1

Qu'est-ce qui pousse les hommes à écrire des pièces de théâtre et à y assister avec ferveur ?

Bonjour,

j'ai une dissertation à faire, et je trouve pas d'idées, le sujet est "Vous vous demanderez ce qui pousse les hommes à écrire des pièces de théâtre et à assister avec ferveur, depuis l'Antiquité grecque, alors même que ce genre littéraire passe pour le plus conventionnel de tous"
Je n'ai absolument aucune idée de quoi dire sur cela et de l'aide ne serai pas de refus, si vous pouvez m'aider à trouver des idées, des axes..

Merci d'avance!
Cordialement

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Qu'est-ce qui pousse les hommes à écrire des pièces de théâtre et à y assister avec ferveur ?

La difficulté, c'est que vous n'avez pas un sujet, mais deux :
Vous vous demanderez ce qui pousse les hommes à écrire des pièces de théâtre
et à  y assister avec ferveur...

Ce ne sont pas les mêmes, qui écrivent (il sont peu nombreux) et qui assistent (ils sont plus ombreux que les premiers). Les motivations sont différentes.

3 (Modifié par pierre35520 03/02/2016 à 22:20)

Qu'est-ce qui pousse les hommes à écrire des pièces de théâtre et à y assister avec ferveur ?

Bonjour à tous,

Je suis en première S et j'ai un sujet de dissertation sur le théâtre et je n'arrive pas à finir mon plan.

Voici le sujet  :

Vous vous demanderez ce qui pousse les hommes à écrire des pièces de théâtre et à y assister avec ferveur, depuis l'antiquité grecque, alors même que ce genre littéraire passe pour le plus conventionnel de tous.

Voici mon début de plan :

I – Le Théâtre : un genre conventionnel

A) Le théâtre classique
    ->Règle des trois unités : unité d’action : un seul problème est soulevé dans une représentation théâtrale, unité de temps : l’intrigue doit être résolue en une journée, unité de lieu : un seul lieu sert de cadre à l’histoire
    ->Règle de la bienséance : on ne peut pas montrer sur scène des actes représentant la mort, disgracieux ou violents, de plus le protagoniste ne doit pas choquer il est une représentation de l’honnête homme.
    ->Règle de la vraisemblance : le dramaturge doit privilégier les faits qui ont une apparence de vérité plutôt que la vérité puis l’action du protagoniste doit être conforme à son caractère et ce, tout au long de la pièce.
    ->L’art de la morale : outre le divertissement que le théâtre procure il doit enseigner une morale.
Exemple : L’école des femmes

B) Conventions liées à l’écriture théâtrale.


C) Conventions liées à la finalité représentative du théâtre

-> Un espace clos amène des conventions au niveau du décor, de la scène, des éclairages et restent très difficiles à écarter


II – Raisons pour y assister avec ferveur

A) Pour se divertir

B) Pour s’instruire

C) Exorciser les passions

III -  Raisons qui poussent le dramaturge à écrire

Merci d'avance pour votre réponse.

4 (Modifié par Jean-Luc 03/02/2016 à 23:15)

Qu'est-ce qui pousse les hommes à écrire des pièces de théâtre et à y assister avec ferveur ?

Il faudrait surtout faire remarquer que la force du théâtre repose essentiellement sur sa focalisation sur l'homme. La scène devient un microcosme signifiant, elle est une représentation symbolique des rapports de l'homme au monde.

Je ne m'appesentirais pas sur les règles de la tragédie classique qui n'a représenté qu'une trentaine d'années d'histoire littéraire. En revanche il faut parler des acteurs qui donnent corps à un texte, lui-même très particulier puisqu'il est essentiellement un discours ; de l'espace scénique aux quatre côtés dont celui qui fait face aux spectateurs est transparent si bien que le spectateur devient un voyeur, le traitement particulier de la duréée, les décors, les objets symboliques...

Ne pas oublier d'aborder l'irruption du sacré depuis la tragédie grecque, avant qu'il ne sombre aux temps modernes sous les coups de boutoir du matérialisme...