1 (Modifié par Jehan 08/05/2015 à 13:57)

Pour être intéressant, un personnage de roman doit-il nécessairement susciter l'admiration ou la sympathie du lecteur ?

Bonjour à tous! Comme le titre l'indique, j'ai reçu un sujet de dissertation qui est le suivant : "Pour être intéressant, un personnage de roman doit-il nécessairement susciter l'admiration du lecteur?"
J'ai bien sur commencer à y réfléchir et à rédiger avant de me rendre compte que je ne répondais pas vraiment à la question. En effet, je faisais plus lister les différents exemples des personnages de romans qui étaient admirés par le lecteur et ceux qui ne l'étaient pas mais je ne disais jamais vraiment POURQUOI ils étaient intéressants ces personnages là. Et puis en y réfléchissant bien je me suis dit qu'un personnage peut être antipathique mais pouvait quand même susciter l'admiration du lecteur.. Et là je me suis perdue. Je n'arrive vraiment pas à répondre à cette question. Peut être que le plan "oui...mais.." n'est pas adapté et que je devrais me tourner vers un plan dialectique? Mais quand bien même, je ne sais pas comment dire si un tel ou tel personnage est intéressant... et puis intéressant = captivant = fascinant? Non? Non? je suis perduuuuuue

En tout cas pour les personnages suscitent l'admiration et/ou la sympathie, j'ai retenu :
- Fantine, Les misérables, qui pour sa fille vend ses cheveux et ses dents.
- Dr Rieux, qui fait tout ce qui est en son pouvoir pour soigner les malades atteints de la peste dans le roman du même nom d'Albert Camus.
- Le personnage de Katow, un communiste chinois, qui cède sa dose de cyanure aux deux camarades prisonniers qui attendent avec lui qu'on vienne les jeter vivants dans la chaudière d'une locomotive, se sacrifiant donc dans La condition humaine de Malraux.

Et pour les personnages antipathiques :
- Dorian Gray (Le portrait de Dorian Gray, Oscar Wilde) qui peut dès le départ agacer le lecteur avec son manque d'opinion : Il est complètement sous l’influence de ses amis le peintre Basil Hallward et surtout lord Henri Wotton. Cependant ce personnage montre une progression très intéressante en passant du jeune naïf, timide, très curieux à un homme froid, calculateur et manipulateur qui se perd dans la débauche.
- Julien Sorel dans Le Rouge et le Noir de Stendhal, jeune homme ambitieux qui n’hésite pas à se servir des autres pour servir ses intérêts.
- Madame Thénardier, encore dans Les Misérables, comparait à un espèce de bourreau.

Donc voilà, j'ai des exemples de différents personnages mais je saurais pas vraiment dire pourquoi ils sont intéressants, qu'on les trouve sympathiques ou pas.. D'autant plus que les personnages antipathiques que j'ai cité tendent quand même à fasciner.. J'aurais besoin d'un peu d'aide je pense.

Merci!

2

Pour être intéressant, un personnage de roman doit-il nécessairement susciter l'admiration ou la sympathie du lecteur ?

C'est à la fin de votre message que vous dites l'essentiel : "D'autant plus que les personnages antipathiques que j'ai cité tendent quand même à fasciner."

On vous parle d'admiration et d'intérêt, ce qui n'a rien à voir avec la sympathie. On peut TB admirer des personnages antipathiques par ailleurs.

Intérêt pour leur parcours, tragique ou non. Pour leur différence d'avec notre propre personnalité (on admire souvent ce qui nous manque, ce que nous ne sommes pas.)

Si, vous pouvez faire un plan dialectique en insistant sur la deuxième partie :

* la doxa laisse supposer que... 
* Toutefois...   
* Complexité du genre romanesque : un roman est bien plus qu'un roman.

Pour être intéressant, un personnage de roman doit-il nécessairement susciter l'admiration ou la sympathie du lecteur ?

Oula, mais j'ai complètement oublié une partie de mon sujet, c'est pour ça que vous ne saisissez surement pas mon problème.
Mon sujet est en fait : Pour être intéressant, un personnage de roman doit-il nécessairement susciter l'admiration ou la sympathie du lecteur ?

Pour être intéressant, un personnage de roman doit-il nécessairement susciter l'admiration ou la sympathie du lecteur ?

Je rectifie donc le titre de la discussion...

5

Pour être intéressant, un personnage de roman doit-il nécessairement susciter l'admiration ou la sympathie du lecteur ?

Admiration et sympathie vont dans le même sens : sentiments valorisants.

Un personnage intéressant = qui éveille la curiosité (son parcours, sa différence, ses outrances, les horreurs qu'il peut commettre, etc.)

6

Pour être intéressant, un personnage de roman doit-il nécessairement susciter l'admiration ou la sympathie du lecteur ?

bonjour ,
j'ai une dissertation à rédiger depuis qu'elle nous a donnée le sujet je le décortique pour essayer de trouver un sens a celui-ci le sujet est : " un personnage littéraire doit-il nécessairement susciter l'admiration et la sympathie " pouvez-vous m'aider en me donnant des pistes pour mieux comprendre ce sujet

7

Pour être intéressant, un personnage de roman doit-il nécessairement susciter l'admiration ou la sympathie du lecteur ?

Revois ton cours sur les types de héros de roman et tu verras que le héros positif intéresse le lecteur mais aussi l' anti-héros et le héros négatif.

8

Pour être intéressant, un personnage de roman doit-il nécessairement susciter l'admiration ou la sympathie du lecteur ?

bonjour , j'ai le même type de dissertation le sujet c'est " un personnage littéraire doit-il nécessairement susciter l'admiration et la sympathie" j'ai pensé aux différents type de personnage littéraire présent dans les romans puis aux aspects de ceux-ci ( bon , mal, ...etc ) et j'ai aussi pensé au niveau de vie de héros par exemple un héros débrouillard qui n'a rien rentre dans l'admiration de même pour un héros pauvre qui donne ….

9

Pour être intéressant, un personnage de roman doit-il nécessairement susciter l'admiration ou la sympathie du lecteur ?

Choisis bien tes exemples.