Les Caractères de La Bruyère : la Cour guérit de la Cour

Bonjour tout le monde ! je suis en train de travailler, en ce moment, sur Les Caractères de La Bruyère.
Le chapitre "de la Cour" se termine sur la remarque 101 qui dit que "la Cour guérit de la Cour". Cette remarque est très conclusive. Mais en quoi est-ce qu'elle justifie le chapitre "de la Cour" ?
Si une personne est capable de répondre à cette question ou bien même quelqu'un qui peut me donner des liens sur internet qui pourront m'aider à répondre à cette question, ce serait très sympa ! je galère donc voilà. J'accepte tout ce qui concerne ce bon monsieur La Bruyère. merci d'avance !
à bientôt

Les Caractères de La Bruyère : la Cour guérit de la Cour

Bonjour à toi ! Vas voir ce lien si tu ne le connais pas :

http://elisabeth.kennel.perso.neuf.fr/l … cteres.htm

Sinon, je vais faire quelques recherches pour voir si je ne peux pas t'aider.

3

Les Caractères de La Bruyère : la Cour guérit de la Cour

Bonjour Lily,

"La cour détrompe de la ville, et guérit de la cour".

Ce jugement sans appel est explicité par les lignes suivantes :

"Un esprit sain puise à la cour le goût de la solitude et de la retraite".

Ce que La Bruyère a voulu montrer est que la cour est le lieu de la "fausseté". En cet endroit personne ne veut montrer son vrai visage. Tout n'y est qu'apparences trompeuses, vaines agitations. La cour ne reconnaît pas le mérite mais récompense la servilité et la flatterie. Le moraliste pessimiste n'y trouve aucune vertu de l'honnête homme. Il préfèrera donc s'isoler sur ses terres plutôt que de se pervertir dans ce monde illusoire et ridicule.