1

Une réécriture éclaire-t-elle certains aspects du texte source... ?

Bonjour,

J'ai une dissert à faire, voici mon sujet :

"Une réécriture éclaire-t-elle certains aspects du texte source et la connaissance de ce dernier permet-elle de mieux saisir les intentions des hypertextes?"

Pour la problématique j'avais pensé à ça : Est-ce qu’une réécriture est forcément une réécriture d’un texte source ?

Et mon plan :

I.    (Oui) Une réécriture éclaire certains aspects du texte source, grâce à la connaissance de ce dernier.

- Différentes formes : de la nouvelle au monologue, du théâtre à la BD (Rhinocéros, Hamlet)

- (Médée)

-

II.    (Non) Une réécriture peut s'inspirer d'un texte sans réécrire celui-ci.

- Epoque différentes donc enjeux différents, réinterprétation (Jules Verne, vingt mille lieues sous les mers --> Livre de Job)

- Démythifier: (Odyssée --> O Brother) La connaissance du texte source (Odyssée) n'est pas utile à la compréhension de la réécriture (O Brother) (Puis-je dire ceci dans ma dissert car je n'ai pas lu l'Odyssée mais j'ai vu O Brother?)

- Création d'oeuvre originale (West Side Story --> Romeo et Juliet (scène du balcon)


Je tiens à préciser que je suis en L mais c'est la première dissertation que j'ai à faire, et je ne sais pas vraiment comment m'y prendre, d'où ma présence ici.

2

Une réécriture éclaire-t-elle certains aspects du texte source... ?

Hors-sujet : pourquoi remplacer deux questions qui te sont posées de manière assez claire par une autre question qui a peu à voir ?

Une réécriture éclaire-t-elle certains aspects du texte source... ?

Tu ne peux pas demander si une réécriture est forcément une réécriture, ça n'a pas de sens. Ce n'est pas parce que les hypertextes diffèrent de l'hypotexte que ce n'est pas une réécriture, bien au contraire. Pour qu'il y ait réécriture, il faut que l'hypertexte s'inspire de l'hypotexte mais aussi qu'il le modifie, qu'il ajoute quelque chose. Et c'est pour cela que, à la limite, on peut se demander si les réécritures sont plus riches que le texte source.
Ta question n'est absolument pas pertinente.

Après je ne suis pas une flèche en dissert' mais je ne vois pas pourquoi, puisque ton sujet est déjà une question, il faut que tu reformule ta problématique. Elle est déjà faite, non ?

4

Une réécriture éclaire-t-elle certains aspects du texte source... ?

Bonsoir,
J'ai exactement le même sujet à traiter et j'ai encore beaucoup de difficultés. Je ne sais pas ni comment annoncer mon plan ni comment faire ma conclusion et je penses qu'il me manque quelques titres d'oeuvres.
Pouvez vous m'aider ? JE ne sais pas du tout si je suis sur la bonne voie...



Introduction :

Au premier abord,  « tout texte n’est que l’empreinte d’un autre » (-Henning)
Les textes mythiques (Don Juan, Oedipe, Antigone) et bibliques (Abel et Cain) ont toujours été sujets à des réécritures.  Il en est de même pour les œuvres à succès, souvent reprises ou réadapté.
On repère quelques fois dans la littérature moderne de nombreuses références à des œuvres antérieurs.  Mais la réécriture peut prendre des formes différentes comme le plagiat, la parodie, l’imitation.Etc. et également changer le genre ou le registre d’une œuvre. Tous ces paramètres dépendent  de l’intention de l’auteur.
On peut se demander si la réécriture éclaire certains aspects du texte source et si la connaissance de ce dernier permet de mieux saisir les intentions des hypertextes.

Annonce de plan ……. ?

I - La réécriture met souvent en valeur des aspects que ne développe pas le texte source, la connaissance de ce dernier permet donc de cerner l’intention de l’hypertexte.

-> Shakespeare à réécrit Hamlet. Dans la deuxième version (1600), il accorde plus d'attention au caractère de son protagoniste. 
-> Montaigne écrit une deuxième version des essais en 1588 contentant de nouveaux chapitres et une nouvelle version des premiers. Il en est de même pour les textes de Balzac et de Proust.
-> « Les âmes du purgatoire » de Prosper Mérimée  est une réécriture du mythe de Don Juan ou l’auteur fait passé le séducteur pour un homme pieux, qu’on aurait poussé au péché et qui finirait par se repentir. L’œuvre originale quant à elle présente don Juan comme un pécheur dont l’orgueil le guide vers la damnation.

->
-> Les liaisons dangereuses, œuvre de Laclos adapté au cinéma par Stephen Fears présente la mort du Vicomte de Valmont comme un suicide et fait donc de lui un personnage attachant.

II- Néanmoins il existe des cas où l’auteur s’inspire du texte d’origine pour transposer l’histoire dans un cadre nouveau. La connaissance de l’œuvre source n’est pas utile à la compréhension des  intentions de l’hypertexte.   
-> « Romeo + Juliette » adaptation cinématographique de l’œuvre de Shakespeare par Baz Luhrmann. Transpose l’histoire des deux amants dans un cadre plus moderne.
On peut également dire que les œuvres telles que « Grease » s’inspirent de la pièce de Shakespeare en reprenant certaines caractéristiques. (Union de deux être apparemment opposé.) 
C’est deux œuvres ont pour but d’émouvoir et d’amuser le spectateur. 



