Traduction en français d'une devise en latin médiéval

Supposant que les latinistes distingués ne manquent pas sur ce site, je me permets de leur soumettre la traduction en français d’une devise en latin médiéval, dont la signification demeure toujours quelque peu mystérieuse. Il s’agit de la devise des comtes de Savoie, associée à la bannière de guerre de l’empereur du Saint Empire romain germanique, à croix d'argent sur champ de gueules, qui s'impose comme emblème principal de la maison de Savoie sous Amédée V en 1315.

Cette devise est custodibus istis.

Apparemment, dans le latin médiéval, istis a perdu sa valeur dépréciative et la préposition a, ab n’est pas forcément mentionnée pour introduire un nom d’être animé complément d’agent, de même que la préposition cum. Donc, l'expression custodibus istis peut signifier « A ces gardiens-là », « Pour ces gardiens-là », « Par ces gardiens-là », « Avec ces gardiens-là »... Pour ma part, je penche pour « A ces gardiens-là » (datif d'attribution : la bannière impériale de guerre est confiée aux comtes de Savoie - « Ces gardiens-là » - par l'empereur en raison de leur conduite valeureuse lors des croisades).

Latinistes distingués, qu'en pensez-vous ? Merci, par avance, de votre attention. 

Traduction en français d'une devise en latin médiéval

Une devise médiévale n'est en principe pas une dédicace. Donc le datif "à ces gardiens" ou "à vos gardiens" (iste peut avoir un sens personnel, mais plus en latin classique) me semble exclu.
Reste "par ces gardiens". L'absence de préposition n'est nullement un problème, l'expression n'étant pas à comprendre dans le sens strict d'un complément d'agent, plus comme un complément de moyen.

Traduction en français d'une devise en latin médiéval

La devise, Custodibus istis (Par ces gardiens), semble avoir trait à la haute protection des ducs de Savoie qui, de leur grande autorité, appuyaient les droits de leur capitale et en devenaient les gardiens, ou bien à leur action de gardiens des cols des Alpes.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Chamb%C3%A9ry

4 (Modifié par Tullius 21/02/2016 à 19:35)

Traduction en français d'une devise en latin médiéval

A Jacques Vaissier.

Tout d'abord, je vous remercie de votre prompte et pertinente réponse.

Ensuite, pensez-vous que la traduction "Pour ces gardiens" ne peut aussi être retenue ? En tout cas, si le datif d'attribution est exclu, je me demande ce que peut bien signifier "Par ces gardiens". Qu'elle soit associée au droit d'adopter, comme emblème permanent, une bannière de guerre impériale ou à la garde des cols alpins (Amédée V ouvre la route d'Italie à Henri VII en 1310 et obtient le titre de prince d'empire, qui s'ajoute à celui de vicaire impérial pour l'Italie du Nord), cette devise pourrait vouloir dire que l'empereur est bien représenté et servi par "ces gardiens-là" (les comtes de Savoie). Je suis conscient que la traduction dépend d'un point historique à éclaircir… Merci encore de votre aide.

A Marie Hervé.

Merci de m'envoyer le lien à l'article "Chambéry" sur Wikipédia, mais j'ai déjà participé, il y a bien longtemps, à la discussion concernant la signification de la devise (voir la page de discussion) qui remonte bien avant l'érection du comté de Savoie en duché (1416).

Traduction en français d'une devise en latin médiéval

D'un point de vue strictement grammatical, le datif comme l'ablatif sont justifiables. Si j'ai exclu le datif, c'est, comme je vous l'ai dit, en me plaçant du point de vue de l'énonciation. Mais je connais moins bien que vous l'Histoire de la maison de Savoie, et seuls des arguments d'ordre historique peuvent nous permettre de trancher. Je vais chercher de mon côté. Je voudrais savoir si cette devise apparaît dans des documents autres que des supports héraldiques, et si oui, sur lesquels, et à quelle époque.

Traduction en français d'une devise en latin médiéval

Encore merci. En fait, vous avez raison : "Seuls des arguments d'ordre historique peuvent nous permettre de trancher." Et, sur ce plan, je ne suis pas loin de penser que l'expression custodibus istis n'est peut-être liée qu'à l'emblème de la ville de Chambéry, comme l'a rappelé Marie Hervé.

En effet, la seule devise de la maison de Savoie est sans doute Fert (« Il porte, il supporte, il remporte », d'après Gaffiot), mot qui apparaît gravé sur les monnaies du duc Amédée VIII (1416) et qui, à l'origine, est la devise de l'ordre de l'Annonciade créé en 1362 par le comte Amédée VI sous le nom d'ordre du Collier ou du Lac d'Amour. Fert est considéré comme un acronyme à partir de 1392 où Boldù y voit la contraction de Fortitudo Ejus Rhodum Tenuit (« Sa vaillance a sauvegardé Rhodes »). Cette interprétation fait référence à un exploit prétendu d'Amédée V qui aurait forcé les Turcs à se retirer de Rhodes, mais cela relève de la légende. D'autres significations ont été envisagées : Fides Est Regni Tutela (« La foi est la protectrice du royaume ») ou Foedere Et Religione Tenemur (« Nous sommes tenus par l'alliance et la religion »), etc. Toutefois, avant la fin du XIVe siècle, Fert (« Il porte, il supporte, il remporte ») n'était certainement pas un acronyme...

Traduction en français d'une devise en latin médiéval

Si c'est spécifiquement la devise d'une ville, alors le datif peut se justifier, la ville rendant hommage à ses "gardiens". Mais je ne crois pas que ce soit le cas. Je vous dirai si je trouve quemque chose d'intéressant dans mes archives.

Traduction en français d'une devise en latin médiéval

Derechef, merci. C'est un point de détail, mais, comme je m'intéresse, entre autres, à l'histoire de la Savoie...

Traduction en français d'une devise en latin médiéval

Tullius a écrit :

comme je m'intéresse, entre autres, à l'histoire de la Savoie...

Avez-vous participé au colloque international "La naissance du duché de Savoie, le 19 février 1416", qui s'est tenu à Chambéry du 18 au 20 février dernier sous l'égide de l'Université Savoie Mont-Blanc ? Il y avait à n'en pas douter des férus d'histoire savoyarde qui auraient pu vous renseigner.

10

Traduction en français d'une devise en latin médiéval

C'est bien aimable à vous de m'informer de cet événement. Hélas, non, je n'ai pas participé à ce colloque à l'occasion du 600e anniversaire de l'érection du comté de Savoie en duché. Cela dit, j'ai découvert que cette expression custodibus istis, sans être courante, était assez fréquente. Par exemple, dans une vieille demeure lyonnaise, La Duchère, reconstruite, au début du 17e siècle, par François Clapisson, avocat du roi au siège présidial de Lyon, on trouvait, entre autres, cette inscription au-dessous d’un tableau représentant la Justice et la Paix : Vivitur hic tuto divis custodibus istis.

En ce qui concerne la Savoie, cette expression se trouve le plus souvent associée au blason de la ville de Chambéry, c'est-à-dire la bannière impériale de guerre à croix d'argent sur champ de gueules, avec une étoile, surmontée de la couronne ducale et flanquée de deux… lévriers, symboles de fidélité, ce qui expliquerait l'inscription "custodibus istis", autrement dit, en quelque sorte « sous la garde de ces lévriers-là » (?)...