1 (Modifié par barbubabytoman 04/05/2015 à 01:42)

C’est aussi... que...

Bonjour à tous, avec un ami,

nous ne sommes pas d'accord sur l'interprétation de cette phrase.
"C'est aussi inconcevable que de manger un éléphant rose."
Selon-moi, c'est forcément une comparaison d'égalité avec ce qu'il avait dit avant. Il dit que ce qu'il avait dit avant est aussi inconcevable que de manger un éléphant rose.
Selon-lui, avant il a dit quelque chose qu'il juge inconcevable, et là il ne fait que dire que manger un éléphant rose est inconcevable, sans aucune comparaison.

Qui a raison ?"

Merci d'avance. J'espère que le fait que je ne précise pas en particulier ce qu'il avait dit avant n'empêche pas de conclure

C’est aussi... que...

aussi ... que introduit en effet une comparaison d'égalité. je suis aussi grand que mon frère.
S'il n'y avait pas comparaison, on dirait tout simplement :
C'est aussi inconcevable que de manger un éléphant rose."

3 (Modifié par barbubabytoman 04/05/2015 à 17:03)

C’est aussi... que...

Merci
Et il n'y a pas moyen pour que cette phrase puisse être interprétée comme autre chose qu'une comparaison ?

C’est aussi... que...

Pour moi, aucun moyen, sauf peut-être un bourre-pif bien senti du copain.