Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Écriture d’invention

Pour l'invention ? Non j'ai fait aussi 4/5 pages, enfin "l'argumentation" en elle-même n'est pour moi pas aussi longue.

22

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Écriture d’invention

Ouf, tant mieux !
Car à mon premier bac blanc, ayant fait une invention de 4-5 pages, j'ai eu comme appréciation "Trop long" alors qu'au second bac blanc, avec la même longueur, la professeure disait que j'alliais à la rigueur le beau style (olàlà, je suis encore flatté!).
Moi c'est 4,5 pages en présentant la lettre et en la concluant.

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Écriture d’invention

Bonjour,

j'ai évoqué pour ma part le tempérament adopté par le Roi lors des précédents scènes (qui s'affole à l'annonce de sa mort), le climat de confiance qui règne entre les deux personnages. Une référence à Musset et son Spectacle dans un fauteuil, que tout oppose.

Concernant la mise en scène, je m'appuie sur le ton que doit adopter Marguerite (gradation à mesure que le Roi progresse, sur lequel ce dernier se calque, le rôle du ton annonçant la chute de l'intrigue) sur les injonctions et sur la ponctuation abondante qui régissent le texte. J'énonce enfin brièvement le rôle des lumières qui pourrait s'atténuer lorsque le Roi s'élève en direction du trône, qui par ailleurs pourrait représenter la figure allégorique de la mort pour faciliter la visualisation des comédiens.

En dernier lieu, quelques références littéraires au mouvement du théâtre de l'Absurde, à la tragédie et à la double énonciation (s'adresser au spectateur et au Roi), et par cela la difficulté de concilier sérieux et absurde.

Je n'ai pas oublié l'entête, mais je trouve que mon travail manque cruellement d'analyse approfondie, puisque je n'ai pas étudié la pièce. Par ailleurs, le concept d'illusion théâtrale et surtout d'exemples de mises en scène récentes (Lavelli) m'ont également échappé (à l'inverse de cette chère chantereine).

Je "mise" en fait la qualité de mon écrit sur une syntaxe que je trouve plus que satisfaisante. Je doute cependant que cela suffise à faire la différence.

Des remarques, avis ou impressions sur mon travail seraient les bienvenues !

24

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Écriture d’invention

Tkt moi j'ai fais 4 pages et je pense qu'à partir de 6 ça commence a faire long et à partir de 2 c trop court. Apres tout dépend de l'écriture.

25

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Écriture d’invention

@Sh4dow

Je trouve ça risqué de parler du roi avant cette scène dans la pièce si on ne connaît pas la pièce. Toutefois oui, il est bel et bien affolé, faisant tout ce qu'il peut afin de s'accrocher à la vie.
Petite erreur : il n'y a pas de climat de confiance entre les deux.
Le Roi a bien plus confiance en sa seconde femme, Marie (qui elle, symbolise la vie) qu'en Marguerite. Globalement, la pièce, c'est le Roi qui essaie de se battre contre la mort (mais, je l'admets, de manière pas très cornélienne), Marie qui dévoue corps et âme pour aider le Roi à rester en vie et Marguerite qui lui rappelle la fatalité approchant.

Quant au reste, c'est pas mal du tout ! Peut-être, qu'à mon instar, tu as oublié de voir d'autres aspects du jeu de l'actrice (gestuelle, positionnement etc.).
Ne t'en fais pas, si tu as bien vu qu'on avait un acheminement inéluctable vers la mort mené par Marguerite, tu as compris les principaux enjeux de cette scène. Après, tout ce qui est désillusion théâtrale et Lavelli c'est du bonus (d'autant plus que je n'ai pas cité Lavelli de peur de faire un anachronisme).

Et si tu écris comme tu l'as fait sur ce forum, c'est que c'est parfait. Moi je me suis obstiné à mettre deux -g à agressive sans savoir pourquoi !

(à l'inverse de cette chère chantereine).

PS: Ce cher chantereine.

@elodie4598 On va dire que j'ai une écriture moyenne, ça devrait aller ! Merci de me rassurer !

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Écriture d’invention

Un très bon travail? Oh non faut pas abuser non plus ^^.
On verra bien, mon invention est peut être trop courte mais vu que c'est une lettre faut pas que ça soit trop longtemps non plus à mon avis

27 (Modifié par lamiae 19/06/2015 à 23:07)

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Écriture d’invention

Bonsoir, j'aimerais avoir des avis sur mon écrit d'invention s'il vous plaît. Je dois avant tout préciser que je ne connaissait pas l'oeuvre et que tout au long de ma scolarité je n'avais jamais étudié d'oeuvre d'Ionesco . /:

Jean HACHETTE
3 rue de la mouette
93 000 Paris                                                                                   Mardi 14 Juin 1972

           Cher ami,
Tout d'abord, j'aimerais vous remerciez pour l'intérêt que vous portez à ma pièce de théâtre. Je ne peux vous exprimez à quel point cela me réjouit qu'un metteur un scène tel que vous veuille représenter ma pièce. Après tout comme le dit Molière "le théâtre est fait pour être vue".

En ce qui concerne le dénouement, il me plairait que le personnage Marguerite adopte un ton tragique, qu'elle articule sur les paroles afin de créer chez le lecteur diverses émotions.
Marguerite devra parler avec une forte force de conviction, plus elle paraîtra sûr de ce qu'elle dit, plus cela plaira au public. Par ailleurs, il faut noter que la fonction principale du théâtre est de plaire.

Mais au delà de sa force de conviction, il faut laisser apparaître l'expression d'un mal être en elle, je ne vous demande pas de lui faire couler des larmes, car de toutes façons, elle guide le roi vers sa propre mort, elle l'accompagne, elle ne peut donc pas se montrer faible. Mais à travers son regard il faut être capable de voir une personne humaine, assistant à la mort de son propre mari!

