-elle ou contribue-t-elle à l'intérêt que l'on porte à sa lecture ?

Où sont les exemples pour chacune des thèses ?
Connais-tu Quasimodo ? Gwynplaine ?

Des idées à puiser dans ce fil :
https://www.etudes-litteraires.com/foru … lsion.html