1 (Modifié par webmestre 17/09/2015 à 14:18)

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Dissertation

Séries S et ES - Dissertation

Objet d’étude : le texte théâtral et sa représentation, du XVIIe siècle à nos jours.

Dissertation : en vous fondant sur des exemples puisés dans le corpus et dans votre expérience de spectateur, vous vous demanderez dans quelle mesure la mise en scène renforce l’émotion que suscite le texte théâtral.

https://www.etudes-litteraires.com/forum/style/Oxygen/topics.png Proposition de corrigé de la dissertation (par boulou99)

2 (Modifié par Héloiise 19/06/2015 à 15:49)

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Dissertation

Bonjour, ce matin j'ai passé comme vous l'écrit de français.. Et j'ai pris .. la Dissertation'! N'étant pas très littéraire, je ne suis pas très sûre de mon plan et j'ai un peu peur d'avoir fait un ''Hors sujet''....

En introduction, j'ai mis en gros qu'il existait de fort lien entre l'auteur du texte et le metteur en scène et qu'il est du rôle du metteur en scène était de ne pas trahir l'auteur.. En fin bref, et en question, j'ai mis: Ainsi, en quoi le metteur en scène appuie-t-il le travail de l'auteur sur le texte d'une pièce de théâtre?
Alors, les parties:

I - La construction de la pièce par l'auteur
a - Révèle de l'histoire personnelle de l'auteur avec "Rhinocéros" de Ionesco, son engagement... se reconnait dans Bérenger
b - Faire passer un message par la critique, mais certains auteurs savent ce qu'ils veulent comme Molière qui n'use que de peu de didascalies car il met en oeuvre ses propres scènes. (exp: arrogance d'Arnolphe dans "l'école des femmes")
c - L'auteur nous incite à l'imagination avec la lecture qui nous fait voyager et imaginer une situation qui peut etre difficile à mettre en place (Exp: Ionesco avec le roi se meurt, texte du corpus on on incite à l'imagination)

II - Intervention du metteur en scène par rapport à l'auteur
a - Le metteur en scène retransmet l’émotion que l'on ne pourrait pas saisir à la simple lecture du texte théâtral (exp: dans ''Art'' de Yasmina Reza avec le ridicule de la situation, jeu de mots;..), rapprochement entre l'acteur et le spectateur
b - Il fait imaginer différentes situations avec un seul texte théâtral par exemple avec ''En attendant Godot'' de Beckett où les clochards se transforment en prisonniers, peut donner plusieurs sens au texte.
c -  Peu mettre en scène un univers insoupçonné avec le mouvement des corps et la musique, la gestuelle, la limite du langage, une scène de désordre, bazard... (ionesco, avec rhinocéros)

Conclusion
Il y a une mise en relation entre l'auteur et le metteur en scène. Pas de mise en scène sans auteur. Le metteur en scène accentue le caractère des personnages par une mise en scène expressive, le metteur en scène exprime par l'action ce que l'auteur a voulu dire par l'ecrit. L'expression des acteurs permet aux spectateurs de se procurer des émotions à travers la représentation théâtral


Voilà, j'espère que mon plan n'est pas trop à côté de la plaque et j'attend avec impatience vos critiques et vos avis:: bye bye    

3

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Dissertation

Bonjour voici mon plan de la dissertation de ce matin S/ES pouvez me dire si il passe merci beaucoup.
I la mise en scène renforcé l'émotion avec les acteurs et les parole.
A type de parole monologue identification au désarroi du personnage
B Catharsis fait d'assister a la terreur suscite terreu et pitié -->émotion
C beauté du jeu des acteurs rire dans la comédie

II la mise en scène renforcé par d'autres moyens
A gestuelle ton mimique émotion rire fascination
B décor costume fascination émotion
C lorsque les metteurs en scènes créent une interaction avec le public le spectateur se sent implique pense qu'il a de l'importance alors il est émue et tres joyeux

Voilà ce sera tout SVP répondez moi vite c'est tres jentit merci

4

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Dissertation

Bonjour, voici mon plan pour la dissertation de ce matin, je ne sais pas s'il est correct...

Intro:

Le théâtre vient du grec théâtron qui signifie d'où l'on peut voir. Avant le XVII ème siècle, la représentation théâtrale n'existait pas, elle n'est arrivée qu'avec la création de l'Illustre Théâtre de Molière. Le théâtre est un genre littéraire différent des autres car il peut être lu mais aussi mis en scène. C'est un spectacle vivant où les acteurs donnent vie aux personnages et agissent devant un public. On peut donc se poser la question... (problématique + plan).

I- La mise en scène ne renforce pas toujours l'émotion:

*Une simple lecture suffit pour ressentir l'émotion du texte, exemple: Ruy Blas de V.Hugo, on comprend l'intrigue, le dénouement...
*La lecture permet de développer son imagination et on s'identifie plus facilement aux personnages.
*On peut être déçu de la mise en scène, exemple: Raymond Rouleau avec la mise en scène de Ruy Blas.

II-La mise en scène permet de renforcer l'émotion:

*C'est un spectacle vivant, et divertissant, exemple: Contact (2015) de Philippe Découflé.
*Le monologue permet de connaître les sentiments des personnages (double énonciation), cela crée un lien entre les personnages et les spectateurs.
*Grâce à la modernisation, on découvre des pièces plus originales et ancrées à notre époque, qui nous correspondent plus.