Il faudrait également respecter les didascalies qui sont très importantes et fixent déjà certains mouvements des acteurs. Vous pouvez en rajoutez, certes. Mais n'oubliez pas ceux déjà présents.
Lorsque Marguerite dirige le roi de loin, il faut montrer que ce n'est pas parce qu'elle le rejette mais qu'elle ne peut plus supporter de ce tenir trop prêt de lui, en le voyant ainsi, mourant. Lorsqu'elle s'adressera au roi, faîtes qu'elle le regarde dans les yeux. Lorsqu'elle parlera à la vieille dame imaginaire, rendez là convaincante, qu'elle fixe un point comme si une personne s'y tenait.

Il me semble judicieux que notre protagoniste du dénouement suite à la mort du roi et donc avant que le rideau ne tombe, se mette à genoux. Ceci permettra de souligner sa peine.

Au niveau des costumes du dénouement, optez pour le noir. Les spectateurs n'assistent pas à une scène euphorique, alors évitez les couleurs vives.
Jouer avec la lumière serait un bon choix ; une scène obscure avec seulement le roi d'éclairé (ou le roi ainsi que Marguerite).

Enfin, bien qu'une mort sur scène ne fasse pas partie de la règle de bienséance, elle est favorable au divertissement des spectateurs. De plus, il n'y a rien de "choquant" à faire mourir un personnage sur scène. Et puis, je ne serais pas le premier ni le dernier ! Voyez tout le succès qu'a connu Victor Hugo avec Ruy Blas (personnage principale qui, rappelez-vous, meurt sur scène, il s'empoisonne).

Veuillez agréer l'expression de mes salutations distinguées,
Ionesco.

Après j'ai aussi rajouter un paragraphe à "titre indicatif" dans lequel j'expose les differentes visées du théâtre, ce qui m'a également permit d'insérer une dernière citations de Victor Hugo "le théâtre est une chaire".

Voilà, j'aimerai avoir vos avis, et la note sur 16 que vous m'auriez mis. Après je tiens à re préciser que je ne savais pas que le roi avait deux femmes, et que Marguerite acceptait le fait qu'il meurt...

28

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Écriture d’invention

@Lastre En tout cas, je le pense ! Après tu verras bien !

@lamiae Dans l'absolu, tu as bien traité le sujet en appuyant tes choix de mise en scène.
Le fait que tu évoques une force de conviction de Marguerite était excellent. Et le lier à une des fonctions du théâtre est, selon moi, brillant.
Mais que tu la voies ensuite comme une femme meurtrie par la mort me laisse un peu plus dubitatif : Marguerite, c'est la mort ! Elle n'accepte pas le fait que le roi meurt, c'est elle qui lui rappelle et qui le guide vers cette mort ! (cf. http://www.ina.fr/video/I00016766 )
Le reste, ça m'a l'air tout bon, mais tu aurais dû, si je puis me permettre, expliciter l'intérêt de laisser le roi et éventuellement Marguerite dans la lumière. Mais ce n'est qu'un petit problème de forme. Et quant au paragraphe que tu as rajouté pour placer la citation de Victor Hugo (gg au passage), j'espère que tu as su l'intégrer intelligemment à ton devoir et ne l'a pas mis après la signature !
Après, au niveau de grammaire, syntaxe et compagnie, rien ne m'a sauté aux yeux si ce n'est "j'aimerais vous remerciez" au lieu de "remercier" et le terme "choquant" que certains professeurs contestent, bien que tu aies pris le soin de le mettre entre guillemets.

Je pense que ça devrait s'être bien passé ! Toutefois, aucune idée de la note qu'on pourrait t'attribuer, étant donné qu'on n'a pas encore les indications données au professeur pour corriger.

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Écriture d’invention

@chantereine Oui, j'aurai dût plus faire attention à ça.. Mais j'en avais sur le moment aucune idée.
C'est vrai que j'aurais dû plus expliquer pourquoi laisser le roi et Marguerite dans la lumière.. En ce qui concerne le paragraphe que j'ai ajouté, je l'ai bien mis avant la signature. D'ailleurs je viens de me rappeler que je n'ai pas signer le devoir car nos surveillants nous ont demander de ne rien signer pour l'écrit d'invention..

Merci pour ton avis, j'espère vraiment avoir la moyenne. C'est assez stressant de ne pas savoir si on a réussit ou rater! Surtout qu’apparemment les notes pour les sujets d'inventions sont plutôt strictes.. Il y a deux ans, mon frère pensait l'avoir réussit, il a eu 6. /:

30

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Écriture d’invention

@lamiae

Oui, il ne fallait pas signer ! Ce que j'ai fait c'est que j'ai marqué "Eugène Ionesco" mais je ne me suis pas amusé à faire une croix ou un gribouillage ou quoi que ce soit : nada !
L'invention est très difficile dans le sens où il faut concilier compréhension des textes, de l'objet d'étude, qualités d'argumentation, orthographe, syntaxe et style. Et ça peut mener à des pièges. L'invention étant classiquement une pure invention ou une dissertation déguisée dissimulait ici un commentaire.
C'est comme ma sœur qui pensait s'en être bien tirée mais qui a eu un 9, car elle était tombée dans un piège : lorsque le sujet stipulait de décrire le paysage en fonction de ses émotions (exemple, je suis triste alors je vois le ciel gris etc.) elle a adapté ses émotions au paysage (les collines verdoyantes m'évoquent ceci qui me font ressentir cela etc.). Et dans les corrigés officiels, il était indiqué qu'on ne pouvait pas mettre la moyenne à un sujet d'invention qui était tombé dans ce piège : donc 7/16.

Courage et rien ne sert de stresser : le sort en est jeté !