1 (Modifié par Jehan 11/09/2015 à 20:11)

Mise en évidence ou effacement de la situation d'énonciation

Bonjour,
Je voulais savoir pourquoi dans certains cas l'énonciateur décide de mettre la situation d'énonciation en évidence, et dans d'autres de l'effacer ?
En gros, à quoi cela sert de savoir quand et où l'énonciateur(=narrateur) produit son énoncé ?
Merci.

2

Mise en évidence ou effacement de la situation d'énonciation

Il faut revoir les deux systèmes énonciatifs : le discours et le récit.

Mise en évidence ou effacement de la situation d'énonciation

Merci de votre réponse,
Je revois cette notion depuis le week-end dernier, mais je n'arrive cependant pas à la comprendre vraiment ?
Serait-il possible que vous m'expliquiez ?
Merci beaucoup 

4

Mise en évidence ou effacement de la situation d'énonciation

Est-ce que cette fiche peut t'aider ? Notamment les deux lignes synthétiques encadrées.

http://www2b.ac-lille.fr/weblettres/pro … iation.htm

Mise en évidence ou effacement de la situation d'énonciation

Bonjour,
Je comprends effectivement le but.
Merci

6

Mise en évidence ou effacement de la situation d'énonciation

Tant mieux ...

Mise en évidence ou effacement de la situation d'énonciation

Re-bonjour,
Cependant je ne comprends pas comment savoir où et quand l'énonciateur produit son texte permet de rendre le lecteur plus proche des événements racontés?
Pourriez-vous m'expliquer ?
Merci.

8

Mise en évidence ou effacement de la situation d'énonciation

C'est le genre de cours  où les généralités n'aident pas. Il faudrait travailler sur des extraits précis.

Mise en évidence ou effacement de la situation d'énonciation

Je ne comprends pas comment savoir où et quand l'énonciateur produit son texte permet de rendre le lecteur plus proche des événements racontés.

D'une manière générale, il me semble que connaître le lieu et l'époque de l'énonciation ne peut que rendre plus proche des évènements racontés... Cela tombe sous le sens.

10 (Modifié par floreale 12/09/2015 à 17:56)

Mise en évidence ou effacement de la situation d'énonciation

C'est surtout la présence des pronoms personnels(je/nous ... tu/vous  qui rapproche le locuteur du lecteur dans le discours, parce que l'ancrage temporel et spatial existe aussi dans le récit.

Il me semble que ce genre de notion s'aborde mieux par transformation. Essaie de suivre .

Voici le début du Chef d'œuvre inconnu de Balzac. Il est en système énonciatif du récit :

Vers la fin de l'année 1612, par une froide matinée de décembre, un jeune homme dont le vêtement était de très mince apparence, se promenait devant la porte d'une maison située rue des Grands-Augustins, à Paris. Après avoir assez longtemps marché dans cette rue avec l'irrésolution d'un amant qui n'ose se présenter chez sa première maîtresse, quelque facile qu'elle soit, il finit par franchir le seuil de cette porte, et demanda si maître François PORBUS était en son logis. Sur la réponse affirmative que lui fit une vieille femme occupée à balayer une salle basse, le jeune homme monta lentement les degrés, et s'arrêta de marche en marche, comme quelque courtisan de fraîche date, inquiet de l'accueil que le roi va lui faire. Quand il parvint en haut de la vis, il demeura pendant un moment sur le palier, incertain s'il prendrait le heurtoir grotesque qui ornait la porte de l'atelier où travaillait sans doute le peintre de Henri IV délaissé pour Rubens par Marie de Médicis. Le jeune homme éprouvait cette sensation profonde qui a dû faire vibrer le coeur des grands artistes ...

Essayons de passer en système énonciatif du discours :
On était à la fin de l'année 1612, il faisait froid en cette matinée de décembre, j'étais jeune alors et ne portais qu'un  mince vêtement. Je me promenais devant la porte d'une maison située rue des grands Augustins. J'hésitai beaucoup avant de franchir le seuil de cette porte et finit par demander si maître Porbus était chez lui. Une vieille dame occupée à balayer la salle basse me répondit par l'affirmative. Je montai alors lentement les degrés, demeurai un moment sur le palier, hésitant à prendre le heurtoir  ... J'éprouvai alors une grande sensation ...

Tu vas ainsi remarquer qu'il y a une mise à distance dans le récit et une proximité dans le discours. Enfin, j'espère ...