1 (Modifié par webmestre 28/01/2016 à 16:06)

Corneille peint les hommes comme ils devraient être ; Racine les peint tels qu'ils sont.

Bonjour,

j'ai un test a rendre avant demain matin et je trouve une grande difficulté avec les questions suivantes concernant les deux pièces de théâtre le Cid et Phedre.
est-ce que quelqu'un pourra m'aider pour les résoudre .

Commentez le jugement suivant de La Bruyère sur Corneille et Racine: "[Corneille] peint les hommes comme ils devraient être, [Racine] les peint tels qu'ils sont".

1) Comparez le développement du thème de l'amour dans les deux pièces.

merci beaucoup

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Corneille peint les hommes comme ils devraient être ; Racine les peint tels qu'ils sont.

Le devoir, l'honneur...
La passion...
Les hommes devraient-ils être comme les peint Corneille ou comme les peint Racine, humains, trop humains ?

Corneille peint les hommes comme ils devraient être ; Racine les peint tels qu'ils sont.

Humains, trop humains, les héros de Racine ?
Ce sont des monstres ! Des fauves entre les griffes de qui il ne fait pas bon tomber !
L'humanité se trouve chez Corneille.

Corneille peint les hommes comme ils devraient être ; Racine les peint tels qu'ils sont.

Parce que les humains ne sont pas des monstres ?

Corneille peint les hommes comme ils devraient être ; Racine les peint tels qu'ils sont.

Ne faites pas semblant de ne pas comprendre pour le plaisir de lancer une polémique...

Corneille peint les hommes comme ils devraient être ; Racine les peint tels qu'ils sont.

C'était juste une boutade. Non, rien de polémique en ce qui concerne le sujet.

7 (Modifié par Laoshi 28/01/2016 à 21:42)

Corneille peint les hommes comme ils devraient être ; Racine les peint tels qu'ils sont.

Pas envie de lancer de polémique non plus. Chacun fait semblant de comprendre ce qu'il veut. Chacun comprend ce qu'il veut, chacun comprend ce qu'il peut.

Corneille peint les hommes comme ils devraient être ; Racine les peint tels qu'ils sont.

On dirait le dernier mot du coryphée. Mais dans quelle tragédie ?

Corneille peint les hommes comme ils devraient être ; Racine les peint tels qu'ils sont.

Œdipe roi.