1

Flaubert inaugure une nouvelle conception du roman : celui-ci n’est plus l’écriture d’une aventure mais bien plutôt l’aventure...

bonjour,
j'ai un sujet de dissertation en littérature qui porte sur le roman Mme Bovary de Flaubert, voila le sujet:

Sujet : Selon Jean Ricardou, Flaubert inaugure une nouvelle conception du roman : celui-ci n’est plus l’écriture d’une aventure mais bien plutôt l’aventure d’une écriture. En quoi votre lecture de Mme Bovary perme-t-elle d’étayer cette définition ?

J'ai un plan et j'ai rédigé l'introduction, pourriez-vous me donner votre avis s'il vous plait?

                       I.                L’écriture d’une aventure

A.    Une aventure extra-conjugale
B.    Les mœurs de province = une critique de la bourgeoisie
C.    Une redéfinition du roman
                     II.                                 L’aventure de l’écriture

A.    Les inspirations de Flaubert, une rupture avec le réalisme et le romantisme = début du nouveau roman
B.    Une difficulté d’écrire = un sujet qui le dégoute + importance du style
C.    La réception de l’œuvre = parution dans la revue de Paris + procès + réception du public

Introduction:

Selon Jean Ricardou, Flaubert inaugure une nouvelle conception du roman : celui-ci n’est plus l’écriture d’une aventure mais bien plutôt l’aventure d’une écriture. Jean Ricardou, né à Cannes le 17 juin 1932, est un écrivain et théoricien français du nouveau roman. Par cette affirmation, il affirme que bien que le roman Mme Bovary de Flaubert raconte une aventure, son intérêt littéraire repose bien plus sur la genèse de cette œuvre. Nous pouvons donc nous demander si cette affirmation est vraie. Le roman de Gustave Flaubert, Mme Bovary, tient donc son intérêt de son histoire ou plutôt de sa genèse. Nous étudierons d’abord l’aventure que Flaubert a écrite, puis la genèse de l’œuvre : l’aventure qu’a vécue Flaubert durant l’élaboration de Mme Bovary et sa publication.

2 (Modifié par floreale 26/09/2015 à 15:58)

Flaubert inaugure une nouvelle conception du roman : celui-ci n’est plus l’écriture d’une aventure mais bien plutôt l’aventure...

FLAUBERT invente la narration impersonnelle et heurte le lecteur par son ironie. Cette innovation formelle sera cependant peu à peu acceptée par le public et fera paraître Madame Bovary comme un tournant dans l'histoire du roman.

http://claudinecholletecrivain.hautetfo … iture.html

Un travail acharné comme en témoignent sa correspondance, ses manuscrits, l'épreuve du gueuloir ...
56 mois de travail. 5000 feuillets ...

« [Flaubert] travaille avec une obstination féroce, écrit, rature, recommence, surcharge les lignes, emplit les marges, trace des mots en travers, et sous la fatigue de son cerveau il geint comme un scieur de long. »
Maupassant, Souvenirs d’un an
 
« Mille préoccupations l'obsèdent. Il condense quatre pages en dix lignes ; et la joue enflée, le front rouge, tendant ses muscles comme un athlète qui lutte, il se bat désespérément contre l'idée, la saisit, l'étreint, la subjugue, et peu à peu, avec des efforts surhumains, il l'encage, comme une bête captive, dans une forme solide et précise. »
Maupassant, Souvenirs d’un an

3

Flaubert inaugure une nouvelle conception du roman : celui-ci n’est plus l’écriture d’une aventure mais bien plutôt l’aventure...

Bonsoir !

Je pense que tu as bien compris le sujet. Mais, quel est ton niveau ? (2nde, 1ère, autre)
A mon sens, ton interprétation de la question et du coup ton plan est trop simpliste. C'est trop évident de répondre en deux parties "l'écriture d'une aventure", "l'aventure d'une écriture".

Tu devrais déjà reformuler (je ne sais pas, par exemple, "1. Construction d'une intrigue"), et puis surtout il te faut une troisième partie. Cette autre partie devrait s'inscrire entre tes deux parties, là. Donc ton 2 deviendrait le 3 en fait.

Néanmoins, le contenu de tes deux parties me semble plutôt pertinent.

Nous pouvons donc nous demander si cette affirmation est vraie.

Ici, ta problématique est également trop simpliste, il faut que tu poses une vraie question, simplement te demander si la phrase de Ricardou est "vraie" n'est pas assez.

Voilà, j'espère que ça pourra t'aiguiller un peu.

Euphé.