1

La question de l'imitation dans la Querelle des Anciens et des Modernes

J'ai une dissertation sur la question de l'imitation dans la Querelle des Anciens et des Modernes à faire à partir de cette citation, tirée du Cicéronien d'Erasme: "J'aime l'imitation, à condition qu'elle seconde la nature, non qu'elle la viole; qu'elle rectifie les dispositions innées, non qu'elle les écrase; j'approuve l'imitation, mais si elle suit un exemple qui s'accorde avec un ton naturel ou du moins ne le contredit pas, pour que tu n'aies pas l'air de répéter le combat des Géants et des Dieux..."

Il faut dire en quoi cette définition de l'imitation est intéressante, et peut éclairer des aspects de la querelle des Anciens et des Modernes.

Je n'ai pas eu de mal à trouver de "la matière"pour la dissertation, notamment en utilisant les théories de l'imitation développées par Perrault ou La Fontaine. Seulement, la question est une question transséculaire, et j'ai du mal à trouver des arguments autres que ceux pris dans la Querelle de 1688-1700. Or, la période prise en compte va du Moyen-Âge au XIXème siècle.

De plus, j'ai une question plus spécifique à la citation: qu'est-ce qui est entendu par "le combat des Géants et des Dieux"?

J'espère vraiment que quelqu'un pourra m'éclairer, merci d'avance

2

La question de l'imitation dans la Querelle des Anciens et des Modernes

combat entre les dieux et les geants=réference à la mythologie,et au combat entre les titans et les dieux= egal combat entre les anciens et les modernes.

tu peux regarder dans  l'ouvrage D'ARISTOTE "poétique" également.
PARLE DU ROMANTISME:rupture avec les anciens
Mme de stael de la littérature (1800) victor hugo préface de cromwell (1827)
fait référence à la peinture d'ingres=néo classicisme qui annonce la rupture avec l'académisme. pense aux tableaux notamment de l"'Odalisque" ou de "Jupiter et Thétis" voire le "songe d'Ossian" qui montrent bien cette arrivée d'un renouveau artistique.

Les anciens étaient en gros pour la recherche des auteurs grecs,antiques qu'ils consideraient comme des modéles, alors que les modernes disent ,au contraire, que cette littérature, meme si elle est glorieuse et fort interessante,n'est plus dans l'ere du temps .Chez les modernes,il faut penser à renouveler pour mieux comprendre son monde,pour mieux faire progresser l'art littéraire,pour mieux saisir et imiter les traits propres à son temps.


cela passe en poésie par la rupture avec les alexandrins
cela passe également avec la rupture poésie/prose la prose poétique est aussi belle que la poésie.

3

La question de l'imitation dans la Querelle des Anciens et des Modernes

Merci beaucoup pour ta réponse et tes explications, ça m'a pas mal aidé. J'ai mieux compris le sens de la citation en tout cas: le fait que les Anciens "violent la nature" en appliquant à l'art et à la littérature des règles, des formes et des thèmes qui ne sont plus en accord avec leur époque (mais aussi en "bloquant" toute tentative de création, d'imagination). Tandis que les modernes recherchent au contraire à s'en approcher le plus possible, par de nouvelles formes littéraires, de nouveaux sujets...
Erasme est un Moderne, mais il dit approuver l'imitation, prônée par les Anciens, lorqu'elle permet la création, la nouveauté, l'imagination et non lorsqu'elle limite, régit ces dernières...
C'est ça?

Pour le romantisme, c'est vrai que c'est intéressant de l'opposer au classicisme, qui engage des règles précises, héritées de la tradition tant au niveau de la forme que du contenu. Je songeais aussi à faire référence à Baudelaire et sa conception de la modernité, entre imitation et création (mais aussi pour ses poèmes en prose, comme tu l'as suggéré? Surtout qu'il réécrit en prose certains poèmes déjà écrits en vers... Ce serait intéressant au niveau de l'imitation).

Je vais essayer d'intégrer des références artistiques à ma copie (comme Ingres, merci), ça me permettra de souligner encore plus certains aspects des différentes ruptures. (et peut-être de me rapporter des points en plus, on sait jamais...)

Il faut encore que je me penche sur la poésie, mais merci du conseil

Par contre, désormais que j'ai pas mal de contenu se pose la question du plan... Dois-je fais un plan simple?
1. L'imitation des Anciens, l'Antiquité comme modèle
2. Contre l'imitation, recherche à tout prix des Modernes de nouvelles formes littéraires, de nouveaux sujets
3. L'imitation comme base de la création: réécritures, mythes réactualisées, formes littéraires transformées, sans renier complètement l'héritage gréco-latin (en quelque sorte, la résolution du conflit Anciens/Modernes avec la citation d'Erasme)

J'ai l'impression que ce genre de plan ne convient pas vraiment à la question... Je ne suis vraiment pas sûre de la valeur d'un plan aussi classique pour cette dissertation. Mais je ne sais pas comment tourner les choses autrement?

Merci encore pour ton aide