Rédiger un dialogue argumentatif - Deux membres du public présents à l’audience où est intervenu Jean Valjean...

J'ai un sujet d'invention à rendre et je ne sais pas comment commencer ou encore les arguments que chacun de mes interlocuteurs devra avancer car en effet il faudra que j'écrive un dialogue argumentatif avec comme sujet :
"Deux membres du public présents à l'audience ou est intervenu Jean Val jean échangent leurs impressions. Vous rédigerez leur dialogue argumentatif. L'un développera des circonstances atténuantes - défense (en utilisant la conviction) tandis que l'autre plaidera une sanction impitoyable - accusation (utiliser la persuasion). "

Voilà le texte sur lequel il faut se baser.

TEXTE - Victor Hugo, "les misérables"

— Je vous remercie, monsieur l’avocat général, mais je ne suis pas fou. Vous allez voir. Vous étiez sur le point de commettre une grande erreur, lâchez cet homme, j’accomplis un devoir, je suis ce malheureux condamné. Je suis le seul qui voie clair ici, et je vous dis la vérité. Ce que je fais en ce moment, Dieu, qui est là-haut, le regarde, et cela suffit. Vous pouvez me prendre, puisque me voilà. J’avais pourtant fait de mon mieux. Je me suis caché sous un nom ; je suis devenu riche, je suis devenu maire ; j’ai voulu rentrer parmi les honnêtes gens. Il paraît que cela ne se peut pas. Enfin, il y a bien des choses que je ne puis pas dire, je ne vais pas vous raconter ma vie, un jour on saura. J’ai volé monseigneur l’évêque, cela est vrai ; j’ai volé Petit-Gervais, cela est vrai. On a eu raison de vous dire que Jean Valjean était un malheureux très méchant. Toute la faute n’est peut-être pas à lui. Écoutez, messieurs les juges, un homme aussi abaissé que moi n’a pas de remontrance à faire à la providence ni de conseil à donner à la société ; mais, voyez-vous, l’infamie d’où j’avais essayé de sortir est une chose nuisible. Les galères font le galérien. Recueillez cela, si vous voulez. Avant le bagne, j’étais un pauvre paysan très peu intelligent, une espèce d’idiot ; le bagne m’a changé. J’étais stupide, je suis devenu méchant ; j’étais bûche, je suis devenu tison. Plus tard l’indulgence et la bonté m’ont sauvé, comme la sévérité m’avait perdu. Mais, pardon, vous ne pouvez pas comprendre ce que je dis là. Vous trouverez chez moi, dans les cendres de la cheminée, la pièce de quarante sous que j’ai volée il y a sept ans à Petit-Gervais. Je n’ai plus rien à ajouter. Prenez-moi. Mon Dieu ! monsieur l’avocat général remue la tête, vous dites : M. Madeleine est devenu fou, vous ne me croyez pas ! Voilà qui est affligeant. N’allez point condamner cet homme au moins ! Quoi ! ceux-ci ne me reconnaissent pas ! Je voudrais que Javert fût ici. Il me reconnaîtrait, lui !

2

Rédiger un dialogue argumentatif - Deux membres du public présents à l’audience où est intervenu Jean Valjean...

Il te faudrait choisir un cadre pour entourer ce dialogue.
Deux hommes donc vont discuter, l'un vient de Montreuil et l'autre est un arrageois. Après l'audience, ils décident de marcher un peu en direction de la Citadelle. L'un d'eux doit reprendre la petite malle poste qui le reconduira à Montreuil où M. Madeleine était tellement apprécié.

- Quand même, quel retournement, ce Monsieur Madeleine qui s'accuse pour innocenter Champmathieu et après toutes ces années. Je suis admiratif, déclara l'habitant de Montreuil, tout acquis à la cause du maire.

-Je le suis beaucoup moins, toutes ces années avec ce secret sur la conscience ! L'arrageaois avait accéléré le pas, tout fébrile encore de la confession entendue dans la cour d'Assises.

.../....