Le verbe savoir au futur simple

Bonjour a tous.
Je voudrais poser une question en ce qui concerne la signification du verbe "savoir" au futur simple. Quand il se trouve au futur simple, il maintient sa signification c'est-a-dire "connaitre", il signifie "pouvoir" ou bien tous les deux?
Merci d'avance.

Le verbe savoir au futur simple

Bonjour...


Ce lien devrait vous donner satisfaction:

-http://www.info-definition.com/savoir

Le verbe savoir peut toujours être employé dans le sens de << pouvoir >>, par exemple: << Sais-tu jouer aux échecs? >>, et le temps n'a rien à voir...
Seulement, le fait est que l'on demande rarement à quelqu'un s'il saura quelque-chose (dans le sens de connaître), dans le futur... Ce n'est pas très logique, en effet... Donc, statistiquement, on emploie plutôt ce verbe dans son sens d' << être capable de >> au futur. Par exemple: << Saurez-vous vous montrer persuasif? >>. Mais on peut très bien dire: << Sauras-tu enfin ta leçon, demain? >>!



Ai-je répondu à votre question, prof?

Le verbe savoir au futur simple

Bonjour, Prof !

Entre autres, POUVOIR signifie « avoir la capacité PHYSIQUE de, être en état de faire » et SAVOIR « être capable de, par l’intelligence, la SCIENCE, la connaissance, l’apprentissage ou l’habitude ».
Toute la différence, que vous connaissez, entre « Je PEUX lire » et « Je SAIS lire ».

L’utilisation abusive de savoir au sens de pouvoir est courante en Belgique, dans le Nord de la France et en Lorraine, et occasionnelle chez de bons écrivains français. (Cf. Hanse, qui fait remarquer « que c’est une survivance d’un usage classique, moins rigoureux que le nôtre dans la distinction ».)
Notamment :
* Il avait des larmes dans les yeux, qu’il ne SAVAIT pas cacher. (Bosco)
* Je ne SAIS plus m’arrêter de travailler. (Colette)
* Je n’AVAIS jamais SU supporter qu’on me touche. (Anouilh)
Hanse cite aussi un futur simple chez Baudelaire :
* Ce ne seront jamais ces beautés […] qui SAURONT satisfaire un cœur comme le mien.

Je ne vois pas que le FUTUR a un sort spécial.
En revanche, le CONDITIONNEL PRÉSENT de savoir, depuis un usage ancien, est utilisé au sens de pouvoir, SURTOUT À LA FORME NÉGATIVE, SANS PAS.
* Qui était-ce ? – Je NE SAURAIS le dire.
* On NE SAURAIT mieux dire.
* Je NE SAURAIS faire ce que vous dites.
* Il NE SAURAIT rien arriver de fâcheux.
* Les problèmes politiques NE SAURAIENT être exclus des conversations. (De Gaulle)
* Prétendre que cet ouvrage est immortel, je NE SAURAIS. (B. Clavel)
* On NE SAURAIT devenir assassin. (Sartre)
* Je vais être bientôt tellement chargé que je NE SAURAIS marcher si j’étais poursuivi. (Jarry)
* Mine NE SAURAIT PAS dire, vraiment, pourquoi elle est plus frileuse le dimanche. (Colette)
* Elles NE SAURAIENT PAS ébranler notre âme. (Suarès)
* Après ce qu’il a fait, que SAURAIT-il donc faire ? (Racine)
* Tout ce que je SAURAIS vous dire, c’est que sa famille est fort riche. (Molière)
* Vous AURIEZ fort bien SU vous débrouiller tout seul. (Butor) (Cond. passé)
Source : Hanse et Grevisse.

CONCLUSION
En dépit de quelques écarts régionaux ou individuels, savoir ne peut pas être substitué à pouvoir.
Cela n’est possible qu’au CONDITIONNEL PRÉSENT (ou passé), dans les conditions (pas toujours respectées) que j’ai indiquées.
Votre futur simple est peut-être une confusion avec celui-ci.

Le verbe savoir au futur simple

Merci Ba et Edy.
Alors, le verbe "savoir" peut bien avoir la signification du "pouvoir" a n'importe quel temps a n'importe quel mode. Mais, on ne peut pas donner en tant que deuxieme signification du verbe celle de "pouvoir"? Le Petit Robert ne donne pas cette signification d'ailleurs au verbe "savoir". C'est un peu complique je pense. D'ailleurs, les Belges, comme Edy a bien signale, utilisent beaucoup "savoir" au lieu de "pouvoir".

Le verbe savoir au futur simple

Bonsoir, Prof !

Vous n'êtes pas obligé d'imiter certains écrivains, ni certains régionalismes.
Le bon usage est de n'employer savoir au lieu de pouvoir qu'au conditionnel présent à la forme négative simple (ne).
* Je ne saurais lever ce poids. (Il s'agit pourtant de capacité physique.)