1 (Modifié par maxmrcr 15/11/2015 à 19:08)

Les personnages de roman ont toujours une signification, leur destinée comporte une leçon, une morale s'en dégage.

Voici mon sujet de dissertation, je suis en 1ère S

Dans Le Romancier et ses Personnages, François Mauriac écrit que les personnages de roman "ont toujours une signification, leur destinée comporte une leçon, une morale s'en dégage". Vous commenterez et discuterez ce point de vue.

Je dois faire l'introduction, le plan et la conclusion.

J'ai déjà trouvé mes 2 axes :

I- en effet , la destinée des personnages de roman comporte souvent une morale
II- Mais la destinée des personnages de roman n'a pas pour seul but de donner une leçon de morale au lecteur

2

Les personnages de roman ont toujours une signification, leur destinée comporte une leçon, une morale s'en dégage.

Pour mieux cerner la pensée de Mauriac en ce qui concerne le personnage de roman, peut-être faudrait-il replacer la citation du sujet dans son contexte.

http://lettres.ac-rouen.fr/francais/fx_ … uriac.html

Les personnages de roman ont toujours une signification, leur destinée comporte une leçon, une morale s'en dégage.

oui merci je l'ai déjà lu, mais ça ne m'aide pas

4 (Modifié par Scara 15/11/2015 à 20:06)

Les personnages de roman ont toujours une signification, leur destinée comporte une leçon, une morale s'en dégage.

Ton plan bien que tout simple, voire scolaire, semble convenir...il y aurait peu à rajouter.  En premiere partie,  pourquoi ne pas faire appel à cette collection de " médiocres si nombreux dans notre littérature, si Gervaise,la pathétique héroïne de L'Assommoir, n'avait pas cédé aux mauvaises tendances sommeillant en elle, il est probable que sa fin eût été différente...
  Emma BOVARY, elle, a préféré rêver  sa vie, ses amours romanesques et ses envies de grandeur....Elle en assume le prix. Rieux, lui, nous apprend qu'il faut toujours lutter, faire face au danger quelle que soit la forme qu'il prenne. La Peste reste une leçon de courage.
  En seconde partie, convoque nos arrivistes, nos ambitieux,ceux à qui tout semble sourire et qui n'ont guère de scrupules , les Rastignac, les Georges Duroy et les Maxime Saccard, ceux qui jouent de leur physique, manoeuvrent avec cynisme, ou, comme   
Maxime jouissent sans vergogne des rentes familiales et des plaisirs de la vie....        Ce ne sont que suggestions.        J'oubliais qu'en fait de morale et de leçon, tu pourrais intégrer dans la premiere partie le brillant couple de complices libertins, Merteuil et Valmont, qui se perdent dans leurs manoeuvres, leur envie de corrompre et voient a la fin la situation leur échapper, puis se retourner contre eux....Une punition méritée !