Conclusion...

5 (Modifié par petite plume apprentie 19/06/2015 à 16:56)

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Dissertation

Voici mon travail:

Introduction (pas terrible je le conçois, des phrases mal construites et maladroites): Le texte théâtral, dur labeur du dramaturge, est composé des répliques et didascalies qui vont servir la représentation théâtrale. La pièce se définit par un texte avant de s'épanouir par la mise en scène. C'est ainsi que le spectateur va pouvoir ressentir des émotions et vivre des aventures hors du réel, dans le cadre du théâtre.

pb: Comment l'émotion du texte théâtral est-elle transmise aux spectateurs ?
Plan:
I- L'émotion au théâtre

  • a) La catharsis: purgation des passions
    - définition par Aristote
    - mythe d'Orphée et théâtralisation de sa souffrance qui lui permet de "sauver" Eurydice puis qu'elle meurt quand même

  • b) Le coup de théâtre (= provoque nouvelles émotions dont de la surprise)
    - Dom Juan, Molière
    - La leçon, Ionesco

  • c) L'émotion dont on tire un enseignement
    - On ne badine pas avec l'amour, Musset
    (un seul exemple car trop développer et je respecte un équilibre entre mes parties)

II- Le jeu du comédien et rôle du metteur en scène

  • a) Le comédien incarne un personnage pour faire passer des émotions
    - Phèdre, Racine
    - Paradoxe sur le comédien, Diderot

  • b) L'identification à un personnage par sa proximité physique
    - Le Cid, Corneille
    - les apartés et autres procédés

  • c) La liberté du comédien et du metteur en scène
    - commedia dell'arte
    - La tempête, Shakespeare
    - Le Tigre bleu de l'Euphrate, Gaudé

III- Le théâtre, un lieu aux multiples possibilités

  • a) L'illusion théâtrale et espace scénique
    - huis clos, Sartre
    - six personnages en quête d'auteur, Pirandello

  • b) Représenter des actions en simultané
    - La Cantatrice Chauve, Ionesco
    - La Tempête, Shakespeare

  • c) S'éloigner du texte pour le rendre universel
    - La Place Royale, Shakespeare
    - Les fourberies de Scapin, Molière

Ouverture: critique de Zola dans Le Naturalisme au théâtre à propos de Ruy Blas de Victor Hugo (ouverture sur l'importance et le respect du style qui prime parfois sur le contenu de la pièce).

Bon comme je n'ai pas développé mes idées ni dis précisément quels moments précis des pièces je me suis référée, je sais que c'est dur de juger mon travail mais je poste quand même si quelque bonne âme charitable se donne la peine de me donner son avis.

Je suis fière du travail que j'ai réussi à fournir (3 parties/ 3 sous-parties avec en moyenne 2 exemples bien développés par sous-parties + une bonne ouverture) mais je ne sais pas si j'ai fait un hors-sujet ou non.
A voir

Héloiise: nous n'avons pas DU TOUT traité le sujet de la même façon on dirait...
LSES8991: même chose
Nethanel67: tu as évoqué, on dirait, beaucoup d'émotions positives, ce n'est pas trop mon cas, à voir. J'aime bien ton idée de costume etc dans ton II, je voulais l'aborder mais je n'avais pas d'idées de référence. Nos idées se rapprochent un peu.

Gros malus sur ma copie: je n'ai pas pu citer ne serait-ce qu'un seul metteur  en scène  et j'ai oublié de parler d'Antonin Artaud alors que je l'ai écrit sur mon brouillon mais oublié dans ma copie

6

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Dissertation

Bravo c'est vraiment bien moi j'ai cité jacquets bachelier avec lorenzaccio et George lavaudant  et Robert Hossein affaire seznec

7

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Dissertation

petite plume apprentie: difficile de juger étant donné que nous n'avons pas du tout le même plan... Ton travail semble quand même bien construit! J'ai pour ma part choisi un plan plus simple qui:
*montrait que la lecture pouvait être suffisante pour émouvoir.
**Mais que la mise en scène était plus efficace pour renforcer l'émotion.

8

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Dissertation

Nethanel67: Je pense que quelques point vont être gagnés/perdus grâce à cela 

LSES8991: un plan presque "didactique" finalement. Mais progressif donc c'est un point positif

9 (Modifié par Jehan 19/06/2015 à 17:29)

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Dissertation

petite plume apprentie : Non, nous n'avons pas du tout traité le sujet de la même facon, mais on a un point commun, moi non plus, je n'ai pas réussi à retrouver de metteur en scène... XD

Et en plus, à force de voir les plans de dissertations de multiples personnes, j'ai l'impression que la mienne se réduit petit à petit... m'enfin... J'ai l'impression que personne ne s'est vraiment penché sur l'auteur comme moi je l'ai fait.. Mais bon

10

Sujets du bac de français 2015, séries S et ES - Dissertation

Justement j'ai l'impression que tu as trop développé cet aspect qui donne l'impression d'un plan didactique mais en même temps c'est certain qu'il fallait l'évoquer. Je l'ai fait plus ou moins vite dans ma conclusion, à voir.

PS: un grand merci à boulou99 et Ninita pour leur connexion neurologique! J'ai eu une pensée pour vous avant de prendre ma plume - bon j'admets, mon stylo-plume -et de commencer la dissertation. J'espère que tout s'est bien déroulé pour vous, au plaisir de lire vos ressentis/plans/idées