1

Sujets du bac français 2015 (Liban)

Bonjour,

Les sujets 2015 du bac de français (Liban) ont été publiés sur le site Bankexam.fr.

Sujet des séries S et ES

Objet d’étude : le personnage de roman, du XVIIe siècle à nos jours

  • Texte A – Gustave Flaubert, Madame Bovary, chap. I, 1857.

  • Texte B – Victor Hugo , L’Homme qui rit , IIe partie, chapitre 8, 1869.

  • Texte C – Jean Giono, Le Moulin de Pologne, chapitre III, 1953.

https://www.etudes-litteraires.com/_img/bac/2015/liban-ses.jpg
Question : comment ces trois récits rendent-ils sensible la violence exercée par le rire sur le personnage principal ?
Commentaire : vous commenterez l’extrait de L’Homme qui rit, de Victor Hugo (Texte B)
Dissertation : Pour quelles raisons un personnage risible ou dévalorisé peut-il devenir le héros d’une œuvre romanesque ? Vous appuierez votre développement sur les textes du corpus, les œuvres étudiées pendant l’année, ainsi que sur vos lectures personnelles.
Écriture d’invention : Après le cours, en salle d’étude, Charles Bovary (Texte A) rédige son pensum. Quelles sont ses pensées à ce moment-là ? Vous rédigerez cette scène telle qu’elle pourrait être insérée dans le texte.

Sujet de la série L

Objet d’étude : les réécritures, du XVIIe siècle jusqu’à nos jours

  • Texte A – Jean Cocteau, Antigone, 1948.

  • Texte B – Yannis Ritsos, Ismène (traduction de Dominique Grandmont), 1972.

  • Texte C – Henry Bauchau, Antigone, chapitre XIX « LA COLÈRE», 1997.

https://www.etudes-litteraires.com/_img/bac/2015/liban-l-a.jpg
https://www.etudes-litteraires.com/_img/bac/2015/liban-l-b.jpg
https://www.etudes-litteraires.com/_img/bac/2015/liban-l-c.jpg
Question : comment la relation entre Antigone et Ismène évolue-t-elle d’un texte à l’autre dans ce corpus ?
Commentaire : vous commenterez le texte B (Yannis Ritsos).
Dissertation : « Ainsi j’ai voulu traduire Antigone […] mais parce que je survole [survoler signifie ici « prendre du recul » par rapport à ce texte célèbre, et non pas l’aborder superficiellement.] un texte célèbre, chacun croit l’entendre pour la première fois », écrit Jean Cocteau dans le préambule de sa pièce Antigone. Pourquoi, d’après vous, la réécriture d’une œuvre dépasse-t-elle largement la traduction de cette œuvre ?
Vous appuierez votre développement sur les textes du corpus, et les textes étudiés pendant l’année, ainsi que vos lectures personnelles.
Écriture d’invention : « Laisse-moi tranquille. Pense à toi-même. » réplique Antigone à Ismène à la fin du texte A (Jean Cocteau). Ismène restera seule en scène. Elle délibère afin de décider si elle aidera Antigone à enterrer Polynice. En vous inspirant de l’ensemble du corpus, et sans vous limiter à votre connaissance du mythe, vous imaginerez son monologue.

Bonne journée !

Sujets du bac français 2015 (Liban)

Bonjours je m’entraîne pour le bac donc je me suis mit à faire le sujet du Liban
et je voulais savoir si mon premier axe de L'homme qui rit pouvait passer :

I Un univers oppressant

a) Un homme humilié
b)l'omniprésence du rire
c) Un peuple égocentrique


Voila en attente de votre réponse ( Mon bac c'est demain )

3

Sujets du bac français 2015 (Liban)

Bonjour je suis actuellement élève en première S,et passe donc mon bac ce vendredi.

Pourriez vous me guider pour le projet de lecture? J'avais comme idées :

Comment Hugo parvient-il à rendre ce personnage attachant?
Comment Hugo dévoile-t-il les dangers de la moquerie? Comment dénonce-t-il celle-ci?

Et de même pour le plan :

I) La description de la scène
1) Un rire collectif
2) Un rire malsain
3) Une réaction toutefois exagérée

II) Le portrait de Gwynplaine
1) Un héros certes risible
2) Un héros dévalorisé pour lequel on éprouve de la pitié

III) Une critique de la société
1) Une remise en cause de l'éducation des aristocrates
2) Une attitude néanmoins commune à tout les Hommes

Cet extrait s'apparente à un roman philosophique, est-il purement réaliste?

Merci pour vos futures réponses. Bonnes révisions.

4 (Modifié par borz 18/06/2015 à 16:30)

Sujets du bac français 2015 (Liban)

Salut,

Je passe le bac demain aussi, j'ai trouvé ce plan perso :
Donnez votre avis si vous en avez un 

I)Scène de cruauté
1)Les réactions
2)Humiliation publique
3)Le désespoir d'un homme

II)La condition humaine
1)Déshumanisation
2)Universalité(qui touche toutes les classes sociales)
3)La moquerie face à la différence


J'ai trouvé le corrigé le voici :
I - Présentation des personnages
II - La cause, le paradoxe du rire
III - Les conséquences

Sujets du bac français 2015 (Liban)

Bonjour, j'ai besoin d'aide ! S'il vous plaît, combien de points (sur 4) vaut cette réponse au corpus de textes du sujet de bac anticipé français Liban 2015 :
"Comment ces trois récits rendent-ils sensible la violence exercée par le rire sur le personnage principal ?"

Ma réponse :

Dans ces trois récits, la sensibilité du rire envers le personnage principal est surtout évoquée par les sentiments de ce dernier, à travers la description de ce que ressent le personnage principal. En effet, dans chaque texte, il expliqué comment et à quel point le rire influe-t-il sur le personnage victime (du rire).
Par exemple, dans l'extrait du roman de Flaubert, Madame Bovary, le pauvre garçon se "pert" dans le rire de ses camarades, tellement qu'il ne peut prononcer correctement son nom au professeur. Ou bien, dans l'extrait de du roman de Hugo, on voit que Gwynplaine se sent en colère par le rire de l'auditoir (il est "pâle" et a "croisé les bras", l.16, et "c'était fini. Il ne pouvait plus maîtriser ni sa face qui le trahissait, ni son auditoir qui l'insultait", ls. 20-21), bléssé par la moquerie qui "le mettait en poussière" (l.28 ).
Quant au personnage principal du récit de Giono, on remarque que le rire produit par les autres envers Julie, n'est qu'en particulier par simple sentiment de jalousie ("Julie survit à ce "destin" qui fait d'elle une proscrite maudite et rejetée", résumé en italique).
Ainsi, on peut s'appercevoir que le rire agit de façon négative sur les autres (colère, desespoir...) si cela concerne essentiellement le rire moqueur. Bien sûr, il existe une exception dans le cas lorsque l'on regarde une pièce de théâtre comique, alors le rire des spectateurs sur les acteurs, sans doute, n'agira pas sur eux de la même façon...

Je vous remercie beaucoup de vouloir noter (et s'il y a des erreurs, merci de me les indiquer brièvement) et de corriger cette question au corpus.

Très cordialement,