"C'est" / "cela est"

Bonjour,

J'ai lu ce qui s'était déjà écrit sur le forum pour la distinction entre "ce" (dont "c'" serait la forme élidée avant une voyelle) et "cela" (dont "ça" serait une variante "familière").

Ce que j'ai retenu c'est que "ce" était une forme plus ancienne, et qu'aujourd'hui, peut-être sous l'influence de "c'est" qui était particulièrement bien ancré, il ne s'utilisait plus qu'avec "être" (ou "devoir être", "pouvoir être", etc.) tandis que que "cela" (ou "ceci") peuvent s'utiliser partout, y compris d'ailleurs avec "être".

Donc je veux limiter ma question au cas où nous avons le verbe être, pour voir s'il y a une quelconque nuance entre "c'est" et "cela est". Voici un exemple concret :

"en n’acceptant de contraindre l’un que lorsque cela est nécessaire pour garantir la liberté de l’autre"

ou

"en n’acceptant de contraindre l’un que lorsque c'est nécessaire pour garantir la liberté de l’autre"

Qu'en dites-vous, en général et pour cet exemple particulier ?

Je précise que ma question n'est pas du genre "qu'est-ce qui est juste ou faux, comment faire pour que ma maîtresse ne me compte pas une erreur". Je sais que les deux sont justes, mais je pense que ce forum n'est pas limité aux question d'écoliers, et qu'un auteur peut aussi y évoquer des hésitations et des nuances.

Merci.

2 (Modifié par Jehan 29/11/2015 à 15:17)

"C'est" / "cela est"

Bonjour.

Dans le cas de figure évoqué, tout ce qu'on peut dire, c'est que cela est un peu plus "appuyé" que c', et la phrase peut paraître plus lourde.

Il est également des cas où cela n'est pas utilisable à la place de c', par exemple dans les structures de mise en relief c'est...qui, c'est..que.

C'est à toi que je parle et non *Cela est à toi que je parle.

Inversement, impossible de substituer c' à cela dans Cela étant...

3 (Modifié par MartinP 29/11/2015 à 18:12)

"C'est" / "cela est"

Bonjour Jehan,

Qu'est-ce que vous entendez par "plus appuyé" ? Comment un pronom peut-il varier en intensité ?

(À nouveau -- et une fois pour toutes -- je précise que je suis conscient qu'il s'agit de subtilités qui peuvent impatienter certaines personnes. Merci à ceux que cela impatiente d'ignorer ce fil, et merci à d'éventuelles personnes qui comme moi s'intéresseraient à ce point de donner leur avis. Je me pose la question donc je la pose, c'est un peu le principe des questions...)

"C'est" / "cela est"

Je voulais simplement dire qu'un mot comme cela passe moins inaperçu qu'un simple c' se réduisant à un sifflement... On semble vouloir attirer davantage l'attention sur la chose représentée par le pronom. Enfin, c'est mon impression. D'autres auront peut-être des avis différents.

"C'est" / "cela est"

Je comprends. Je me demande si ça explique la différence.

Une chose à laquelle j'ai pensé en y réfléchissant, c'est que dans "c'est nécessaire", "c'" peut être un pronom impersonnel :

1. C'est nécessaire d'ouvrir la bouche avant de parler.

Or ça ne semble pas être le cas de "cela" :

2. *Cela est nécessaire d'ouvrir la bouche avant de parler.

Donc si on reprend notre exemple :

3. en n’acceptant de contraindre l’un que lorsque c'est nécessaire pour garantir la liberté de l’autre

"ce" peut éventuellement y être interprété comme un pronom impersonnel, avec peut-être la partie entre crochets sous-entendue :

4. en n’acceptant de contraindre l’un que lorsque c'est nécessaire [de le faire] pour garantir la liberté de l’autre

Autrement dit dans 3, "ce" pourrait être interprété de deux manières : comme un pronom dont l'antécédent est "contraindre l'un", ou comme un pronom impersonnel. Au contraire avec "cela", seule la lecture avec "contraindre l'un" comme antécédent est possible.

Qu'en dites-vous ?

"C'est" / "cela est"

Au contraire avec "cela", seule la lecture avec "contraindre l'un" comme antécédent est possible.

Ceci rejoindrait donc un peu ma première impression, puisque j'ai écrit :
On semble vouloir attirer davantage l'attention sur la chose représentée par le pronom.

"C'est" / "cela est"

Oui, tout à fait. En l'expliquant de façon grammaticale plutôt que phonétique.

Il m'est venu une objection à mon explication, à savoir que

5. *en n’acceptant de contraindre l’un que lorsque il est nécessaire [de le faire] pour garantir la liberté de l’autre

dans lequel on utilise une autre forme impersonnelle ("il est nécessaire") ne fonctionne pas.

Mais à la réflexion ce n'est pas une objection valable, parce que c'est un fait que "c'est nécessaire" marche en forme impersonnelle avec complément sous-entendu :

6. -- Est-ce nécessaire d'ouvrir la bouche pour parler ? -- Oui, c'est nécessaire.

tandis que "il est nécessaire", non :

7. *-- Est-il nécessaire d'ouvrir la bouche pour parler ? -- Oui, il est nécessaire.

Une autre chose éventuellement à vérifier est que la forme 2 (cela est nécessaire de + inf.) n'est pas grammaticale. Google semble le confirmer, je trouve

8. *Est-ce que cela est nécessaire de naître encore et encore?

dans une page, mais c'est une épouvantable traduction de l'anglais. C'est typique des mauvais traducteurs que de mettre des "cela" partout en se disant que c'est plus châtié...