Un conte philosophique doit-il être obligatoirement satirique ?

Bonsoir à tous.
Voilà, je dois actuellement rédiger la fin d'un conte philosophe (que j'ai inventé) et je me demandais si il devait obligatoirement être satirique. Pour faire court, je voulais parler d'une sorte de "quête spirituelle" qu'aurait accomplie le personnage principal, et faire un résumé de tout ce qu'il a appris sur lui lors de ses nombreux voyages, sans forcément accentuer un défaut de l'humanité (tel que le fanatisme chez Voltaire).
De plus, je me demande si je peux appeler mon texte "conte" car il est assez réaliste, finalement...

Dernière question : puis-je écrire à la première personne dans mon conte ?

Merci, bonne soirée.

Un conte philosophique doit-il être obligatoirement satirique ?

-Tu peux employer la première personne.
-Un conte doit tout de même comporter une part de merveilleux où d'invraisemblance. Sinon, tu peux l'appeler récit de voyage.
-Le conte philosophique porte un enseignement. Sur soi sans doute, mais aussi sur le reste du monde. S'il s'agit uniquement de parler de soi, cela s'apparente plus à une autobiographie.