-> « La machine infernale » de Cocteau est une parodie du mythe d’Oedipe
-> La Bande Dessiné de Gotlib et Alexis dans Cinémastock  (1972) fait la parodie d'Hamlet parlant au spectre de son père .Le but premier est de divertir le spectateur.


Conclusion  : ………

5

Une réécriture éclaire-t-elle certains aspects du texte source... ?

Bonsoir InesInes,

Tu en dis peut-être un peu trop dans l'introduction sans qu'on retrouve ce que tu affirmes dans tes exemples. Je vais essayer de te guider pour mieux développer ta dissertation et en tirer une conclusion. C'est un sujet difficile mais tu as déjà pas mal avancé...
Accroche-toi tu vas avoir de la lecture x)

D'abord, le sujet comporte deux questions en une :
La réécriture éclaire certains aspects du texte source (?)
La connaissance du texte source permet de mieux saisir les intentions des hypertextes (?)

Ce qui veut dire que tu dois étudier les relations qu'entretiennent entre eux le texte source et son hypertexte.
Donc, puisque tu as plein d'exemples et qu'ils sont plutôt légitimes, reprend-les un par un et essaye de comparer concrètement le texte source et l'hypertexte.
Je t'aide un peu :

Exemples de Shakespeare et Montaigne (tu peux les regrouper je pense)
= réécriture d'une même œuvre par le même auteur. Ici le texte source est "remplacé" par son hypertexte
-> c'est la comparaison des deux qui est intéressante ; c'est là que tu peux parler de l'intention de l'auteur (pourquoi a-t-il eu besoin de corriger le texte initial?...)


Exemples de Mérimée et de l'adaptation de Laclos / exemple du film Roméo + Juliette
= "nouvelle version" d'un texte
Il faut bien que tu expliques pourquoi tu mets les deux premiers exemples dans la partie 1 et l'autre dans la partie 2.
D'après toi donc, Les âmes du purgatoire éclaire le mythe de Don Juan, alors que le film peut se voir indépendamment de la lecture de Shakespeare. Pourquoi ?


Je pense que si tu retravailles tes exemples de cette façon, tu auras des choses à en déduire.
En fait, ton introduction contient ce qui devrait t'aider à construire ta conclusion:

la réécriture peut prendre des formes différentes comme le plagiat, la parodie, l’imitation

Il existe comme tu le dis plusieurs sortes de réécritures, donc plusieurs sortes d'interactions entre texte source et hypertexte ; c'est ce que doit montrer ta dissertation.

Bon courage, tu es sur la bonne voie !

6 (Modifié par InesInes 27/05/2015 à 18:02)

Une réécriture éclaire-t-elle certains aspects du texte source... ?

Merci beaucoup Melancholy-Aube ! 

Je vais essayer de developper ce qu'il y a à developper mais je t'avouerais que je ne sais pas pourquoi dans certains cas, la lecture du texte sources est inutile (Enfin je la trouve inutile mais je ne sais pas comment m'expliquer) x)
J'ai commencer mais je trouves que mes parties sont déséquilibrés .. Aurais-tu d'autres exemples à mettre dans le I ?

7 (Modifié par InesInes 27/05/2015 à 19:18)

Une réécriture éclaire-t-elle certains aspects du texte source... ?

Je bloque complètement sur ma deuxième partie...

II- Néanmoins il existe des cas où l’auteur s’inspire du texte d’origine pour transposer l’histoire dans un cadre nouveau. La connaissance de l’œuvre source n’est pas utile à la compréhension des  intentions de l’hypertexte.   
-> « Romeo + Juliette » adaptation cinématographique de l’œuvre de Shakespeare par Baz Luhrmann. Transpose l’histoire des deux amants dans un cadre plus moderne.
On peut également dire que les œuvres telles que « Grease » s’inspirent de la pièce de Shakespeare en reprenant certaines caractéristiques. (Union de deux être apparemment opposé.) 
C’est deux œuvres ont pour but d’émouvoir et d’amuser le spectateur. 
-> « La machine infernale » de Cocteau est une parodie du mythe d’Oedipe
-> « Dracula » de Stoker repris dans  Twilight de Meyer.
-> La Bande Dessiné de Gotlib et Alexis dans Cinémastock  (1972) fait la parodie d'Hamlet parlant au spectre de son père .Le but premier est de divertir le spectateur.

Conclusion : 
La réécriture peut prendre des formes différentes comme le plagiat, la parodie, l’imitation..., changer le genre ou le registre d’une œuvre ou y ajouter quelques modifications. Tous ces paramètres dépendent  de l’intention de l’auteur.
Certains auteurs cherchent en effet à éclairer certains aspects des œuvres originales, la connaissance de ces derniers est ici indispensable car elle permet de comprendre les intentions de l’auteur en comparant les deux œuvres. Cependant, de nombreuses réécritures se démarquent des textes originaux. Elles s’inspirent seulement de thèmes présents dans ceux-ci et modifient complètement les textes sources grâce à différents procédés, dans ce cas il n’est pas indispensable de connaitre le texte sources pour comprendre les intentions de l’hypertexte.